AccueilGalerieFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrerGroupes



 
Chers membres, chers invités,

Nous avons déménagé sur la version 2.0 d'Epic Hogwarts.
Nous vous invitons à vous (ré)inscrire à l'adresse suivante :

http://epichogwarts.com

Nous espérons vous voir parmi nous.
La direction d'Epic Hogwarts.

Partagez | .
 

 Flashback : Le commencement d'une grande amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lina Swann Keegan
avatar
▸ GRADE(S) :
PRÉFÈTE EN CHEF
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 4e année

▸ MESSAGES : 245
MessageSujet: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Lun 5 Mai - 9:58



Flashback : Le commencement d'une grande amitié

Lina Swann Keegan feat.  Jamie L. Auditore

Cela ne faisait que deux jours que Lina était arrivée au château et elle n'en pouvais déjà plus. Elle détestait tout ce qui était ici : la nourriture, les elfes de maison, la décoration et même les gens. Elle ne parvenait pas à se rentrer dans la tête qu'elle allait un jour se sentir bien à cet endroit. Tout ce qu'elle voulait, c'était être chez elle avec ses frères et soeurs ainsi que ses parents. Pourtant, la jeune blonde ne pouvait pas écrire cela à sa famille parce qu'elle ne voulait pas les rendre triste et inquiet. Il fallait à tout prix qu'elle leur dise qu'elle était bien et elle trouvait cela bien difficile d'avoir à leur mentir...

Puis, elle se décida à sortir dehors. La seule endroit où elle avait trouvé un peu de réconfort, c'était près du lac. Elle prit donc sa guitare sèche, la seule chose qu'elle avait amené de chez elle et auquel elle tenait énormément, et se décider enfin à sortir. Lorsqu'elle fut arriver assez près du lac pour entre les vagues bougées, elle s'installa par terre et se mise à jouer une mélodie qui était très douce et qui était destinée à la calmer. Lina était tellement anxieuse depuis qu'elle était arrivée qu'elle avait besoin de cela et ça marchait ! Jusqu'au temps où trois garçons un peu plus vieux qu'elle et qui étaient dans la maison de Serpentard se croient intelligent de la lui voler et de faire en sorte que la jeune blonde ne puissent pas la rattraper. Lina sautillait entre eux pour essayer de leur enlever. Les larmes lui vinrent vite aux yeux et les garçons se mirent à lui dire toute sorte de méchanceté. Lina détestait encore plus cet endroit. Son désespoir était palpable...


© Ellen O'Connor


Où est l'salon de manucure ? Il reste un peu du camembert de y'a deux mois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie L. Auditore
avatar
▸ GRADE(S) :
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 104
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Mar 6 Mai - 9:07

C'était l'après-midi et peu de monde était resté dans les couloirs du château, à leur âge, les professeurs auraient pensé qu'ils préparaient un mauvais coup si cela avait été le cas. Pourtant, Jamie Laerte Auditore, troisième année à Poufsouffle, avait décidé de rester à l'intérieur. Errant un peu partout pour découvrir les quelques recoins non dangereux du château, il aimait passer du temps à admirer les tableaux et parfois éviter leurs questions. Il était souvent seul, du fait de son côté violent qui faisait fuir tout le monde, et puis il préférait ne pas rester avec Aiden car il avait remarqué que plus il restait avec lui, moins les autres s'approchaient de lui. Il ne voulait pas lui créer de problèmes, alors il l'évitait un peu. S'ennuyant fermement cet après-midi-là, Jamie décida de sortir s'aérer un peu avant la reprise des cours. Il se dirigea en direction du lac et fit le contour de ce dernier pour atteindre un endroit assez isolé, afin qu'on le laisse tranquille, même s'il y avait peu de chance qu'on vienne à sa rencontre.

Se penchant au-dessus de la surface de l'eau, il admira les remous du lac à travers lequel on ne pouvait rien discerner mais l'on pouvait imaginer toutes sortes de créatures magiques plus impressionnantes les unes que les autres. Le garçon sourit et se recula pour s'asseoir à côté du lac et profiter de la vue. Il observa les autres étudiants présents, plusieurs groupes s'étaient formés en trois années. Certains restaient uniquement entre maisons, d'autres restaient seuls, comme lui et d'autres se faisaient avaler par les autres, à cause de leur faiblesse physique ou mentale. Jamie avait pris l'habitude de se renseigner sur tous les étudiants, tant il s'ennuyait et il avait appris que trois grandes familles riches s'étaient imposées dans Poudlard. Il avait repéré leurs membres et il n'était pas rare parfois qu'il aille en racketter certains. Après tout ces gosses de riches avaient de l'argent à gogo, alors perdre leur argent de poche de la semaine ne devait pas leur faire un gros manque. Ils pouvaient avoir tout ce dont ils souhaitaient.

Une voix aigu et des agissements plus loin attira son attention. Trois étudiants se passaient de main en main une guitare tandis qu'une blonde entre eux s'efforçait d'essayer de l'attraper. Du fait de sa petitesse de taille, elle n'y parvenait pas et elle criait qu'on la lui rende alors que les trois autres riaient. Jamie décida d'aller voir, il n'avait rien à perdre. Il mit le temps qu'il fallait pour contourner le lac et aller à la rencontre du quatuor. Une fois à leur autour il les salua.


Salut. Vous vous amusez bien ?

Le toisant de la tête aux pieds, les trois personnes se trouvant être des Serpentard lui jetèrent des répliques cinglantes, comme quoi il n'avait qu'à s'occuper de ce qui le regardait. Jamie n'avait pas très envie de continuer à s'ennuyer, c'est pourquoi il prit leurs répliques cinglantes comme une provocation et les provoqua à son tour. D'une réplique à l'autre, Jamie n'étant pas très verbal, il finit par se jeter sur l'un d'eux pour le frapper. Les deux autres vinrent à la rescousse de leur ami, et leur bagarre commença, la guitare mise sur le côté au sol. Donnant autant de poings qu'il le pouvait, le Poufsouffle finit par tomber à terre, sur le dos, tandis que les trois autres se jetaient sur lui. Il jeta un pied dans le ventre d'un premier, l'écartant de la bagarre. Il se prit un coup au visage et un autre au ventre. Entrant dans une tactique de Quidditch, le garçon perçut les membres agités des Serpentard comme des cognards qu'il devait renvoyer au plus vite et au plus fort. C'est ce qu'il fit. Mais sa force, autant grande qu'elle pouvait l'être, n'était pas assez puissante face à trois adversaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina Swann Keegan
avatar
▸ GRADE(S) :
PRÉFÈTE EN CHEF
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 4e année

▸ MESSAGES : 245
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Mar 6 Mai - 12:08

Lina était en train d'essayer de récupérer sa guitare lorsqu'un garçon qu'elle avait déjà croisé dans sa salle commune. Elle le trouvait très beau et très attirant, mais elle le trouvait aussi effrayant. Elle n'avait jamais osé aller lui parler et l'évitait même lorsqu'elle le pouvait. Elle pouvait dire qu'elle en avait peur. Il avait l'air dur et elle en avait entendu parler un peu de tout ce qu'il pouvait faire. Elle s'avait aussi que c'était le batteur de l'équipe de Poufsouffle et qu'il faisait peur à tout le monde. Elle avait entendu dire qu'il en avait envoyé plus d'un à l'hôpital. En fait, elle était venue à la conclusion que plus elle se tenait loin de lui, plus elle allait rester en forme et en santé.

La jeune blonde réalisa soudainement que son impression sur la violence dont pouvait faire preuve le garçon devant elle était réelle. Certes, il était venu l'aider et elle en était très reconnaissante, mais elle était beaucoup moins reconnaissante du fait qu'il se mette à se battre avec les gars de Serpentard. Lina savait que cela allait mal tourné. Après tout, il était seul contre trois ! C'était plutôt téméraire et imbécile de se lancer là-dedans. La jeune blonde attrapa sa guitare avant qu'elle soit brisée par un coup de pied ou un coup de poing et lorsqu'elle se fut écartée un peu de cela, elle se mise à crier un peu.

-Arrêter ! Arrêter vous allez vous faire mal ! Arrêter bon !

La jeune blonde se tenait à l'écart et ne criait pas très fort. Elle ne voulait surtout pas avoir à s'en mêlé trop parce qu'elle avait peur de se faire mal. Sauf qu'elle ne pouvait pas laisser celui qui lui avait rendu sa guitare se faire martyriser comme cela. Et puis, elle ne pouvait pas supporter que quelqu'un fasse du mal à quelqu'un d'autre. Alors, la jeune blonde se mise à réfléchir à un plan qui ne l'impliquerais pas trop. Soudainement, elle se rendit compte qu'elle avait sa baguette magique sur elle. Elle alla s'asseoir près d'un arbre pour pouvoir se cacher un peu et lança un Petrificus Totalus sur les trois Serpentard. Elle se retourna et recommença à jouer sur sa guitare. Elle espérait que le gars de Poufsouffle comprendrait que c'était de la reconnaissance qu'elle lui démontrait là.



" où est l'salon de manucure ? Il reste un peu du camembert de y'a deux mois..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie L. Auditore
avatar
▸ GRADE(S) :
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 104
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Sam 10 Mai - 14:08

Au fond de lui, luttant contre l'avantage de nombre des Serpentard, Jamie se dit qu'il était idiot de s'être lancé dans cette bagarre inutile. Chaque coup qu'il recevait lui faisait affreusement mal et même s'il arrivait à les rendre, ils étaient beaucoup moins fréquents. Effectivement, contre trois paires de bras, il était dur de rivaliser. Il se demandait quand est-ce que cela allait s'arrêter. Puis, les trois garçons tombèrent comme des masses devant lui. Il en profita pour se jeter sur l'un d'eux et lui donner des coups de pieds tandis que sa victime restait figée sur le sol. Il lui écrasa le nez sous son pied et continua à lui donner des coups sur le corps en jetant des jurons italiens et anglais.

Tu fais moins le malin là, hein ? Bastardo !

Le visage de sa victime en sang, il se tourna vers le suivant et lui fit subir la même chose. Il n'avait aucune pitié, se défoulant autant qu'il le pouvait. Fatigué finalement d'avoir frappé sans avoir de retour les trois statues sur l'herbe, Jamie finit par tomber sur les fesses près d'eux en soufflant. Il passa le revers de sa main sur son visage et essuya une partie du sang qui avait commencé à coaguler de son nez à la bouche en passant par l'arcade sourcilière. Il tamponna le liquide de sa manche de chemise blanche et resta à contempler les trois corps au sol qui ne bougeaient toujours pas. Le Poufsouffle les regarda un instant, reprenant son souffle, puis il sortit sa baguette magique de sa poche de pantalon pour la pointer sur chacun des corps à leur tour et terminer l'effet du sort. Les trois garçons se relevèrent difficilement et finirent par s'en aller en promettant à l'Auditore de se venger de ce qu'il venait de leur faire subir. Le garçon se contenta de les écouter que d'une seule oreille. Le regard vague, il reprenait des forces. Se battre pour lui c'était se sentir vivant, il n'avait pas d'autres moyens de se rappeler qu'il était plus qu'en vie et qu'il devait aboutir à un diplôme qui lui permettrait de gagner de l'argent dans le futur. Mais les études n'étaient pas gratuites, loin de là. Jamie cracha du sang par-terre, il s'était fait casser une dent par la même occasion, il la cracha avec son sang.

Le son d'une guitare sèche parvint jusqu'à ses oreilles, il releva la tête en direction du son. Un peu plus loin, assise contre un arbre, la jeune blonde à laquelle Jamie était venu porter secours jouait de son instrument récupéré. Le garçon l'écouta jouer. Tout autre spectateur aurait dis qu'elle jouait vraiment comme un pied. Mais n'ayant aucune réelle culture musicale, l'italien trouvait cela magnifique. C'était dans ces moments-là qu'il aurait tant voulu pouvoir accéder à la culture musicale. Pouvoir jouer d'un instrument, être initié aux classiques, apprendre à reconnaître les notes... Le Poufsouffle esquissa un léger sourire avant de se relever péniblement et de se diriger vers la jeune inconnue. Il se rendit compte qu'elle portait l'uniforme des Poufsouffle, il n'avait jamais vraiment prêté attention à elle. Il resta debout à trois mètres devant elle pour l'écouter jouer. Il appréciait le silence, surtout s'il pouvait être agrémenté de musique. Mais Jamie décida d'entamer une discussion.


Tu pourrais dire merci, j'ai sauvé ta guitare.

Il marqua une pause avant de reprendre.

C'est quoi ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina Swann Keegan
avatar
▸ GRADE(S) :
PRÉFÈTE EN CHEF
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 4e année

▸ MESSAGES : 245
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Dim 11 Mai - 5:36

Lina était persuadée que lorsqu'elle allait avoir fait en sorte que les trois Serpentard arrêtent de frapper sur Jamie, celui-ci allait en être reconnaissant et allait arrêter de se battre pour retourner d'où il venait tranquillement. Elle espérait que tout arrête aussi vite que cela avait commencé et qu'elle allait pouvoir continuer à jouer tranquille et loin des oreilles de tout le monde. Mais non ! Elle s'était mise le doigts dans les yeux et bien profondément. Il avait commencer à battre les jeunes hommes immobiles. Lina pensait qu'elle allait mourir de l'intérieur à le voir s'acharner sur les vert et argent. Elle était sûre qu'il allait les tuer s'il continuait comme cela. Plus il donnait des coups, plus les larmes apparaissaient dans ses yeux. Elle détourna le regard et essaya de se concentrer sur la mélodie qu'elle jouait. C'était la chanson Let Her Go de The Passenger, une chanson qui la calmait à tout coup.

Puis, elle n'entendit plus un bruit provenir de la direction des garçons. La jeune blonde fit un soupir de soulagement. Elle était sûre que Jamie était parti pour être tranquille. La jeune blonde savait qu'il n'était pas très bavard. Elle ferma donc les yeux pour se laisser entraîner dans sa chanson. Jusqu'à ce qu'elle l'entende quand même assez près d'elle et qu'il lui parle. La jeune blonde arrêta de jouer aussitôt et raidit. Elle ne se sentait vraiment pas à l'aise de faire connaissance avec lui. Elle n'aimait pas faire connaissance. Pourquoi est-ce qu'il la forçait à lui parler si elle ne manifestait pas le désir ? Lina était sûre qu'il allait se rendre compte que c'était qu'elle appréciait le fait qu'il l'ait aidé en immobilisant les Serpentard. La jeune blonde se tourna pour le regarder, mis sa guitare à côté d'elle parce que c'était sûre qu'elle ne jouerait pas tant qu'il serait là et elle baissa les yeux.

-Mer..merci... Moi c'est Lina Swann.. Toi c'est Jamie hein ?

La jeune blonde baissa la tête. C'était sûr qu'il allait la prendre pour une imbécile et qu'il allait se mettre à se moquer d'elle. Sauf qu'elle n'était pas capable d'agir autrement. Elle avait peur des gens, c'était ancré dans elle, c'était maladif. Elle n'arrivait pas à voir comment on pouvait apprécier la présence des autres et réussir à faire confiance aux gens. Ils étaient tous méchants et même si ils montraient le contraire, ils finissaient toujours par trahir les autres. Lina rammena ses jambes genoux contre sa poitrine et les entoura de ses petits bras. Elle appuya son menton sur ceux-ci. Elle avait l'air très vulnérable dans cette position...


où est l'salon de manucure ? Il reste un peu du camembert de y'a deux mois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie L. Auditore
avatar
▸ GRADE(S) :
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 104
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Dim 11 Mai - 10:02

A sa première réplique un peu brutale et avec un fort accent italien, Jamie perçut une sorte de raidissement chez la Poufsouffle plus jeune que lui. Elle s'arrêta de jouer de la guitare en bois avant de le regarder un bref instant pour baisser les yeux et répondre en bégayant et de manière presque inaudible. Jamie dût tendre l'oreille pour comprendre ce qu'elle disait. Elle le remercia et se présenta comme Lina Swann, avant de demander s'il était Jamie. Ce dernier redressa les sourcils, surprit. Ainsi elle connaissait son nom. Il ne s'était pas doûté être si connu. La plupart du temps, les gosses de riche étaient populaires, pas lui, lui c'était tout le contraire: il était impopulaire. La plupart du temps les gens le fuyaient...Lina Swann le fuyait du regard, il sentait une certaine raideur, une certaine frayeur dans son comportement. Il pointa sa baguette magique toujours en main en direction de son visage et jeta un Tergeo, le sang de son visage disparut progressivement. Il effectua à nouveau cette action sur ses vêtements. Ensuite, il mit sa baguette dans sa poche arrière de pantalon miteux pour s'asseoir en face de la blonde qu'il regarda.

Ouais c'est moi Jamie. J'vais pas t'manger hein, tu peux rester tranquille. J'ai arrêté de manger des humains depuis quelques temps, je fais un régime.

Il regarda la jeune fille en levant un sourcil amusé, avant d'éclater de rire. Il détestait et aimait voir les autres réagir à son passage, même s'il ne pouvait pas supporter qu'on le voit comme une bête curieuse, mais il aimait voir qu'il existait à travers les autres, qu'il se faisait remarquer. Il sortit un paquet de biscuits de sa poche et en mit un entier dans sa bouche, ensuite, il se releva pour aller offrir un biscuit à la blonde. Il tendit le paquet devant elle en insistant sur le geste. Il avait l'impression que si elle ne mangeait pas à cet instant, elle allait s'évanouir, comme si elle venait de voir un épouvantard. Le garçon se rappela de l'armoire à pharmacie de sa grand-mère qu'avait récupéré sa mère et dans laquelle se trouvait un épouvantard. Ses parents n'avaient jamais vraiment été doués en magie, ils n'avaient pas réussi à se débarasser de l'épouvantard et Jamie se rappelait à avoir assisté à la plus grande peur de sa mère: qu'elle ne tombe enceinte. Et celle de son père: ne plus avoir de foyer, et vivre dans la rue. Il avait, par inadvertance et à cause de sa curiosité de l'époque, affronté sa propre plus grande peur et il avait cru mourir. C'est pourquoi il jeta un regard compatissant à Lina Swann et lui sourit chaleureusement. Jamie n'avait pas l'habitude d'offrir ce genre de choses aux gens, surtout que la plupart le prenaient pour une brute épaisse. Mais lorsqu'il le voulait, le Poufsouffle pouvait paraître pour une personne très chaleureuse, prête à venir en aide aux autres. Ce n'était pas pour rien qu'il était dans la maison des Jaunes, après tout.

Tiens, mange, j'ai pas envie que tu t'évanouisses devant moi, ça me ferait chier de devoir t'emmener à l'infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina Swann Keegan
avatar
▸ GRADE(S) :
PRÉFÈTE EN CHEF
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 4e année

▸ MESSAGES : 245
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Lun 12 Mai - 12:19

Lina se sentait comme un petit animal traqué. Elle regardait autour d'elle et avait l'air très apeuré. La jeune blonde se rendait compte de son comportement et elle ne voulait pas que Jamie pense que c'était à cause de lui. Elle n'était tout simplement pas à l'aise avec les inconnus. Elle essayait toujours d'être la fille la plus parfaite pour plaire à la personne qui était devant elle pour ne pas être jugée. Elle avait développé une très grande anxiété face à tout cela. Elle était présentement traité pour essayer de changer tout cela, mais elle avait dût mettre sa thérapie sur pause avec son psychologue pour venir à Poudlard. Elle avait gardé contact avec lui par hibou, mais c'était très différent que lorsqu'elle allait le voir à chaque semaine.
Elle se rendit compte tout d'un coup que son corps était cripé et qu'elle bloquait sa respiration depuis qu'elle n'était plus seule. La jeune blonde reconnut-là les premiers signes d'une crise d'anxiété. Elle sortit alors un petit flacon de pillule de son sac à dos et en prit deux qu'elle fit passer avec une gorgé d'eau. Elle avait peur de passer pour une folle auprès de Jamie, mais c'était soit ça ou une crise. Elle ferma les yeux et se mise à prendre de très grandes respirations. Au bout de deux minutes, elle se mise à se détendre complètement et réussit à regarder Jamie dans les yeux. Elle était tellement calme qu'elle constata qu'il était beau. Il avait certes les traits un peu dur, mais cela lui donnait un charme. Lina se demandait vraiment pourquoi il s'attardait près d'elle... Elle se sentit alors obligée de s'expliquer auprès de lui.

-Désolé pour tout cela... Chez moi, les autres m'appellent la folle du quartier...


La jeune blonde soupira. Elle souffrait énormément de sa maladie et du fait qu'elle n'avait pas d'amis. Elle aurait tellement aimé être une enfant comme les autres et elle y travaillait fort. Elle savait pourtant que le mal était fait... Elle n'était plus capable de se faire des amis dans sa ville parce qu'ils avaient tous des préjugés sur elle... La jeune blonde avait espéré que cela serait différent à Poudlard, mais ce n'était pas partit pour cela... Elle regarda sa guitare qui était posée à côté d'elle. Elle aurait tellement voulu en jouer pour pouvoir se détendre au maximum sauf que Jamie était présent et elle n'allait jamais accepter de jouer devant lui. Elle était sûre qu'il allait la ridiculiser avec tout cela et elle n'était pas prête à courir le risque.

Soudainement, il lui proposa un biscuit. Lina ne voulait pas le vexé, donc elle l'accepta. Elle n'était pas sûre qu'elle allait l'aimé parce qu'elle trouvait la nourriture du château totalement infecte. Lorsqu'elle se le mit en bouche, elle fût agréablement surprise. Cela réveilla la faim chez elle et son ventre se mit à gargouiller bruyamment. La jeune blonde mit ses mains sur celui-ci et eut un petit sourire en coin.

-Oups... Je ne mange pas beaucoup depuis que je suis au château et ton biscuit est tellement bon qu'il a réveillé mon estomac je crois.



où est l'salon de manucure ? Il reste un peu du camembert de y'a deux mois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie L. Auditore
avatar
▸ GRADE(S) :
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 104
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Jeu 29 Mai - 9:04

Jamie regarda avec un peu trop d'attention la jeune fille qu'il venait de rencontrer. Il la regardait comme une bête curieuse, il se posait mille et une questions sur elle et ses agissements. Sa curiosité était un de ses nombreux défauts mais il n'avait pas conscience de la gêne que cela pouvait occasionner, chez lui c'était intimider ou être intimidé, et si on se trouvait dans la deuxième proposition c'est qu'on était faible et donc facile à tabasser. C'est comme ça qu'il avait toujours agis, lui qui avait reçu une éducation mitigée entre bourgeoise et pauvre. Du fait de la pauvreté fracassant la famille des Auditore, enfin que ses parents. Il remua plusieurs phrases italiennes en sa tête. Le Poufsouffle voulait lui poser des questions, mais il se retint. Il l'observa sortir des pilules et les avaler avant qu'elle ne lui explique qu'on la prenait pour une folle. Il ne réagit pas physiquement. Il se demanda simplement pourquoi ? Elle avait l'air parfaitement normale, sa mère ne l'était pas par contre. Elle faisait des dépressions et menaçait souvent verbalement de se jeter par la fenêtre s'il s'avérait qu'ils perdraient plus d'argent pendant l'année courante. La mère Auditore avait un problème, c'était elle la folle. Mais une jeune fille de première année qui semblait fragile n'avait qu'un seul problème: une fragilité apparente donc une cible facile pour les gens comme Jamie ou des gens comme Jamie aimait frapper parfois.

T'as pas l'air taré.

La phrase était sortit seule de la bouche de Jamie, il avait employé un ton neutre, comme si c'était normal de dire cela mais son intention se voulait rassurante pour la blonde en face de lui. Il avait un étrange sentiment de vouloir la protéger alors qu'il ne la connaissait pas. Mais il ne voulait pas la laisser ainsi. Elle semblait trop jeune et innocente et naïve pour se laisser abattre par de telles futilités. Il tourna la tête en direction du lac et laissa son regard se perdre sur les remouts de l'eau sombre. Il entre-ouvrit les lèvres en inspirant.

On m'appelle la brute de Poufsouffle. C'est pas pour autant que je le suis. Enfin, si je le suis mais pas tout le temps. Les gens jugent tout le temps les autres en fonctions de la manière dont ils se montrent aux autres, jamais par rapport à ce qui se trouve derrière la carapace...

Il se tue et profita du silence. Il détestait se rendre philosophe, surtout quand il sentait un sentiment de tristesse l'envahir. Il haïssait qu'on l'appelle la brute de Poufsouffle. Il haïssait ceux qui avaient peur de lui parce qu'ils pensaient que Jamie allait leur taper sur la tête par pur plaisir. Il haïssait ceux qui pensaient qu'il n'avait pas d'intelligence, qu'il n'était qu'un pauvre de la campagne qui ne pensait qu'à se salir toute la journée. Parfois il aurait aimé hurler qu'il était bien plus que cela et surtout bien mieux que ce que l'on en pensait. Mais intérieurement lui-même n'en était pas certain. Il ne savait pas réellement qui il était. Mais il savait ce qu'il ne voulait pas et il ne voulait pas rester pauvre et bête toute sa vie et il ferait tout pour faire mieux et devenir quelqu'un que l'on respecterait. Lorsque Jamie proposa un gâteau à Lina, un gargouillement sonore brisa le silence et il leva un sourcil avant d'éclater de rire à l'explication que la plus jeune lui donna. Il rit un moment, plié en deux, les larmes aux yeux. Il finit par se calmer, il expira bruyamment avant de lever une main vers Lina et de lui ébouriffer amicalement et énergiquement les cheveux.

Prends le paquet si tu veux, j'en ai d'autres dans mes poches, je suis pas à Poufsouffle pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina Swann Keegan
avatar
▸ GRADE(S) :
PRÉFÈTE EN CHEF
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 4e année

▸ MESSAGES : 245
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Lun 2 Juin - 2:13

Lina était beaucoup plus détendu qu'au début avec Jamie. Elle savait que ce n'était que parce qu'elle avait prit ses médicaments, mais il s'était aussi calmer. Elle pouvait maintenant voir qu'il avait quelque chose qui pourrait la calmer facilement et surtout, lui faire apprécier sa compagnie. Elle ne savait pas c'était quoi, mais elle appréciait déjà cela.
Puis, il se mit à la regarder avec des points d'interrogations dans le regard. Il ne lui demanda rien, mais elle savait qu'il se posait des questions à son égard. Elle détourna le regard parce que cela la gênait énormément qu'il la regarde de cette manière. Elle avait l'impression d'être une bête de foire. Pourtant, elle avait l'impression que cela n'était pas de bien méchante question. Elle mis sa main sur sa guitare, puis, se souvenait qu'il était là, elle la retira. Elle n'allait certainement pas se mettre à jouer ! Elle reporta son regard vers lui et vit qu'il la regardait encore.

-Pose-les tes questions à place de me regarder comme cela !


Puis, il lui annonça qu'elle n'était pas une tarée, qu'elle était normale. La jeune blonde leva son regard vers lui avec un petit sourire reconnaissant. Cela n'avait pas eu l'air d'être forcée comme phrase et elle l'appréciait énormément. C'était une des seules personnes qui lui disait quelque chose d'aussi gentil et qui restait avec elle aussi longtemps. Lina Swann en était agréablement surprise.
Puis, il se mit à dire qu'il détestait être catégoriser comme la brute de Poufsouffle et qu'il était plus que cela. Lina Swann le regarda dans les yeux avec sa bonté infinie. Elle ne voulait pas qu'il soit triste. Elle avait déjà une certaine attachement pour lui.

-Tu sais Jamie, il ne tient qu'à toi de leur montrer le contraire...

Lorsqu'il lui offrit son paquet de biscuit, Lina Swann lui fit un sourire qui monta jusqu'aux oreilles et se mit à les manger. Ils étaient tellement bon ! Mais pas aussi bon que ceux de son père... Il ne faut quand même pas charrier. Sauf qu'ils étaient tellement moelleux, remplient de pépites de chocolat qui explosaient sous la dent ! Puis, Lina Swann se rappela alors qu'elle avait des chocolats que son papa avait fait. Elle fouilla dans son sac et en sortit une petite pochette rose avec du doré dessus. Il était écrit "Les douceurs Keegan". Elle la posa en avant de Jamie

-Tiens, goûte à ça. C'est mon papa qui les fait. Ce sont les meilleurs chocolats du monde entier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie L. Auditore
avatar
▸ GRADE(S) :
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 104
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Mar 1 Juil - 19:41

Sortit de ses pensées par la blonde et ses paroles, il fut étonné par le ton qu'elle employa. Un ton qui se voulait à la fois têtu et gêné, selon Jamie. Cela lui tira un sourire amusé. Il se gratta la tête, dont les démangeaisons étaient dues à la sueur qui perlait sur son crâne, avant de prendre la parole.

Non j'sais pas, je me disais que t'étais bizarre. Enfin j'veux dire... T'as pas l'air d'avoir si peur de moi et on dirait que t'as 70 ans comment tu agis. Pourquoi tu essaies de faire semblant que t'as pas de personnalité ?

Il donna un coup de menton en l'air en direction des pilules que Lina prenait. Il ne savait pas à quoi cela pouvait correspondre mais pour lui c'était des comprimés qui servaient à calmer les patients. Après tout, elle avait l'air plus tranquille physiquement lorsqu'elle avait finit par les prendre. Jamie s'était peut-être et même sûrement mal exprimé lorsqu'il avait pris la parole mais ce qui était sûr pour lui c'était que cette fille essayait de ressembler aux autres personnes de son âge. Lui qui était le premier à montrer à qui de droit qu'il était un jeune con effronté qui était prêt à péter la gueule de n'importe qui était le premier à prôner la liberté de montrer ses mauvais côtés. Alors pourquoi cette fille essayait de cacher qui elle était ? Cela l'énervait. Et à sa deuxième phrase, elle lui sortit quelque chose qu'il l'énerva encore plus. Il releva le regard pour la fixer et lever un sourcil interrogateur.

C'est toi qui m'dis ça ? Ca se voit comme le nez au milieu de la figure que t'es la première à cacher qui t'es vraiment.

Il détestait recevoir des leçons des autres, le Poufsouffle avait l'impression d'être un petit enfant qui ne faisait que des bêtises et qui ne comprenait rien à la vie lorsque cela arrivait. Il haïssait tous les conseils stupides qu'il pouvait recevoir, même s'il savait que parfois ils lui étaient utiles. Détournant le regard en direction du lac, il commença par être gêné de la présence de la fille. Jamais en trois années passées à Poudlard il n'avait eu de discussion aussi tranquille avec quelqu'un et encore moins une fille. Il n'avait pas l'habitude et même si cela lui faisait plaisir, il ne savait pas comment agir pour que cet échange se passe bien. Alors, lorsque le ventre de la fille se mit à gargouiller, cela ne fit que le détendre et il rit de bon coeur. Jamie se demandait pourquoi il n'avait pas rencontré cette fille plus tôt, alors qu'elle faisait partie de sa maison. Peut-être parce qu'ils s'étaient tous les deux réservés de le faire ? C'était tellement plus simple d'aller tabasser les gens au lieu d'aller leur parler tranquillement... Jamie regarda Lina engloutir le paquet de gâteaux qu'il lui avait offert et se demanda s'il lui était possible de devenir ami avec quelqu'un comme elle. Avec Aiden ça avait été facile, enfin, c'était grâce à Aiden avec son caractère ouvert à tous. S'il ne l'avait pas tout le temps sur le dos, Jamie aurait commencé à l'apprécier bien plus qu'un simple ami. Mais il savait parfaitement que le garçon n'aimait pas les personnes du même sexe que lui, et Jamie ne souhaitait pas détruire leur amitié, il l'a bénissait trop pour cela. Le regard du Poufsouffle s'illumina et il se surprit à rougir lorsque Lina lui proposa des chocolats. Il se mordit la lèvre inférieure et prit le paquet aussi rose que les fesses d'un babouin pour baisser la tête, la gêne et la joie envahissant ses joues. Il se sentait brûler sur place. C'était une première pour lui: on lui offrait quelque chose.

M...Merci.

Il ouvrit le paquet avec une grande facilité. Une odeur douce amer s'échappa de l'emballage pour parvenir jusqu'à ses narines, il savoura le parfum un instant pour ensuite piocher un chocolat et le mettre sur sa langue. Jamie le laissa fondre ainsi, se délectant du goût entre amer et sucré qui aimait tant. Un sourire apparut sur ses lèvres. Il en mit quatre autres dans sa bouche pour accompagner le premier. Commençant à mâcher tout ce qu'il voulait avaler, il articula tant bien que mal:

'Sont pas mal, ouais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina Swann Keegan
avatar
▸ GRADE(S) :
PRÉFÈTE EN CHEF
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 4e année

▸ MESSAGES : 245
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Jeu 10 Juil - 13:42

Lina n'en croyait pas ses oreilles. Elle avait l'air d'avoir 70 ans ? Mais qui était-il pour lui dire des choses comme cela ? Elle ne pouvait pas percevoir qu'elle avait manqué se livrer à lui et se laisser aller comme elle était vraiment et là, il l'insultait. Elle savait qu'elle ne devait pas faire confiance aux autres. On finissait toujours par la trahir, par lui dire quelque chose qui lui faisait mal. Ce qu'elle avait réussit à apprendre depuis sa jeunesse c'était que les gens étaient mauvais à la base. Ce n'était pas possible d'être tout simplement gentil... Ils avaient tous un fond méchant et se régalaient avec la douleur et la peine des autres. Et Jamie lui montrait qu'il était pareil à tous les enfants de son village. Elle se dit alors qu'elle allait revivre la même chose que lorsqu'elle était en Alaska et qu'elle aimait mieux être seule. Elle ne voulait plus connaître personne... Elle remonta alors ses genoux sous son cou qu'elle entoura de ses bras. Elle ne voulait plus rien entendre.

-Et tu te permets de me dire tout cela qu'après deux minutes de rencontre ?

La jeune blonde tendit le bras et fit sonner les cordes de sa guitare. Elle aurait voulu disparaître à ce moment-là. Elle aurait aimé mieux être dans sa chambre, en Alaska. Elle voulait être dans les bras de sa maman, à l'abri de toutes les épreuves trop dures à traverser pour elle... Elle souhaitait aussi pouvoir se cacher dans la boulangerie à son père. Là où elle pourrait s’empiffrer et ne plus penser à rien pendant un bon moment...
Puis, elle vit Jamie se mettre quatre des merveilleux chocolats qu'elle lui avait donné dans la bouche. Elle crût s'évanouir lorsqu'elle l'entendit dire que les chocolats de son papa était "pas mal". Pas mal ? Il voulait dire fantasmogorique ! Les chocolats de son père étaient les meilleurs sur la planète et lui il les qualifiait de pas mal. Elle se renfrogna.

-Pas mal ? Non, mais quelle insulte !

Puis son regard se redirigea vers sa guitare. Elle aurait tant voulu être capable de jouer sans se soucier de l'avis des autres. Sauf que si ce qu'elle faisait ne plaisait pas, elle allait faire rire d'elle pendant des années et les autres allaient la rejeter. Ce qu'elle ne voulait pas. Les gens ont beau être méchant, elle ne voulait quand même pas être seule pour le restant de sa scolarité à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie L. Auditore
avatar
▸ GRADE(S) :
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 104
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Ven 11 Juil - 7:16

L'italien regardait Lina avec un léger sourire. Il pensait vraiment ce qu'il disait. Cette fille elle était même peut-être un peu trop intelligente pour lui. Mais il aimait bien voir le bien chez les autres. Ca lui permettait d'oublier ses mauvais côtés à lui et ce qu'on en pensait. Jamie était bien aise d'avoir la chance de discuter avec une fille calmement. Ce n'était pas son genre d'habitude, et il commençait à apprécier sa présence. Après tout, ce n'était pas si mal que cela d'avoir des connaissances filles sans sortir avec... Et au fond il aurait aimé être aussi innocente qu'elle. Ne penser à rien d'autre que soi... Ca devait être le pied, être égoïste au point de ne penser qu'à soi et à ses problèmes. Un tic nerveux déforma son léger sourire pour le faire disparaître et il écouta la réaction légèrement brutale de la fille en-face de lui. Le Poufsouffle haussa un sourcil, naïf. Il ne comprenait pas sa réaction. Il esquissa un nouveau sortir digne d'une publicité Colgate et répondit franchement à Lina sur un ton aussi innocent qu'elle semblait l'être.

Bah ouais, je sais que je te connais pas mais ça se sent que t'as l'air plus mature que les gens de ton âge quoi. Peut-être un peu trop même ! Ca doit pas être facile de se taper des cons débiles dans sa classe.

Il se pencha en avant et arracha d'un coup quelques brins d'herbe qui se trouvaient entre ses jambes. Ensuite, il caressa violemment le reste encore planté d'herbe et aplatit brusquement sa main sur le sol avant de se gratter à nouveau la tête, sans faire attention de la terre sur sa main qui en fit tomber dans sa chevelure châtain et sa joue.

'Pis si les gens t'acceptes pas telle que tu es c'est qu'ils méritent pas d'être à tes côtés.

Il dit cela en gardant un oeil sur les jolies pilules de la fille. En pensant à sa mère qui passait son temps à être une hypocrite impossible autour d'elle dans le seul but d'avoir des amis, des relations, de l'argent. Jamie s'en était même parfois demandé si elle se prostituait tellement elle était insistante sur ce genre de choses et cela l'effrayait. Enfin... L'avait effrayé au départ, puis l'indifférence était venue remplacer sa peur. Puis vint les chocolats. Jamie les engloutit comme s'il n'avait jamais rien mangé de tel. Il avait pris l'habitude de manger du chocolat et autres friandises au château puisqu'il était possible d'en trouver, mais des aussi spéciaux, jamais. De son vivant, Jamie n'avait seulement hérité des chocolats bon marché que ses parents avaient pu acheter avec leurs petits moyens. Et quelques fois des Kinder, mais les prix étaient absolument horribles. Et le garçon avait rapidement finit par abandonner son envie de délice sucré et amer. Il renifla même un chocolat qu'il n'avait pas encore englouti. Cela sentait si bon...Il avait envie de rester ainsi à renifler et manger ces chocolats toute sa vie durant. Son regard se porta alors sur l'emballage. Et le prix ? il devait bien être élevé... Une chocolaterie ? Une lueur de tristesse passa dans son regard. Il engloutit encore un chocolat pour se séparer du paquet, un goût amer dégoûtant venant gâcher le bon goût du chocolat en sa bouche. Une boule dans sa gorge se créa. Il n'écouta pas même la réplique de Lina lorsqu'elle lui dit que "pas mal" c'était une insulte. Il remarqué soudainement la guitare...ladite guitare de la Keegan et s'étrangla presque en avalant son dernier chocolat. Son visage s'illumina soudainement tel celui d'un enfant découvrant un nouveau jouet. Il pointa son doigt sans gêne sur l'instrument de musique.

OH ! Tu sais en jouer ? Tu en joues ? C'est trop cool d'avoir une guitare ! Tu dois être trop forte ! Tu m'en joues un morceau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina Swann Keegan
avatar
▸ GRADE(S) :
PRÉFÈTE EN CHEF
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 4e année

▸ MESSAGES : 245
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Ven 18 Juil - 16:35

Lina ne savait pas pourquoi, mais elle se sentait en plein contrôle d'elle-même avec Jamie depuis quelques minutes. Autant elle n'aimait pas être avec des gens habituellement et qu'il l'intimidait au bout que maintenant, elle pensait qu'elle pourrait s'habituer à lui et à sa présence. Elle pensait même qu'elle pourrait éventuellement être amie avec lui ! Bon, il allait falloir qu'il arrête de l'insulter en lui disant qu'elle avait l'air d'avoir 70 ans... Sauf que le doute restait dans sa tête. Est-ce qu'elle pouvait lui faire complètement confiance ? Elle avait connu tellement de personne qui l'avait trahi... C'était probablement pour cette raison qu'elle était rendue aussi craintive avec les autres... Parce qu'il y avait des enfants qui avaient abusés de sa confiance lorsqu'elle était plus jeune. Il fallait juste qu'elle réussisse à se convaincre que ce n'était pas tout le monde qui était comme cela et qu'elle avait l'autorisation de vivre et d'être heureuse comme toutes les autres personnes.
Puis, elle se rendit compte qu'il regardait sans cesse son pot de comprimé. Elle pensait l'avoir rangé, mais en fait, elle l'avait conserver dans ses mains et elle jouait avec. Cela faisait du bruit à chaque fois qu'elle le retournait. Elle regarda Jamie.

« C'est les comprimés qui te dérange ? »

Elle les rangea une fois pour de bon dans son sac. De toute manière, elle n'en avait plus besoin. Elle ne pouvait pas en reprendre avant environ quatre heures. Lorsqu'elle releva les yeux, elle vit que Jamie avait continué à manger les chocolats qu'elle lui avait donner et qu'il avait l'air à les adorer. Lina souri. Elle trouvait cela vraiment beau de le voir rendre autant honneur à ce que son père faisait. Lorsqu'elle vit une lueur de tristesse passer dans son regard, elle fronça les sourcils. Elle ne comprenait pas comment l'on pouvait être triste en mangeant du chocolat. La jeune blonde se sentait toujours terriblement bien lorsqu'elle mangeait des sucreries...
Puis, elle oublia vite tout cela lorsqu'il pointa sa guitare et qu'il lui demanda de lui en jouer un morceau. Elle ne pouvait pas... Elle ne voulait surtout pas jouer en public. Elle sentait qu'elle allait se sentir affreusement incompétente si elle essayait d'en jouer en avant de Jamie. Elle se mit donc à bégayer en essayant de lui répondre.

« Oui, j'en j..joue. Mais...mais je ne..ne suis p..p..pas très bonne... Tu n..ne veux p..p..pas ent..entendre cela... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jamie L. Auditore
avatar
▸ GRADE(S) :
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 104
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   Ven 25 Juil - 3:40

Hein ?

Jamie cligna des paupières. Il ne s'était pas rendu compte qu'il n'avait pas arrêté de fixer le pot de comprimés de Lina depuis qu'elle l'avait sortit, pensivement. Il lui avait répondu alors un "hein?" naïf et étonné lorsqu'elle lui avait demandé si c'était ça qui le dérangeait. Le dérangeait ? En quoi ? Il ne se rappelait même pas de ce à quoi il avait pensé en tout premier lieu lorsqu'elle l'avait sortit, ce pot. Le Poufsouffle continua à engouffrer les chocolats en se régalant, il allait finir par s'étouffer tant il en mettait dans sa bouche à la fois. Il essuya sa bouche du revers de sa main pour enlever le chocolat qu'il avait autour puis il eut une idée. Il lui fit un sourire malicieux.

J'ai une idée. Si tu continues à me filer de ces chocolats, je deviens ton ami. Marché conclut ?

C'était une demande un peu brutale, un peu trop osée, et qui aurait pu passer pour du racket, mais il ne savait jamais s'y prendre correctement avec les autres, surtout lorsqu'il souhaitait devenir leur ami. Il espéra que Lina accepte sa demande. Ainsi non seulement il aurait droit à des chocolats de luxe, mais en plus il aurait sa toute première amie féminine. Jamie avait réellement envie de s'intégrer, plus qu'en laissant Aiden l'aider: il voulait s'intégrer lui-même, sans son aide, même si son meilleur ami était très à l'aise avec les autres.

Lorsqu'il lui demanda avec beaucoup d'enthousiasme de lui jouer un morceau de guitare acoustique, elle refusa timidement, prétextant qu'elle ne savait pas en faire. Il fronça les sourcils et sans son autorisation, il s'empara de l'instrument de musique qu'il tourna vers lui avant de lui sourire.

Dans ce cas moi je vais t'en jouer un.

Il se mit alors à gratter les cordes avec ses doigts de manière très irrégulière et brutale, le son qui s'en échappait faisait penser que la guitare n'était pas accordée. Le son était horrible et ne ressemblait strictement à rien, il fallait l'avouer. Si quelqu'un savait se servir d'une guitare, il l'aurait incendié, puis jeté dans le lac noir pour cet outrage. Mais il s'en fichait, Jamie voulait simplement amuser Lina et la voir sourire. Continuant de gratter sur les cordes, il poursuivit:

Dans ma ville natale: Napoli, en Italie, on m'appelle Corde della chitarra prince, ce qui signifie, le prince des cordes de guitare.

Son accent italien avait été parfait, il avait les accents où il fallait et avait roulé les R à la perfection. Il s'amusait à parler italien parfois, juste pour se donner un genre mais aussi simplement pour le parler. Il était parfois frustrant de ne parler qu'anglais tandis que lorsqu'il était en Irlande chez ses parents il ne parlait qu'italien, excepté lorsqu'il allait à l'école. Il continua à gratter les cordes de guitare en prenant une expression de garçon inspiré par sa musique, comme s'il était arrogant et très touché par la musique. Il éclata finalement de rire pour faire un clin d'oeil à la Keegan.

Tu seras pas pire que moi de toutes manières. Joues-m'en un morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Flashback : Le commencement d'une grande amitié   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flashback : Le commencement d'une grande amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le début d'une grande amitié... ou presque. (PV Outre-Tombe)
» Début d'une grande amitié [ pv : Plume d'Argent ]
» Le début d'une grande amitié ! [PV Courage]
» Le début d'une grande amitié! [PV: Kira]
» ♪ La promesse d'une grande amitié ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epic Hogwarts :: ϟ ROLE PLAYING GAME ϟ :: RPG PRIVÉS-