AccueilGalerieFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrerGroupes



 
Chers membres, chers invités,

Nous avons déménagé sur la version 2.0 d'Epic Hogwarts.
Nous vous invitons à vous (ré)inscrire à l'adresse suivante :

http://epichogwarts.com

Nous espérons vous voir parmi nous.
La direction d'Epic Hogwarts.

Partagez | .
 

 Le Stade de Quidditch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arsène Tenderlin
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉ

▸ MESSAGES : 495
MessageSujet: Re: Le Stade de Quidditch   Jeu 8 Aoû - 2:00

Arsène releva la tête, un peu surpris, n'ayant pas remarqué l'arrivée du jeune homme. La lumière l'aveuglant momentanément, lui qui sortait à peine de ses pensées, il ne reconnut pas tout de suite son collègue et le prit pour un élève de septième année - voire un de ces rédacteurs de l'épic moment. Raison pour laquelle il ne releva pas tout de suite l'expression "professeur", qui sonnait d'une étrange façon quand on connaissait leur relation au sein du château, qui avaient pris fin récemment avec la démission de Jake.

- Merci, j'en veux bien une.

Un sourire aux lèvres, Arsène ne fit pas vraiment attention à ce qu'il piochait : de toute manière, on risquait toujours de tomber sur un goût étrange, que la couleur nous semble fiable ou non. Et lui était un grand gourmand, et un jouer : si par hasard il arrivait à tomber sur une pastille goût fraise ou chocolat, cela égaillerait sa journée. Ce fut poivre. Ce n'était pas la pire, après tout, et il haussa les épaules avant de s'intéresser de plus près à son interlocuteur. Le directeur adjoint plissa donc les yeux avant de reconnaître, oh surprise, son collègue.

- M. Raven, je ne vous avais pas reconnu ! Quelle idée de m'appeler "professeur", aussi ! Ce n'était pas dans vos habitudes, pourtant...

En effet, les deux hommes avaient pu prendre quelques habitudes dans le passé, lorsqu'ils étaient tous deux directeur adjoint du château. Certes, le fait qu'ils soient professeurs leur permettait de souvent se croiser, mais relativement peu souvent : ils étaient toute une équipe de professeurs et de suppléants, quand ils n'étaient que quatre à la direction. Forcément, cela resserrait les liens. Ils se voyaient donc plusieurs fois par jour, Alice, Wilhemina et Jake, pour régler les affaires courantes de l'école. Qui allait en cours et qui ni allait pas, quel professeur faisait preuve d'un peu trop de laxisme, quels seraient les prochains événements fêtés à l'école, quand arriveraient-ils à amoindrir l'influence du ministère sur le château, quand est-ce que cette guéguerre avec les Purs se ferait vraiment ressentir... C'était d'un complexe sans fin, ce qui leur laissait des heures entières de discussions sur les différents sujets.

Cependant, Arsène n'avait jamais été des plus à l'aise avec l'autre collègue mâle de l'école, sans vraiment savoir pourquoi. Ce n'était pas sa différence qui le gênait - ils étaient tous plus ou moins différents dans cette école, jusqu'à la direction - mais un petit quelque chose qui l'avait toujours titillé, sans qu'il ne puisse mettre le doigt dessus. Il gardait donc pour lui le nom de "M. Raven", et ne s'était jamais laissé aller à l'appeler "Jake", nom bien trop intime pour lui.


- Comment allez-vous, depuis que nous nous sommes croisés pour la dernière fois ?

Cette fois-ci correspondait à peu près avec le départ du lycan de la direction, dont Arsène ignorait les véritables raisons, mais il s'abstint de le mentionner pour le pas accentuer le malaise qu'il pourrait y avoir entre eux deux. Et puis, un peu de simplicité de pourrait pas faire de mal. Après tout, ils étaient au stade de Quidditch, un simple échange de formalités et l'affaire serait réglée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: Le Stade de Quidditch   Mer 30 Oct - 0:05

Jake retint un rire tenter de lui échapper face au visage pensif de son collègue de travail. Il n'avait pas même relevé le fait que le jeune homme l'eusse appelé "professeur", lui qui souhaitait surprendre le Tenderlin cela semblait un peu râté... Pour une fois que le Gryffondor était d'humeur à s'amuser, la pleine lune était encore loin pour qu'elle n'ait un effet quelconque sur le comportement du sang-mêlé, cela lui laissait donc un moment de répit, d'être réellement lui-même sans qu'une pulsion ne le fasse agir contre son gré d'être humain. Et surtout pas devant Arsène. Il savait très bien que parfois, ses étranges pulsions lunatiques pouvaient lui faire avoir des problèmes voire même gâcher une relation. Il se rappela amèrement la fois où il s'était quasiment jeter sur l'une de ses rares petites-amies à l'époque où il faisait encore partit de la préfecture de Gryffondor. Cela ne remontait pas à si longtemps, il était tout frais, un jeune homme qui découvrait à peine les joies et horreurs du travail d'adulte après avoir fait quelques années d'études supérieures. Pourtant Arsène semblait l'avoir oublié en l'appelant "Monsieur", cela le vieillissait affreusement, et le vexait horriblement. Après avoir tant travaillé ensemble pendant de longues heures autour d'une table de la Direction, le Tenderlin persistait à l'appeler par son nom de famille, pire, il l'appelait "monsieur". A chaque fois la barrière que le Poufsouffle dressait semblait s'épaissir, les éloigner et cela pesait légèrement sur la conscience de l'ancien directeur de Gryffondor. Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi le Blaireau agissait ainsi, même si cela dans maintes et maintes situations était compréhensible, Arsène ne savait pas que Jake était un loup-garou. Etait-ce possible qu'il l'ait pressenti ? Cela peina le jeune homme, mais il chassa ces idées pour adresser un sourire amical à son collègue.

Vous avez mis du temps à me reconnaître, vous étiez encore trop perdu dans vos pensées, Arsène.

La maladresse du professeur d'Histoire de la Magie l'avait poussé à sortir de petites phrases qui ne facilitaient pas souvent la conversation, mais plutôt à ajouter un peu de tension, Jake se sentit idiot de sortir cela de cette manière. Si Arsène avait des problèmes personnels, cela ne ferait qu'agrandir le fossé entre eux à cause de la réflexion du Raven. Et pour un peu plus mettre mal à l'aise son collègue, il avait appelé par son prénom, chose banale aux yeux de tous mais pas entre les deux hommes. Si le Tenderlin voulait s'obstiner à l'appeler "Monsieur Raven" il n'allait pas rester sans ne rien faire, il voulait lui montrer que, bien que le Poufsouffle s'obstine, le Gryffondor pouvait aussi le faire. Un acte totalement absurde et enfantin, mais Jake ne pouvait pas s'empêcher, cela était plus fort que lui. Et cette fois la lune n'y était pour rien dans cette histoire. Peut-être qu'à force d'être dominé par ses pulsions les plus enfouies, Jake avait finit par les exposer naturellement aux yeux de tous ? Qui sait ? Mais il voulait faire comprendre au Tenderlin qu'il désirait se rapprocher de lui et pouvoir devenir son ami, et pourquoi pas, découvrir ce à quoi il pensait ? Pour appuyer ses paroles et son désir de rapprochement avec son collègue, Jake tendit une nouvelle fois le paquet de Dragées Surprise au Tenderlin tout en en prenant une poignée qu'il engloutit directement, de manière très impolie. Il faillit s'étrangler avec l'une d'entre elles en écoutant la réplique de son collègue. Il toussa un instant et se tapa la cage thoracique avant de pouvoir enfin reprendre une respiration normale. Il rit tout en se tournant vers son interlocuteur.

Ces dragées veulent ma peau ! Eh bien, je ne vais pas cacher que la Direction me manque un peu mais je vais bien, j'ai beaucoup moins de travail à fournir donc je peux mieux me concentrer sur mes cours et ne pas par mégarde m'endormir entre deux d'entre eux comme il m'est déjà arrivé ! Et vous tout va comme vous voulez ?

Un "à quoi pensiez-vous avant mon arrivée?" aurait été plus qu'impoli et curieux, la curiosité était un défaut que le jeune homme s'efforçait de mesurer mais elle était si forte, surtout lorsqu'il s'agissait de quelque chose ou quelqu'un dont Jake connaissait très peu de choses. Il voulait en connaître davantage sur son collègue, mais en plusieurs mois de travail avec lui, il n'était pas même arrivé à tirer une seule information sur sa vie personnelle. Il ne savait pas si le Tenderlin avait de la famille, ou même une femme. Ses goûts ou même son point de vue sur la montée des PURs chez les Sorciers. Jake avait une légère crainte de ne rien savoir de plus et d'être à nouveau clôturé derrière cette barrière invisible qu'Arsène avait érigée. Il avait peur d'être déçu par la réaction du Poufsouffle et espérait qu'il ouvre enfin sa porte, au moins celle d'une amitié naissante.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Stade de Quidditch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Epreuve des poursuiveurs
» Un stade de Football à cité Soleil...
» Saison de Quidditch 97-98
» Un cours d'Initiation au Quidditch pour toutes les années ?
» [Quidditch] Poufsouffle a besoin de VOUS!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epic Hogwarts :: ϟ ROLE PLAYING GAME ϟ :: RPG DE DÉTENTE-