AccueilGalerieFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrerGroupes



 
Chers membres, chers invités,

Nous avons déménagé sur la version 2.0 d'Epic Hogwarts.
Nous vous invitons à vous (ré)inscrire à l'adresse suivante :

http://epichogwarts.com

Nous espérons vous voir parmi nous.
La direction d'Epic Hogwarts.

Partagez | .
 

 Les Couloirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jersey Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
PROFESSEUR
CONSEILLÈRE
VEILLEUSE

▸ MESSAGES : 1926
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Sam 28 Déc - 22:29

Sorry Alice (: 

" Bonsoir, bonne nuit... Peu importe ne t'en fais pas ! Ton père ? Un Jones aussi je suppose. Que te cacherait-il d'après toi ? Ne t'en fais pas, je ne dirais rien. Je peux même t'aider si tu veux ! " Ces paroles restaient dans ma tête. Elles raisonnaient au fur et à mesure que le temps s'écoulait. Un Jones aussi ? Quelques heures plus tôt, j'aurais dit " Bien entendu !" Mais ce jour là, je ne savais pas. Plus. Peut être que lui, il n'était pas un Jones ? Tout était possible. Pourtant, tout s'effondrait autour de moi ! J'avais l'impression de perdre la personne en qui j'avais toujours eu confiance. Parce qu'elle me mentait, et ça, c'était tout simplement inconcevable. J'aurais pu pleurer, mais non. J'avais la professeure d'Astronomie et Directrice de Serdaigle face à moi. Mais je pleurais tout de même intérieurement. Si mon père me mentait, ce n'était certainement pas pour rien. Evidemment, il me mentait. Je n'avais pas le troisième oeil, cependant, mon père mentait très mal, et il n'était pas difficile de savoir si il mentait ou pas. D'ordinaire, ne mentant jamais, il était très simple pour moi, qui le connaissais très bien, même mieux que personne, de dire quand il n'était pas dans son état normal, et qu'il me mentait. J'avais l'impression de perdre une partie de moi. Avant, j'allais voir mon père, lui posais un e question, et il me répondait de suite. Il était à l'aise avec moi. Mais ces derniers temps, il ne m'en donnait pas du tout l'impression. En vérité, j'avais plus l'impression qu'il avait peur de moi. Ou plutôt, peur de la vérité. Et ça, je ne pouvais pas l'accepter. IL savait qu'il était la personne en qui j'avais le plus confiance alors...Pourquoi me faire ça ?Alors, je retenais surtout la question d'Alice, et décidais tout de même de lui répondre. 

~ Je suis perdue. J'ai toujours eu une confiance aveugle en lui - et c'était bien la seule personne en qui j'avais réellement confiance -. Mais aujourd'hui, quelque chose à changé dans sa façon de me parler. Je sens qu'il me ment. Me dire qu'il doit me dire quelque chose d'important lorsque j'arrive à la maison, et une fois le moment arrivé, il me dit que je lui ai manqué...Je n'y crois pas. Je sais que ce n'était pas son idée de départ. Vous savez, ce que ça fait, vous, quand la seule personne en qui vous aviez confiance vous donne l'impression de s'éloigner, petit à petit, de vous ? 


Je baissais les yeux. J'en avais peut être déjà trop dit. En quelques minutes j'avais expliqué la raison de ma douleur sans me soucier de ce qui devait rester secret. Alice ne savait certainement pas ce qui se passait en réalité. Moi, je me sentais trahie. Oubliée. Oui, c'était ça. Mon père m'avait peut être oubliée. Sinon, il ne me mentirait pas. Les paroles d'Alice qui suivirent me firent renifler et sourire. Elle avait raison. Elle ne pouvait peut être pas comprendre, mais m'écouter, c'était déjà très bien. Très gentil. J'étais heureuse d'avoir quelqu'un à qui parler, outre mon oreiller. Il était vrai que le nom "Sacha Rubis Jones" m'avait toujours intrigué. Mais bien moins que celui de "Keira F. Jones". Sacha, elle avait un premier nom de famille : Rubis. Alors que Keira, elle ne le portait pas. Et moi, je ne la connaissais pas jusqu'à son arrivée fracassante au château. Alors, j'expliquais à Alice :


~ Vous ne m'avez pas fait peur. Je suis habituée à entendre du monde, quand je fais mon tour de veille, tôt le matin...Même si nous ne sommes pas encore au matin. Quand je vous parlais de rencontres... Je parlais de Keira F. Jones. Pourquoi diable porte-t-elle le même nom que moi, alors que je ne la connais pas ? Alors ça, j'ai essayé d'en parler à mon père. Mais il m'a dit que je devais sûrement faire une erreur. Comme si ! Toutes mes questions sont restées sans réponses. Mais je suis sûre que lui, il sait. Il sait mais il refuse de me dire ce qu'il sait. 


   

Look how they shine for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Delilah
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR
DÉCORATEUR

▸ MESSAGES : 1315
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Lun 30 Déc - 1:34

Cette nuit avait été des plus agitées. Je m'étais réveillé un bon millions de fois avec systématiquement la même sensation de soif. Je devais couver quelque chose. Me promettant d'aller faire un tour à l'infirmerie dans la journée, je repoussai les couvertures sur le côté. Un léger grognement se fit entendre. Ah oui zut... La jeune fille qui avait passé la nuit ici émergeait, la tignasse en bataille.

Pourquoi tu te lèves si tôt ? demanda-t-elle.

Nous sommes lundi. Je bosse moi.

Je peux rester et dormir encore un peu ?

Ta mère doit s'inquiéter.

Et alors ?

Et alors je n'ai pas envie de voir débarquer la police ici. Lève-toi s'il-te-plaît.

Tu travailles dans quoi déjà ?

Je te l'ai dit hier.

Je t'ai dis mon prénom hier. Tu t'en souviens ?

Elle marquait un point. Je la regardai pendant quelques instants avant de finir de m'habiller à la hâte et de la chasser de chez moi. Ces moldues... Dès que je fus fin prêt, je fermai la porte de mon appartement et me mis en route vers Poudlard. Cela faisait à peine un mois que j'avais été nommé Directeur, et ce boulot me faisait complètement flipper. D'autant plus que depuis que Wilhemina Compton, que j'avais eu comme Professeur, était partit, deux Directeurs avaient pris la relève chacun leur tour et n'avaient pas fait long feu. Je ne comprenais pas pourquoi, étant donné que tous deux avaient étaient de formidables Directeurs Adjoints. J'espérais donc briser la malédiction et marquer l'histoire de Poudlard de mon nom. Une demi heure plus tard, j'arrivai dans le hall de l'établissement et me dirigeai immédiatement vers mon bureau. Il était encore tôt, et les élèves devaient être en train de prendre leur petit déjeuner. Quant à moi j'irai plus tard. Mais avant que je n'atteigne mon nouveau bureau, je remarquai un petit pilier de travers. Il semblait fissuré et manquait de tomber. Je m'accroupi en me demandant ce qui avait bien pu arriver. Un élève ? Je sorti ma baguette avec l'intention de le réparer.


FREE HUGS HEY THERE DELILAH
Qu'est-ce que tout le monde a, mais que personne ne veut perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Jane Singer
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE ADJOINTE
DIRECTRICE DE MAISON
PROFESSEUR
CHEF DE RÉDACTION

▸ MESSAGES : 1578
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Lun 30 Déc - 2:54

Lena quitta la Bibliothèque en s'étirant, et salua rapidement Sewell et Tyshawn de la main. Les muscles de son dos étaient raides d'avoir peu dormi, et d'avoir arpenté le Château toute la journée pour gérer la Bibliothèque et assumer ses toutes nouvelles responsabilités de Directrice de Maison. Elle avait encore du mal  s'assumer à la tête de Poufsouffle, mais elle était sûre d'y parvenir un jour; après tout, elle devait bien être digne de ce cher Arsène, non?

Tirant une orange de son sac, et l'éplucha tout en marchant à grands pas, avant d'en jeter un quartier dans sa bouche. Elle était fatiguée ET avait sauté le petit-déjeuner. La totale. Ce n'était pas en s'épuisant qu'elle allait faire bonne figure auprès des élèves, mais il lui semblait avoir des milliers de choses à faire, à mettre en place. Elle n'avait fini de déballer ses cartons que la veille au soir - ou le matin même, vers deux heures, cela dépendait du point de vue - et avait dû, dès son réveil, envoyer un hibou à ses fournisseurs, qui avait effroyablement confondu une commande de livres moldus avec les Manuels Avancés de Botanique, Niveau II qu'elle attendait. Et encore, elle avait eu de la chance. Elle aurait pu tomber sur un retard de livres de Sortilèges et Enchantements, qui lui aurait à coup sûr valu une réprimande d'Elijah.

En parlant du loup... Le tout nouveau Directeur faisait face à un pilier fracturé, baguette en main. Il avait pris ses fonctions en même temps qu'elle, à quelques jours près. Le départ d'Arsène, évidemment. Elle-même avait reçu la lettre lui proposant le poste le lendemain de son retour du Panama, et elle l'avait accepté. Déjà, parce que c'était un honneur et un plaisir de faire partie de la Direction des Maisons et Poudlard. Et ensuite, parce que c'était un travail, et qu'après avoir passé plusieurs mois à l'étranger tranquillement, elle ne pouvait plus se permettre de s'amuser.

Elle n'était pas à court d'argent, bien sûr. Son père avait fini par abandonner son projet de la déshériter, et elle percevait toujours sa rente mensuelle. Mais voir sa fille "perdre son temps" ainsi n'était pas pour plaire au vieux Lord, même si elle était majeure et libre de ces décisions.

Elle en revint à Elijah, et haussa un sourcil moqueur. Elle pouvait bien se le permettre, il lui tournait le dos, après tout. Et il n'avait pas toujours été amis. Ils n'avait même jamais été amis, bien qu'appartenant à la même Maison. Ils avaient, l'espace de cinq ans, partagé la même Salle Commune, mais c'était tout. Et c'était bien assez.


lena j. singer
« HE'S THE NIGHT AND STORM IN THE SUN'S HEART » • POUFSOUFFLE • RPGPENSINEHISTOIRENOTES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Delilah
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR
DÉCORATEUR

▸ MESSAGES : 1315
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Lun 30 Déc - 5:53

Un rapide Reparo et le tour était joué. Mais ça ne diminuait pas ma volonté de trouver le ou les coupables. Dégradation de Matériel, sans le signaler en plus, était une faute grave. Je me relevai afin de poursuivre mon chemin mais sursautai en me retrouvant nez à nez avec la Directrice de Poufsouffle.

Par Helga tu m'as fait peur petite souillon !

Tandis que je calmai mon pouls, je rangeai ma baguette et observait la jeune femme. Elle avait trois petites années de moins que moi et nous avions partagé la même Salle Commune. C'était le bon vieux temps où mon jeux favori était de l'embêter. Lena... Je n'étais pas fier de tout ce que j'avais pu lui dire ou faire, mais j'étais jeune et con. Enfin... Encore plus que maintenant en tout cas.

Qu'est-ce que tu fais debout si tôt ?

Cette question était à 100 % stupide et j'en avais bien conscience. Mais mon cerveau embrumé par le manque de sommeil avait du choisir entre ça et "Un livre s'est échappé de la Bibliothèque ?" Voyez les dégâts. De toute façon la Singer ne semblait pas non plus au top de sa forme. Cela dit, je devais bien avouer que j'étais content de croiser un visage familier de si bon matin. Revoir Poudlard et pouvoir m'y sentir à nouveau chez moi me faisait le plus grand bien. Après l'obtention de mon diplôme, j'avais vécu 4 ans en Bulgarie où j'avais seconder le Professeur de sortilèges à Dumstrang, pour finir 2 ans en Angleterre, à travailler comme Directeur artistique dans un magazine moldu. Je restais en contact avec ma soeur en permanence, qui me donnai des nouvelles de Poudlard. C'est comme ça que j'ai appris que le poste de Directeur se libérait, et j'ai sauté sur l'occasion.

J'attendai donc la réponse de Lena, bien qu'elle me semblait évidente. En vérité, j'avais hâte d'entendre la pique qu'elle allait me lancer. Après tout c'est comme ça qu'on fonctionnait depuis toujours elle et moi. C'est ce qui faisait la particularité de notre relation. Je n'avais jamais éprouvé de haine quelconque à son égard. À vrai dire je ne me souvenais même plus pourquoi c'est elle que j'avais choisi comme cible. J'étais du genre à bien m'entendre avec les trois quarts des personnes que je rencontrais. Même étudiant, je comptais une ribambelle d'amis, toutes maisons confondues. Mais Lena possédait ce petit truc indéfinissable qui m'empêchais de communiquer normalement avec elle. En revanche de son côté, elle devait, ou avait dû en tout cas, me détester. J'avais envie de changer ça, mais c'était plus fort que moi. En ce moment même, je faisais un effort sur-humain pour ne pas lui dire la comparaison que je faisais mentalement entre ses cheveux et ceux de la jeune fille de cette nuit. Seul mon sourire en coin et mon regard pouvaient me trahir. Mais j'espérai qu'elle soit trop fatiguée pour le remarquer.


FREE HUGS HEY THERE DELILAH
Qu'est-ce que tout le monde a, mais que personne ne veut perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Jane Singer
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE ADJOINTE
DIRECTRICE DE MAISON
PROFESSEUR
CHEF DE RÉDACTION

▸ MESSAGES : 1578
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Lun 30 Déc - 7:56

Souillon? C'était bien la dernière chose que Lena s'attendait à entendre à sept heures du matin. Surtout qu'un coup d'oeil réflexe à ses vêtements lui indiqua qu'elle ne méritait pas le qualificatif; certes, sa chemise jaune était légèrement froissés et certes, ses tennis étaient un peu élimées, et elle était quasiment sûre que de nombreuses mèches blondes s'échappaient de son chignon fait à la va-vite, mais ce n'était pas mérité. Même si elle aurait dû prévoir la pique inévitable qui caractérisait chacun de ses échanges avec Elijah. Trop fatiguée pour entrer dans son jeu, elle se contenta de hausser un sourcil. Et de retenir un bâillement.

En revanche, la question suivante eut le mérite de la surprendre. Qu'est-ce qu'elle faisait debout? Elle avait l'air de prendre le thé, peut-être? Et l'agacement eut le mérite de la réveiller. Au moins un peu. Sur ce coup-là, elle n'était pas vraiment digne d'Helga. Un véritable Poufsouffle finissait par pardonner, quelque soit la durée qu'il fallait; elle n'avait jamais vraiment pardonné à Elijah.

« J'ai rendez-vous avec Merlin, bien sûr. On a prévu de débattre sur l'influence du néoclassicisme sur les œuvres de Picasso. Qu'est-ce que tu crois que je fais? Je travaille. »

Peut-être que certes, elle n'était pas à son meilleur niveau de répartie - elle n'avait pas tellement eu l'occasion de pratiquer le sarcasme avec les Aborigènes, et puis il était trop tôt - mais, de son côté, Elijah ne semblait pas non plus au meilleur de sa forme. Même si elle devinait facilement la provocation qui semblait se préparer à venir. Elle avait fini par lire les signes du langage corporel qui indiquaient Je-viens-te-pourrir-ta-journée-attention. Et évidemment, elle se méfiait.

Il ne s'étaient pas reparlé depuis la fin des études d'Elijah, il y avait cinq ans de cela. A leur retour au Château, ils n'avaient pas communiqué. Ils n'en avaient pas vraiment eu le temps. Il en résultait qu'elle ne savait pas vraiment comment l'aborder. Ouvertement, comme s'il ne s'était rien passé et que tout oublié? Avec méfiance, à attendre les piques qui ne pouvaient manquer d'être échangées? Avec humour, comme si tout cela importait peu? Ou dans la provocation, pour indiquer qu'elle n'avait pas l'intention de se laisser faire de toute manière? Elle ne tenait pas spécialement non plus à se mettre le Directeur à dos, alors qu'il était le seul qu'elle connaissait.

« Alors, Downey? La nuit a été courte? J'ai l'impression que ta reprise est aussi difficile que la mienne. »

Elle avait fini par adopter la sympathie, finalement. Sa bonne vieille méthode. Presque aussi efficace que celle qui consistait à essayer de se rendre invisible et de se faire oublier, mais celle-là était reléguée aux oubliettes depuis longtemps. En fait, elle n'avait pas duré. La Poufsouffle avait tendance à répondre et à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Et pour ça, il n'y avait qu'une personne à remercier...

[Merci Papa, aussi enfoiré sois-tu.]


lena j. singer
« HE'S THE NIGHT AND STORM IN THE SUN'S HEART » • POUFSOUFFLE • RPGPENSINEHISTOIRENOTES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Delilah
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR
DÉCORATEUR

▸ MESSAGES : 1315
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Lun 30 Déc - 11:53

Mon sourire s'élargie sur mon visage lorsque Lena me parla de son rendez-vous avec Merlin. Elle m'amusait toujours autant cette - dorénavant - jeune femme. En m'attardant plus sur son physique, je constatait qu'elle était devenue très jolie. Non pas qu'elle ne l'était pas avant, mais à l'époque je ne portais pas du tout ce genre de regard sur la Singer. Je repensai à la jeune fille de cette nuit. Isabelle ? Isobel ? Isore ? Je ne savais même plus... Elle devait avoir 20 ou 21 ans et c'est bien tout ce que je savais à peu près sur elle. Des fois je me mettais à réfléchir sur mes relations avec les filles. J'étais encore jeune et la perspective de me marier se situait encore loin devant moi mais je ne pouvais m'empêcher de désirer une relation stable. Hélas je savais pertinemment que dès que je sortais le soir, j'oubliais mes bonnes résolutions et me mettais en chasse d'une compagnie agréable pour la nuit. Pourquoi pensai-je à ça moi ? Ah oui. Parce que Lena était jolie. Mais de toute façon, nous étions collègues et moi son supérieur hiérarchique. Ce qui impliquait également que je devais réduire ma dose de sarcasmes à son intention.

Très courte, Singer. J'ai passé une nuit de folie avec mon fiancé et je n'ai donc pas beaucoup dormi.

Évidemment je plaisantais, mais ses réactions m'amusaient et je ne pouvais pas résister à lui arracher une de plus. Bien que j'étais décidé à faire la paix avec la sorcière, je ne comptais pas changer mon habitude de la taquiner et la tester. Sentant mon ventre crier famine, je m'approchai de Lena et, tout en passant une main légère dans son dos, tendis le bras vers le fond du couloir.

Avez-vous faim Miss Singer ?

J'avais dis ça sur un ton châtier et lui sourit en attendant une réponse de sa part.


FREE HUGS HEY THERE DELILAH
Qu'est-ce que tout le monde a, mais que personne ne veut perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Jane Singer
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE ADJOINTE
DIRECTRICE DE MAISON
PROFESSEUR
CHEF DE RÉDACTION

▸ MESSAGES : 1578
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Lun 30 Déc - 22:55

En secouant légèrement la tête, Lena se fit la réflexion que, décidément, Elijah n'avait pas changé. Toujours le même. Toujours aussi... insupportable. Et sarcastique. Même étant à la tête de la plus célèbre et importante école de Magie du monde - soyons patriotiques - il continuait à se comporter comme l'étudiant qu'il avait été. Ce qui énervait profondément la jeune femme.

En revanche, à la répartie d'Elijah, elle ne put retenir le sourire qui affleurait à ses lèvres. Tout en levant les yeux au ciel, par principe. Toujours le même, évidemment.


« Oh, la ferme. »


Elle était tout à fait réveillée, désormais. Et, contre toute attente, l'échange l'avait mise de bonne humeur. C'était déjà ça. Elle avait déjà du faire face à certains de ses Poufsouffles la veille parce que deux d'entre eux s'étaient battus et qu'elle avait été obligée de leur retirer des points. Le sur-lendemain de sa prise de fonctions. Un record. Les pensées de nouveau consacrées à son travail, elle se mordilla distraitement l'ongle du pouce. Elle avait tellement de choses à faire. Son travail à la Bibliothèque ne lui prenait certes pas énormément de temps. Sa fonction de Directrice de Maison ne lui en prendrait pas tellement non plus, une fois qu'elle aurait pris ses marques. Mais elle avait son diplôme en Histoire de la Magie, qu'elle devait passer. Elle avait étudié deux ans en école spécialisée à sa sortie de Poudlard, puis s'était mis dans la tête de visiter le monde et avait poursuivi ses études par correspondance. Et désormais, elle jonglait entre les deux. Cours par correspondance et cours du soir en école, quand elle avait du temps. A la fin de l'année, elle devait théoriquement obtenir le fameux diplôme.

Le contact d'une main dans son dos la tira de ses pensées, et elle asséna vivement une claque sur les doigts d'Elijah, et marmonnant un "Vire tes sales pattes de là" quasiment inaudible. Evidemment, il faisait ça pour l'énerver. Et il y réussissait parfaitement, elle devait bien l'avouer. En écoutant la question d'Elijah, elle secoua la tête.


« Je n'ai pas le temps de manger. Ou peut-être juste d'aller chercher du brownie d'hier à la cuisine. Et je ne serais pas contre un café. »


Histoire de finir de se réveiller et d'absorber assez de caféine pour tenir toute la journée, sans s'endormir la tête posée sur un livre à la Bibliothèque, comme la veille. Adieu toute crédibilité. Heureusement que Sewell était venue la secouer sans ménagement, avant de lui tendre une tasse du liquide noir odorant. Sans lait. Ni sucre. Inutile de dire qu'elle avait été réveillée, après ça.

Lena remarqua avec un temps de retard qu'Elijah avait utilisé un ton châtié, et l'espace d'un instant, elle fut transportée dans les cuisines du manoir familiale, quand le majordome lui prononçait ces mêmes mots, et que la cuisinière s'empressait de lui servir d'énormes parts de gâteaux. Ces souvenirs la firent sourire et elle inclina légèrement la tête.


« D'après le bruit de son estomac, j'ai l'impression que toi, tu as faim. Alors allons-y. »


Peut-être qu'après tout, avec un peu de temps - et d'efforts - ils parviendraient à s'entendre. Elle s'entendait bien avec Junne, la soeur d'Elijah, après tout. Rien n'était impossible.


lena j. singer
« HE'S THE NIGHT AND STORM IN THE SUN'S HEART » • POUFSOUFFLE • RPGPENSINEHISTOIRENOTES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elijah Delilah
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR
DÉCORATEUR

▸ MESSAGES : 1315
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Mer 1 Jan - 3:59

Dans un premier temps, Lena refusa ma proposition. Tant pis. Mais elle finit par se raviser à et accepter de m'accompagner manger. Lorsqu'elle tapa la main que j'avais amicalement posée dans son dos, je souris. Sauvage. Ça me plaisait bien. Mais je n'insistai pas et retirai ma main.

J'ai toujours faim. Fort bien allons-y. Les elfes sont en train de servir le petit déjeuner à la Grande Salle.
Et vu l'heure matinale je doute qu'il y ait déjà quelqu'un pour surveiller les élèves. Espérons qu'ils soient trop ensommeillés pour faire la java. En plus je meurs de soif.

Voilà que ça me reprenait. La soif. J'avais l'impression d'avoir bu l'équivalent d'une piscine communale cette nuit, et j'avais toujours soif. Tandis que je marchai aux côtés de la jeune femme vers la Grande Salle, je me surpris à repenser à ma soeur. Je ne l'avais qu'une seule fois, le jour de la rentrée, durant la cérémonie des répartitions. J'étais fier qu'elle soit Préfète. On ne m'avait jamais accordé ce privilège à cause de mon comportement trop dissipé. Je sortis de mes pensées et tandis que nous arrivions à proximité des grandes portes, je demandai :

Comment vas-tu Lena ? Qu'as-tu fait après Poudlard ?

Je me surpris moi-même à l'appeler Lena. J'avais toujours su lui dégoter tout un tas de surnoms mais rares étaient les fois où je l'appelais par son prénom. Mais ça ne faisait rien. J'étais bien décidé à entretenir de bonnes relations avec mes collègues.

HS : On continu à la Grande Salle ? :)


FREE HUGS HEY THERE DELILAH
Qu'est-ce que tout le monde a, mais que personne ne veut perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Jane Singer
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE ADJOINTE
DIRECTRICE DE MAISON
PROFESSEUR
CHEF DE RÉDACTION

▸ MESSAGES : 1578
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Mer 1 Jan - 8:01

HS: Ouaip, promenons-nous, dans les Bois le Château (aa) Réponds dans la Grande Salle si tu veux :]


En secouant légèrement la tête, Lena visualisa la Grande Salle. Elle l'avait toujours aimée. C'était un endroit particulier, et où elle aimait bien travailler. Même si la salle n'arriverait jamais - selon ses goûts - à la cheville de la Bibliothèque. Le paradis sur Terre. Elle aimait l'odeur des livres, leurs toucher légèrement granuleux, le savoir qu'ils renfermaient, et qui pouvait satisfaire sa soif insatiable de connaissances. En parlant de soif...

Apparemment, Elijah mourait de soif et de faim. Elle-même mangeait peu, le matin. Sauf le dimanche. Mais ça, c'était une autre histoire. Elle se surprit à espérer, tout comme le Directeur, que le peu d'élèves qu'il devait y avoir dans la Grande Salle se montrent calmes et trop assommés pour l'embêter. En général, elle n'était pas d'humeur très tolérante avant huit ou neuf heures du matin. Et encore moins quand elle avait eu moins de sept heures de sommeil pendant la nuit. Pourtant, elle n'avait pas spécialement envie d'étrangler Elijah. Du moins, pas encore.

Elle haussa simplement un sourcil et suivit son supérieur. Pour le moment, il n'avait rien fait qui méritait qu'elle lui hurle dessus. Tout allait bien, non? Réalisant brusquement qu'elle n'avait rien répondu à sa remarque - ce qui était, selon Lady Alexandra, le summum de l'impolitesse, ou du mépris, ou de la domination qu'on exerçait sur son interlocuteur. Et Dieu savait qu'elle n'était pas Lady Alexandra.


« Ça m'étonnerait qu'ils soient trop agités. Et puis, dans le cas contraire, il me semble que je suis autorisée à faire voler les points, maintenant. Et que ton poste de Directeur t'offre un minimum de respect de leur part et d'autorité sur eux. Non? »



Elle n'attendait pas spécialement de réponse. Pure question rhétorique. Et de toute manière, Elijah semblait plongé dans ces pensées, ce qui ne la dérangeait pas le moins du monde. Elle aimait le silence, et cela lui laissait une plus grande marge de réflexion sur les multiples tâches qu'elle avait encore à faire. Envoyer un hibou à sa mère, un à son cousin, et encore un autre à une cousine éloignée qu'elle ne connaissait même pas pour la naissance de son fils. Passer à Fleury et Bott s'acheter le livre dont elle attendait la sortie en magasin depuis plusieurs mois. Règler son problème de commande de la librairie. Étudier la bonne centaine de dossiers qu'Arsène lui avait laissés. Et enfin, si elle le pouvait, aller suivre l'un de ses cours.

Ce fut à ce moment qu'Elijah l'interrogea, précisément sur ce même sujet. Enfin, presque. Comme s'il avait lu ses pensées. Elle lui jeta un regard acéré en biais, redoutant un sale coup, mais rien ne vint. Cela la surprit, mais la surprise majeure était, sans conteste, le fait qu'il utilise son prénom. Ce n'était arrivé que de rares fois, et elle en déduisit que ça devait s'apparenter à une offre de trêve. Soit.


« Je vais bien. Un peu de fatigue, mais je vais m'y faire. Et, pour ce qui est de l'après-Poudlard... »



L'espace d'un instant, elle se perdit dans ses souvenirs. Elle se revoyait passer ses APICs, elle pouvait presque sentir la chaleur étouffante du mois de juin. Elle se souvint avec un sourire que, la veille de l'épreuve d'Histoire de la Magie, elle avait vu en rêve une partie du sujet sur lequel elle allait être interrogée. Il en était allé de même pour l'épreuve de Potions. L'avantage de voir l'avenir.  De son Troisième Œil étaient issus en partie deux des quatre Optimal qu’elle avait obtenus.  Son école l’avait accueillie à bras ouverts, après ça. Secouant légèrement la tête, elle se souvint d’achever sa phrase.


« J’ai fait des études en Histoire de la Magie pendant deux ans.  Après, j’ai commencé à en avoir marre de voir toujours les mêmes visages et les mêmes endroits. Alors j’ai pris un avion et j’ai voyagé une grande partie de l’année dernière, en continuant mes cours par correspondance. Je passe mon examen à la fin de l’année. »



Elle haussa légèrement les épaules, comme si ça importait peu. C’était faux. Lena voulait par-dessus tout s’éloigner de la voie qu’avaient choisie ses parents. Elle ne voulait pas passer sa vie dans un manoir, une multitude de domestiques sous ses ordres, à comploter pour pourrir la vie des autres tout en affichant un train de vie festif, où l’argent coulait à flots. Tout ce qu’elle avait, elle voulait se le devoir uniquement à elle-même. Arrivée devant la porte de la Grande Salle, elle se tourna vers Elijah et sourit légèrement.


« Et toi ? Qu’est-ce que tu as fait de ta vie après avoir déserté Poudlard à la fin de ma… 4e Année ?»


lena j. singer
« HE'S THE NIGHT AND STORM IN THE SUN'S HEART » • POUFSOUFFLE • RPGPENSINEHISTOIRENOTES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua N. Harrington
avatar
▸ GRADE(S) :
TUTEUR
CHEF ARTISTIQUE
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 5e année

▸ MESSAGES : 308
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Jeu 2 Jan - 12:37

Le Serpentard avait repris sa marche après sa dernière réplique mais, il marchait d'un pas lent, attendant un retour de la part de la Jones. En effet, bien qu'il venait de la rencontrer et qu'il ne connaissait rien d'elle, en dehors de son nom qu'elle ne manquait pas de mentionner d'ailleurs, il voyait très bien qu'elle était du genre loquace, tout le contraire du jeune homme donc. Pourtant celle-ci semblait avoir perdu sa langue, ce qui étonnait légèrement Joshua, déçu que la joute verbale ne s'arrête déjà. Il s'apprêtait à accélérer le pas pour clore définitivement ce petit intermède quand la voix de la jeune fille l'interrompit. Il ne s'était donc pas trompé.

Le Harrington qui s'était à nouveau retourné, faisant face à son interlocutrice, esquissa un faible sourire lorsqu'elle-ci écorcha involontairement son nom, ce qui ne l'affecta pas le moins du monde. Au contraire, cela le faisait plutôt rire.

" Hum tu as presque bon, mais sache que ce n'est pas ça qui fait notre nom. Si tu regardes autour de toi tu verras que nous ne sommes pas la seule famille de "Serpentard", ce n'est qu'un détail. "

Alors elle savait qui il était ? Enfin, qu'en surface. Écoutant avec attention les paroles de la jeune fille, toujours au même endroit, n'ayant pas bougé d'un millimètre, il ne put s’empêcher de remarquer qu'elle n'avait pas été répartie à Equus pour rien. Le fait d'être ce qu'elle prétendait semblait beaucoup compter pour elle qui apparemment, voulait qu'on se soucie de son nom. Il la fixait de son regard perçant, tandis qu'il reprenait la parole.

" Et désolé de te décevoir mais non, je ne cherche pas à tous prix à ce que l'on s'intéresse à moi ou que l'on me traite comme un roi, la plupart du temps, je les impressionne. "

Son visage était à nouveau inexpressif, ni méprisant, ni moqueur. De toute évidence le Harrington ne cherchait pas, cette fois-ci, à contrarier la jeune fille pour qu'elle se mette en colère. Non, en réalité, c'était plutôt sa façon de lui dire qu'il ne la comprenait pas, car ils n'étaient pas les mêmes. Pourtant, il sentait, et se doutait donc, qu'elle allait mal le prendre, c'était presque une évidence. Mais il n'avait pas menti au moins, c'était vrai, il impressionnait souvent les autres sans rien faire de particulier, il devait peut-être cela à cause de son nom, ou de sa froideur.

Les dernières paroles de la sorcière firent sourire le garçon, qui était tout de même un peu blessé dans son égo. Elle avait vu juste, il voulait poster cette lettre. Bien entendu, il aurait pu faire comme si elle n'avait rien dit ou encore inventer une excuse typique et pas du tout crédible mais il s'en abstint. Tout en marchant vers elle, son enveloppe toujours à la main, il prit un ton plus posé avant d'ajouter :

" À vrai dire, j'avais d'autres projets avant celui-ci mais puisque tu insistes... Mais pourquoi vouloir m'aider ?  "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira F. Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
CONSEILLÈRE EN CHEF
CORRECTRICE

▸ MESSAGES : 1312
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Dim 5 Jan - 5:03

HS : Désolée du retard o/


Keira regarda le jeune homme s'en aller, s'arrêter, puis revenir. Elle ne fit aucune remarque mais elle sourit intérieurement. Il n'avait pas l'air d'être décidé à s'en aller, malgré ces grands airs. Il venait de lui dire qu'il impressionnait les gens naturellement alors qu'elle devait se battre pour qu'on la reconnaisse ? Soit. Mais il ne l'impressionnait aucunement il avait l'air de batailler entre son égo & son envie de partir. En fait, il se donnait des airs mais était bien lâche. Keira esquissa un sourire quand la pique l’atteignit. Oui, cela la blessait mais elle n'allait pas le lui montrer. Mais elle n'avait pas non plus envie de faire croire que tout allait bien dans le meilleur des mondes ♪. Elle était humaine après tout, et faire taire ses émotions lui faisait presque plus mal que de les exposer au regard des autres. Elle n'était rien sans son nom. Elle ferma les yeux quelques instants, puis les rouvrit quand elle entendit le jeune homme revenir sur ses pas. Elle n'avait même plus envie de répliquer. A qui bon se battre contre un Serpentard ? Il n'admettrait jamais ses tords et n'apprécierait jamais personne. Pourquoi la Jones avait-elle eu la stupide idée de croire que c'était aujourd'hui qu'elle se ferait des amis au château. Elle soupira et entendit le jeune homme lui " confirmer " que c'était bien la volière qu'il cherchait. Elle avait donc vu juste ! Puis, i llui demanda pourquoi elle voulait l'aider :


<< Oh, pardon d'insister dans ce cas. Tu as raison, je n'ai aucune raison de t'aider. Mais je n'allais pas le faire, ne t'inquiètes pas. Mon âme charitable t'a gentiment informé que la direction de la Volière ne se situait pas là où tu posais tes pieds. Je n'ai jamais dit que j'allais t'indiquer où elle se trouve. Puisque tu aimes bien prendre les gens de haut, je te conseille de chercher par toi-même la Volière. Continue sur ta lancée et tu verras que plein de gens te l'indiqueront. >>


Keira lui adressa un petit sourire lourd d'ironie. Il voulait se moquer d'elle ? On verrait bien lequel des deux allait gagner ! La Jones avait son honneur, sa fierté personnelle & son nom à défendre. Elle n'allait pas se laisser abattre par une maudite phrase. Même si la-dite phrase lui faisait mal ...


~ i've turned into someone else ~

© Silver Lungs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua N. Harrington
avatar
▸ GRADE(S) :
TUTEUR
CHEF ARTISTIQUE
QUIDDITCH

▸ ANNÉE :
  • 5e année

▸ MESSAGES : 308
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Sam 18 Jan - 9:05

Joshua écoutait les paroles de la Jones attentivement, son regard fixé sur le visage de la jeune fille, il ne voulait louper aucune de ses paroles. Mais le Serpentard devait avouer qu'elle se défendait très bien, elle avait l'air bien décidée à ne pas se laisser marcher dessus. D'ailleurs, la sorcière ne manqua pas de le corriger sur le fait qu'elle ne l'aiderait pas, tout simplement car elle n'avait pas proposé son aide. Il avait mal interprété les paroles de la jeune fille et s'en voulait terriblement, pour qui devait-il passer maintenant ? Le Serpentard n'était pas du genre à faire des erreurs aussi simples que celle-ci, ni à accepter l'aide des autres d'ailleurs. Mais il avait jugé que pour une fois, dire "oui", n'aurait pas été une mauvaise chose puisque de toute façon, si cette Jones disait vrai, il se trouvait dans la mauvaise direction. En tout cas, malgré la haine qu'il portait en cet instant sur la jeune fille, le Harrington l'aurait bien félicité, ce qu'il fit donc.

" Hum, bien joué. Tu te débrouilles plutôt bien...  "

Son regard perçant toujours posé sur celui de l'adolescente, il étira ses lèvres en un fin sourire avant de se détourner, les deux jeunes gens n'ayant apparemment plus rien à se dire. Partant cette fois dans la bonne direction, il venait là de rencontrer une adversaire de taille et n'était pas prêt de lui laisser gagner la partie. Ils allaient se revoir un jour ou l'autre, Joshua en était persuadé, car même si le château était très grand, il était toujours plus facile de rencontrer une personne que l'on ne cherchait pas forcément à revoir que de trouver justement une personne à qui l'on avait besoin de parler. Néanmoins, le jour où cela devrait arriver, il serait préparé : il saurait qui elle était. Car si le Serpentard ne connaissait que son nom ainsi que l'identité de celle qui lui avait donné la vie, il était bien décidé à en savoir plus sur elle afin de comprendre. Desserrant légèrement sa cravate, il s'arrêta une dernière fois pour clore la discussion avant de disparaître derrière le croisement d'un couloir.

" Ah, au fait... Merci pour l'info ! Je suis sûr que l'on se reverra très bientôt.  "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Jenkins
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1178
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Dim 19 Jan - 11:18

Le cas Jersey Jones intriguait vraiment Alice. La "petite" Serpentard, qui avait... Cinq ou six ans de moins qu'elle tout au plus, semblait vraiment aux affres du désespoir. Et ce n'était pas vraiment le genre de situation qu'une adolescente de son âge devait vivre tous les jours. Habituellement, les questions que se posait la directrice adjointe à l'époque étaient plutôt du genre "quand est-ce que je vais pouvoir aller me poser ?" ou "quand est-ce que c'est l'heure de la bouffe ?". Mais pas "que me cache mon père ?". Elle sentait bien que la préfète ne se sentait vraiment pas d'humeur à sourire, elle éviterait alors les blagues les plus nulles. Elle écouta attentivement sa réponse et réfléchit à un petit détail. Tout de suite quand Jersey lui avait dit son nom de famille, bien qu'elle le connaissait avant, Sacha et Keira lui étaient tout de suite venu à l'esprit. Bien sûr, Alice ne se targuait pas de connaître tous les membres du château par coeur, ou même les connaitre tout court, puisqu'elle sortait essentiellement la nuit et ne voyait que ses élèves en astronomie, récupérant dans la journée. Mais Sacha avait un passé plutôt compliqué... Elle secoua la tête et effaça ce genre de pensée. Pourquoi la Rubis aurait-elle abandonné sa propre fille ? C'était insensé. La Directrice d'Equus était orgueilleuse, mais pas sans coeur, c'était un fait.

Cela toucha presque la Jenkins que Jersey s'ouvre à elle. Habituellement, les élèves l'évitaient parce qu'elle était... Autre part. Et c'était bien vrai, Alice n'écoutait que rarement les gens, ou d'une oreille très distraite. Elle vivait dans son monde. Mais si elle y mettait de la bonne volonté, elle était une oreille attentive et patiente. Elle sourit légèrement avant de répondre, à voix assez basse, allez savoir pourquoi.


« Je fais rarement confiance tu sais. Tu as bien dû remarquer mon caractère assez spécial. Mais ça m'est arrivé une fois. Ce n'était pas bien grave mais mon père n'a jamais voulu m'avouer de lui-même qu'il avait perdu son poste d'Auror. Je voyais en lui un modèle depuis toute petite et il le savait. Pff c'est bête ce que je te raconte, désolée. Ca n'a pas grand chose à voir avec toi. »

Alice fit un sourire bienveillant à Jersey pour la rassurer et la réconforter un peu. Ca la gênait toujours un petit peu, les gens qui pleuraient à côté d'elle. Elle se devait toujours de les faire sourire, parce que derrière sa froideur apparente, la jeune femme était gentille et attentionnée. La première phrase de la préfète la fit un peu rire. Eh bien au moins, elle n'était pas impressionnable contrairement à certains élèves. Et pas des maisons qu'on attendrait. Elle se rappelait un jeune Gryffondor de 2ème année la semaine passée, qui avait détalé en criant comme une fille lorsqu'il avait vu la louve au pelage sombre qui se baladait tranquillement dans les couloirs. Bon, c'était un peu la faute de la professeure puisqu'elle avait tendance à oublier de redevenir humaine avant de rentrer dans l'enceinte même du château.

« Tu sais, Jones est un nom de famille courant. Comme Martin ou Smith. Vous n'avez peut-être aucun lien de parenté ! Mais sinon, ce que je te conseille, c'est de chercher la réponse à la source. Enfin, l'autre source puisque ton père ne semble pas décidé à dire quoique ce soit s'il sait quelque chose. Interroge celle qui te semble "suspecte", si je puis dire ainsi. Keira ou Sacha. Enfin miss Rubis Jones. »

La jeune femme préférait ne pas trop s'avancer, pour ne pas faire trop de vagues et d'histoires. Si jamais Jersey venait à découvrir la vérité et que ça ne plaisait pas à Sacha, cela retomberait sur Alice qui devrait sortir les crocs pour se défendre. Elle n'aimait pas les conflits car elle avait tendance à les régler de manière... Brutale. Ou tout simplement en se changeant en louve et en allant rendre visite à ses amies les acromentules. Non en fait, ça ce n'était pas vrai puisqu'elle détestait les araignées. Mais cela ne l'empêchait pas d'aller dans la forêt interdite pour qu'on lui fiche la paix. Elle était une louve solitaire, en quelque sorte.

« Si jamais tu as besoin d'aide un jour, que ce soit pour ça ou autre chose, n'hésite pas à me demander. Je ne promets pas de rester éveillée tout le temps mais si ça peut t'apporter un peu de réconfort... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira F. Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
CONSEILLÈRE EN CHEF
CORRECTRICE

▸ MESSAGES : 1312
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Jeu 23 Jan - 8:03

Bon, le RPG est fini mais je fais quand même le " départ " de Keira *-*


Keira observa attentivement la réaction du jeune homme. Apparemment, la Jones venait de marquer un point ... Elle jubila. Elle venait de clouer le bec à ce Serpentard qui osait la défier, et ne la respectait même pas. Elle était une Jones, nom d'un poney ! Un sourire s'étira sur la bouche de la blonde quand elle entendit le Serpentard la féliciter. Cela était devenu une sorte de jeu entre eux, sans même qu'ils s'en rendent compte. Keira lui répondait machinalement la pique qui lui venait à l'esprit, et lui de même. Seulement, leur jeu touchait à sa fin car la Quatrième Année vit le jeune homme s'en aller. Il est vrai qu'ils n'avaient plus rien à se dire, et les convivialités seraient certainement pour un autre jour. La Jones espérait le recroiser un jour dans le château car tout cela l'avait amusé & occupé. Cela changeait des gens qu'elle croisait à longueur de journée. Il changeait de l'ordinaire, tout comme elle-même, et elle aimait ça. Il lui parla une dernière fois avant de s’éloigner, la remerciant de l'information qu'elle lui avait donnée.

Keira sourit une dernière fois avant de voir son interlocuteur s'effacer à la bifurcation du couloir. Puis, une fois le Serpent parti, la Jones tourna les talons et se dirigea vers la direction opposée. Elle n'avait nullement l'intention de se rendre à la Volière. Elle souhaitait retourner à sa Salle Commune au plus vite. Elle ne savait même plus pourquoi elle était venue dans les Couloirs. Elle partir donc, toujours le sourire aux lèvres, car elle savait qu'elle avait gagné. Mais elle savait aussi qu'elle n'avait gagné qu'une seule bataille, malheureusement pas la guerre ...


~ i've turned into someone else ~

© Silver Lungs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Dragnorv
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
PROFESSEUR
RÉDACTEUR
VEILLEUR EN CHEF
QUIDDITCH

▸ MESSAGES : 808
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Mer 5 Mar - 9:41

*C'était une après midi ensoleillée, bien trop ensoleillée à mon gout. Heureusement, j'étais bien au frais dans ma salle de cours, à l'abris de ces rayons de soleils assassins qui ne faisait que de me narguer...'tu va mourir une deuxième fois" disaient ils. J'avais donc fermé tous les stores, si bien que mes élèves de quatrième année n'en voyaient plus le bout de la salle. Mais c'était tant pis pour eux, je n'allais tout de même pas éclairer la pièce juste pour leur beaux yeux, si ? Si ils voulaient bien voir, ils avaient qu'a devenir vampire, point. En plus, ça me permettrait de constituer de belles réserves de sang pour mes fringales nocturnes. *

*Puis, la sonnerie marqua la fin de cette heure interminable, sur le ministère de la magie et les réglementations sur la médecine magique. C'était sans doute le cours le plus fastidieux que j'infligeais à mes élèves, une vrai torture, autant pour eux que pour moi. Les réglementations ? Je n'en avait que faire de ces choses la. Je libérais donc mes élève,s sans même leur donner de devoir...pour une fois que je ne jouais pas les sadique, ils avaient de la chance les garnements ! Mais ils ne seront certainement pas si veinards la prochaine fois.*

*Je les suivais donc, et empruntais la sortie, a fin d'arpenter les couloirs pour rejoindre la bibliothèque. Je n'avais pas intérêt à être en retard, ou j'allais me faire sacrément tirer les oreilles par ma nouvelle collègue. Mais alors que je fermais la porte de la salle, je  vis une élève assise sur le rebord de la fenêtre. Et je la connaissais cette élève, c'était bien sur Keira Jones, la fille de Sacha, mon ancienne suppléante, et...mon amie, bien que c'était plus difficile à croire. Je m'avançais vers la jeune fille et l'interpella.*


Lukas : Qu'est ce que tu fais ici Keira ? Tu ne veux pas rejoindre les autres élèves ? Il fait un soleil resplendissant dehors, tu devrais en profiter.

*C'était assez inhabituel...en temps normal, je ne me serais pas arrêté, et je n'aurais fait preuve d'aucune sympathie envers une élève, mais la...c'était différent. Sacha m'avait peu parlé de sa fille, mais du peu que j'avais entendu...elle n'étais pas très sociable. Et c'était quelque chose que je connaissais bien. Je passais la moitié de mon temps à éviter ou à jouer des tours aux gens...je voulais donc voir si ce qu'on m'avait raconté était vrai. Je regardais Keira, ne montrant aucune expression sur mon visage. Je n'avais lancé aucune pique cynique à la jeune fille, mais de la à lui sourire....il ne fallait pas exagérer non plus, j'étais tout de même Lukas Dragnorv, le professeur sadique.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira F. Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
CONSEILLÈRE EN CHEF
CORRECTRICE

▸ MESSAGES : 1312
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Mer 5 Mar - 9:56

Keira avait passé une des heures la plus ennuyeuse de sa vie. Le cours du Professeur Dragnorv avait été interminable. Mais le point positif était que la Jones avait pu tranquillement penser au Manoir des Jones, le lieu qu'elle aimait le plus au monde. Quand la sonnerie retentit enfin, la blonde sortit précipitamment & se dirigea vers un rebord de fenêtre pour contempler le soleil qui s'offrait à elle. C'était une magnifique journée qui s'annonçait aujourd’hui et la Jones était bien tentée de se rendre dans le Parc du château en fin d'après-midi, quand il n'y aurait plus personne. Rêvassant de l'après-midi radieuse qui l'attendait, la Ambre & Blanche revint soudainement à la réalité quand une voix masculine se fit entendre. Il s'agissait simplement du Professeur qu'elle venait de quitter à l'instant. A croire que celui-ci la suivait ! La Quatrième Année releva donc la tête vers son interlocuteur et l'écouta lui parler. Il lui demanda ce qu'elle faisait là & pourquoi elle n'allait pas avec les autres élèves. Le Professeur n'avait pas du bien comprendre qui elle était & qui était sa mère. Keira n'était autre qu'une digne descendante des Jones et il était hors de question qu'elle se mélange avec de " simples " sorciers. Et il était hors de question qu'elle laisse cet adulte penser cela. Il venait de la traiter comme si elle n'avait que cinq ans. Tout à coup bien remontée, la Jones s'empressa de lui répondre :


<< Excusez-moi Professeur, mais je m’appelle Keira JONES. Je suis la fille de Sacha JONES et au cas où vous ne le sauriez pas encore, les Jones ne se mélangent pas avec n'importe qui. Je préfère profiter du soleil ici plutôt que traîner avec de " simples " sorciers ne sachant même pas qui je suis. Je ne suis pas n'importe qui et il serait temps que vous vous en rendiez compte ! Les Jones sont une famille noble, vous devriez le savoir ! Et merci d'avoir dérangé ma journée au passage. >>


~ i've turned into someone else ~

© Silver Lungs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Dragnorv
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
PROFESSEUR
RÉDACTEUR
VEILLEUR EN CHEF
QUIDDITCH

▸ MESSAGES : 808
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Jeu 6 Mar - 4:04

*J'aurais du m'y attendre, les Jones étaient tels des roses piquantes qu'il était dangereux d'approcher. Et la petite Keira ne faisait pas exception, puisqu’a peine ma phrase terminée, elle s'empressa de sortir les griffes. E t c'était bien vrai, tout ce qu'on m'avait raconté. Cette jeune fille tenait bien de sa mère, mais avec un caractère encore plus trempé...qui aurait cru que c'était possible ? Néanmoins, je ne détalerais pas comme un pauvre lapin apeurée devant l'Equus. Nombreux devaient être ceux qu'elle arrivait à faire fuir avec de simples tirades de la sortes, mais pas moi. Je répliquais donc d'une voix calme est posée, je n'étais pas du genre à me laisser atteindre par le venin.*

Lukas : Très bien, mademoiselle JONES. Mais vous devriez savoir que je suis un Dragnorv, et donc d'une famille noble moi aussi, qui plus est, un ami de votre mère.

*C'était bien la première fois que je disais à quelqu'un que Sacha était mon amie. D'habitude, je faisais tout pour le cacher, car tout le monde dans ce château savais que la mère de Keira était la femme la plus hystérique et imbus d'elle même que cette école ai connue, je serais donc à plaindre si les gens apprenaient que je suis son ami. Néanmoins je devais avoué qu'il fallait mieux être son ami que son ennemis, et il devait en être de même pour sa fille. Je regardais alors par la fenêtre, le soleil au loin. C'était lui, mon véritable ennemis, le seul que je devais réellement craindre, le seul qui était capable de me faire fuir si facilement. Puis, sans détourner les yeux de l'astre, je complétais ma précédente phrase.*

Lukas : Mais vous avez raison sur un point...c'est bien plus agréable de contempler le soleil que d'en prendre les rayons en pleine face. Et puis c'est calme ici, c'est vrai que je comprend qu'il n'est pas agréable de se retrouver au milieu du brouhaha de ces..."simples sorciers", comme vous dîtes.

*Je ne pouvais pas tout à fait contester les dires de la jeune Equus. Venant moi même d'un noble sang, je savais bien ce que c'était de devoir toujours rester à l'écart des autres sorciers, sous prétexte qu'ils n'en était pas dignes. Mais dans le cas de Keira, j'avait bien peur qu'elle y ai pris gout, hors, on ne se bâtissais pas avec des ennemis, en restant à l'écart, mais avec des amis. J'étais persuadé que la jeune fille le savait, et qu'il lui fallait quelqu'un, une sorte d'allier. Mais pourquoi m'en préoccuper ? C'était une élève particulièrement intéressante, qui me ressemblais beaucoup...en certains points.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira F. Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
CONSEILLÈRE EN CHEF
CORRECTRICE

▸ MESSAGES : 1312
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Jeu 6 Mar - 22:56

Keira avait replongé son regard vers l'extérieur. Elle y vit des Premières Années rigoler & s'amusaer avec insouciance. Se rappelant comment elle était à onze ans, la Jones savait qu'elle ne serait jamais comme les autres. Après tout, elle avait sa mère et cela suffisait amplement à son bonheur personnel. Et puis, quand elle s'ennuyait, elle faisait ses tours de garde dans sa Salle Commune & cela l'occupait. Sa mère était la personne qu'elle aimait le plus au monde & qui l'aimait également le plus au monde. A quoi bon avoir besoin d'amis ? La blonde n'y voyait aucun intérêt.

Keira reporta son attention vers le Professeur et l'entendit dire qu'il faisait parti d'une famille noble également & qu'il était aussi un ami de Sacha. La Jones se mit à sourire et cela changea tout. Si sa mère était ami avec lui, c'est qu'il devait être digne d’intérêt. Keira décida donc de faire un effort & de faire bonne impression. Peut-être était-ce une ruse de sa mère pour faire de Keira la rein du château dans quelques années ? Soulagée, la Ambre & Blanche se mit donc en tête de faire fondre le professeur pour aider sa mère dans son " plan ". La Quatrième Année s'empressa donc de répondre au Dragnorv d'une voix désormais mielleuse :


<< Oh, vous être un ami de ma mère ? Vous êtes de famille noble ? Dans ce cas, je vous pris de m'excuser, je vous avais pris pour un vulgaire professeur mais cela change tout. Alors, comment trouvez-vous cette beeeeelle journée ensoleillée ? Vous devriez remonter les manches de votre robe, ça vous aérerait car vous devez avoir chaud, non ? Souhaitez-vous que je vous aide ? Ou alors voulez-vous que je vous laisse ma place à côté de la fenêtre ? >>


~ i've turned into someone else ~

© Silver Lungs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Dragnorv
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
PROFESSEUR
RÉDACTEUR
VEILLEUR EN CHEF
QUIDDITCH

▸ MESSAGES : 808
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Ven 7 Mar - 1:43

*A mes mots, je voyais la quatrième année sourire, décidément, elle était bien étrange. Mais je ne pensais pas que lui dire que j'étais un amis de sa mère suffisait pour gagner sa confiance. C'était une Jones, encore plus, une Equus, et je savais bien que les gens de cette maison étaient bien trop fiers pour plier si vite. C'est pourquoi je fus encore plus étonné lorsqu'elle s'excusa, jusqu'à faire preuve de sympathie à mon égard. Je ne lui demanderais pas de me laisser sa place, bien sur que non, mais j'allais m'appuyer contre le mur près de la fenêtre, et contempler le soleil avec elle. La vue était belle, on pouvait y apercevoir le parc tout entier, et une partie de la forêt interdite. Même la rive du lac noir était visible d'ici, il faut dire que j'avais insisté pour que ma salle de classe soit bien située.*

Lukas : Oui parfaitement, un ami de votre mère, vous n'êtes pas sans savoir qu'elle à été ma suppléante il y a de ça quelques mois, n'est ce pas ? Même si pour tout vous dire, ce n'est pas vraiment ça qui m'a fait gagner son amitié...

*Honnêtement, je doutais fort que Sacha lui ai parlé de cela, elle était bien trop orgueilleuse pour dire à sa propre fille qu'elle avait été sous les ordres d'un professeur du château. Mais de cette façon la, je marquais des points. Je ne connaissais les Jones que de cette époque là, mais j'étais sur que cette famille était tout aussi ancienne que la mienne, et qu'elle était aussi déjà prestigieuse au Moyen Age. Je pensais donc qu'une famille aussi...anciennement noble gagnait à être connue, et puis les Jones était la famille la plus nombreuse de ce château, avec la mienne. C'est pourquoi m'allier avec eux était bien stratégique...si il y avait une famille que je devais garder comme amie plutôt qu'ennemis, c'était bien la sienne.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira F. Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
CONSEILLÈRE EN CHEF
CORRECTRICE

▸ MESSAGES : 1312
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Ven 7 Mar - 1:56

Keira avait complètement changé d'attitude envers le Professer en une fraction de seconde quasiment. Il faut dire que la Jones faisait passer son propre intérêt avant celui de n'importe qui. Et cette discussion avec le Professeur de Médicomagie venait de lui apprendre qu'il était un ami de sa mère & cela avait eu raison de la mauvaise humeur habituelle de l'Equus. Cette dernière était persuadée que sa mère faisait de merveilleux choix en matière d'amis et elle était bien décidée à faire de même. La blonde avait depuis longtemps décidé de devenir comme la Directrice d'Equus quand elle-même aurait l'âge de l'être. Revenant tout de même à sa discussion avec le Dragnorv (dont elle ignorait le prénom d'ailleurs), elle l'entendit lui apprendre que sa mère avait été sa suppléante quelques mois auparavant. Keira eut envie d'exploser de rire. Maman ? Sous les ordres de quelqu'un ? Il doit y avoir une erreur là ! La Ambre & Blanche n'imaginait pas sa mère obéir à quelqu'un, encore moins à une personne aussi noble qu'elle-même. Soupirant, la Quatrième Année était bien décidée à en apprendre plus au sujet de sa mère mais également au sujet de ce Professeur un peu mystérieux ...


<< Vous dîtes vrai ? Sacha a été votre suppléante ? Elle a accepté d'être sous les ordres de quelqu'un ? Vous en avez profité ?
Sans être indiscrète, qu'est-ce qui vous a fait gagner son amitié ? >>


~ i've turned into someone else ~

© Silver Lungs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Dragnorv
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
PROFESSEUR
RÉDACTEUR
VEILLEUR EN CHEF
QUIDDITCH

▸ MESSAGES : 808
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Ven 7 Mar - 6:34

*Je me rendis vite compte que le jeune fille était bien curieuse. Mais je comprenais parfaitement, à sa place, j'aurais fait de même. Il faut dire que Sacha était la personne la plus imbus d'elle même de tout le château, alors la savoir sous mes ordres...mais il y avait une raison à ça bien entendu, la même raison que celle qui avait forgé notre amitié à vrai dire. Mais c'était aussi cette raison qui faisait que la Jones avait le dons de m’énerver au plus haut point. La situation devenais fort intéressante...je regardais Keira avec un regard qui voulait dire "et oui c'est difficile à croire", avant de répondre à ses questions.*

Lukas : Oui c'est la vérité, c'est même elle qui l'a voulu à vrai dire. Et...non, je n'en ai pas profité. Votre mère est une femme aussi hystérique que respectable. Quand à cette amitié...disons simplement que je peux réaliser son plus grand rêve.

*Bien sur, je n'ai pas dit que j'avais quand même tiré un certain profit de cette collaboration. Lorsque Sacha travaillait pour moi, je m'amusais sans cesse à jouer avec ses nerfs...car la directrice d'Equus est très susceptible, comme tout le monde le sait bien. De plus, j'évitais aussi de donner trop de détails sur mon amitié avec elle...quelque chose qu'elle même à voulu d'ailleurs. Depuis mon arrivée au château, la Jones n'arrêter pas de me harceler pour que lui offre..."la beauté éternelle" comme elle disait si bien. Mais apparemment, elle avait oublier d'en informer sa fille.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira F. Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
CONSEILLÈRE EN CHEF
CORRECTRICE

▸ MESSAGES : 1312
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Mer 19 Mar - 6:01

Keira reporta son attention vers le Professeur. En attendant qu'il réponde à ses questions, elle s'était remise à contempler l'extérieur & se moquait intérieurement des Premières Années en train de se ridiculiser dans le Parc du château. A croire qu'ils n'avaient eu aucune éducation ! Parfois la Jones ne comprenait pas les comportements des gens. Quand cela l’énervait trop, Keira se demandait même si elle se trouvait bien dans le monde civilisé dans lequel elle avait grandi. Écoutant à nouveau le professeur, elle apprit de celui-ci que c'était sa mère qui l'avait souhaitée, chose qui fit ouvrir grand la bouche de la blonde. Elle n'imaginait pas sa mère choisir d'elle-même cette situation. Puis le Professeur enchaina en précisant qu'il pouvait " réaliser son plus grand rêve ". Le cerveau de Keira s'alluma (enfin !) et ce dernier se mit à réfléchir à cent à l'heure. Quel rêve Sacha pouvait-elle bien avoir en tête ? La Ambre & Blanche décida de demander tout simplement à son interlocuteur. Après tout, elle était une Jones ! Elle avait le droit de demander n’importe quoi à n'importe qui ici-même, non ?


<< Bien-sûr que ma mère est une femme respectable ! C'est une Jones tout de même ! Sinon, quel est ce rêve que vous dîtes pouvoir lui réaliser ? Je serais curieuse de savoir ce que votre petite personne pourrait offrir de plus que sa propre fille qui, contrairement à vous, a du sang Jones dans les veines. >>


~ i've turned into someone else ~

© Silver Lungs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Dragnorv
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
PROFESSEUR
RÉDACTEUR
VEILLEUR EN CHEF
QUIDDITCH

▸ MESSAGES : 808
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Jeu 20 Mar - 6:30

*A mes paroles, je voyais la Jones reagir au quart de tour. Décidément, quand il s'agissait de sa mère, Keira était bien plus qu'attentive....plus qu'en cours en tout cas. Elle se montrait d'ailleurs même curieuse, puisqu'elle me demanda immédiatement quel était ce....rêve dont je lui parlait. Je regardais l'élève, hésitant à en dire plus. Pourquoi Sacha n'en avait elle pas parlé à sa propre fille ? Peut importe, ce que je m'apprêtait à dire était plutôt élogieux pour la grande et narcissique directrice d'Equus. Je m'en demandais d'ailleurs si j'étais bien moi même...car tout de même, moi ? Faire l'éloge de Sacha ? Ce n'était pas donné à tout le monde de voir ça...mais après tout, Keira ne manquait pas de ma rappeler qu'elle n'était pas tout le monde, elle était une Jones.*

Lukas : Réfléchissez...quel âge à votre mère ? Vous savez aussi bien que moi qu'elle à peur de vieillir, et qu'elle désire conserver sa beauté pour l'éternité. Et il se trouve justement que moi...en plus d'avoir un sang aussi noble que le votre, je suis un immortel.

*Je ne savais même pas vraiment si Keira connaissait ma véritable nature. Mais je ne serais pas étonné qu'elle le sache, c'était une jeune fille bien plus observatrice que ses camarades. Je regardais alors par la fenêtre, observant les élèves qui couraient dans le parc sans aucun but. Elle n'avait pas tout à fait tors, cette bande de gamins étaient des immatures. Keira était différente, cela ne faisait aucun doutes.*



Olivia ♥️ Lena ♥️ Keira ♥️ Pelucha ♥️ Jersey ♥️ Adèle ♥️

You are the only exception...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira F. Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
CONSEILLÈRE EN CHEF
CORRECTRICE

▸ MESSAGES : 1312
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Jeu 3 Avr - 8:33

Keira reporta son attention sur son interlocuteur. Il mettait un moment avant de lui répondre, comme s'il hésitait. La Jones releva une mèche de ses cheveux blonds vers l'arrière & attendit impatiemment la réponse. Le fait qu'il soit un Dragnorv et donc que son sang soit (presque) aussi pur que le sien avait changé la vision de la Equus sur le Professeur. Puisqu'ils appartenaient au même monde, elle pouvait lui parler normalement. Ce n'était effectivement qu'une question de sang & de fierté. La blonde état dans l'incapacité totale d'entretenir une conversation avec un né-Moldu. Que connaissait-il à la richesse, aux Jones, à elle-même ? La Quatrième Année savait qu'elle ne pourrait jamais s'abaisser à ce niveau-là.

Keira entendit donc le Professeur lui rappeler que sa mère avait un " certain " âge & qu'elle avait peur de vieillir - ce que comprenait parfaitement la Ambre & Blanche d'ailleurs ! Qui souhaitait vieillir ? Devenir laid & ridé ? Mais Sacha avait la faculté d'être Métamorphomage et cela lui permettait d'être toujours splendide et radieuse ! Le Dragnorv enchaîna donc sa phrase et termina par lui expliquer qu'il était un immortel. Qu'est-ce que cela voulait-il bien signifier ? Keira ne comprenait pas trop. Les seuls être immortels qu'elle connaissait était les vampires mais cela étonnait fortement la Jones que sa mère converse ou souhaite devenir un monstre se nourrissant de sang. Et le Dragnorv n'avait absolument pas la tête d'un vampire. La blonde opta donc pour la possibilité qu'il ait ingéré une potion et cela l'intrigua fort. La Equus s’imaginait déjà jeune & belle pour l'éternité ...


<< Oh ... Je vois ... Dîtes-moi, vous restera-t-il un peu de potion après que vous l'ayez utilisée pour Sacha ? Parce que voyez-vous, j'aimerais beaucoup suivre les traces de ma mère, et rester jeune & belle pour l'éternité me plairait énormément. Mais sinon, on peut s'arranger autrement, qu'en pensez-vous ? J'ai beaucoup d'argent vous savez, je peux très bien vous payer la somme que vous souhaitez en échange de la formule ? >>


~ i've turned into someone else ~

© Silver Lungs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas Dragnorv
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
PROFESSEUR
RÉDACTEUR
VEILLEUR EN CHEF
QUIDDITCH

▸ MESSAGES : 808
MessageSujet: Re: Les Couloirs   Dim 6 Avr - 2:20

* L'Equus semblait septique face à la révélation que je venais de lui faire. Qu'est ce qu'elle ne comprenait pas ? Je lui avait pourtant tendu la perche, et deviner ma nature était à la portée du premier venu dans ces conditions. Puis, elle pris à nouveau la parole, et ses mots m'étonnèrent d’avantage. Elle pensait réellement que j'avais inventé une potion qui empêchait de vieillir ? Je n'en croyais pas mes oreilles. Keira faisait totalement fausse route. Mais après tout...pourquoi ne pas lui faire croire que c'est vrai ? Après tout, je n'avais pas réellement envie que tout le château soit au courant que j'étais un buveur de sang. Mais d'un autre côté, mentir n'étais pas le meilleur moyen de gagner la conscience de la Jones. Je connaissais bien sa famille, et c'était une très mauvaise idée.*

Lukas : Il ne s'agit pas du tout d'une quelconque potion, non. En fait, je suis un vampire, c'est pour ça que je peux offrir la beauté éternelle. Vous n'avez jamais rien remarqué ? Enfin, c'est vrai que je ne suis pas une bête sanguinaire prête à se jeter sur n'importe qui, j'ai du savoir vivre moi. Mais il y a tout de même quelques détails que je ne peux cacher.

* J'eu une petite pensée pour ma sœur, Shelly, qui elle était bien plus que sanguinaire. C'était d'ailleurs l'image la plus stéréotypée et répandue que l'on pouvait se faire des vampire. Des créatures de la nuit, meurtrières et sans pitié....mais non, nous n'étions pas tous comme ça. Et d'ailleurs, je ne l'était pas du tout. En fait, j'étais plutôt du genre à mettre mes caractéristiques au profit des gens que je défendais, plutôt que de me jeter sur n'importe quel personne innocente à la première occasion. J'attendais donc la réaction de Keira face à cette révélation, que j'avais avoué assez facilement, soit dit en passant. *



Olivia ♥️ Lena ♥️ Keira ♥️ Pelucha ♥️ Jersey ♥️ Adèle ♥️

You are the only exception...♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les Couloirs   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Couloirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chassé-croisé et potins de couloirs.
» Gang of three in the couloirs [pv Nealou and Ruthlou]
» Une rousse armurée flane dans les couloirs du Louvre
» Quand on flâne dans des couloirs désert ou presque
» Perdu dans le dédale des couloirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epic Hogwarts :: ϟ ROLE PLAYING GAME ϟ :: RPG DE DÉTENTE-