AccueilGalerieFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrerGroupes



 
Chers membres, chers invités,

Nous avons déménagé sur la version 2.0 d'Epic Hogwarts.
Nous vous invitons à vous (ré)inscrire à l'adresse suivante :

http://epichogwarts.com

Nous espérons vous voir parmi nous.
La direction d'Epic Hogwarts.

Partagez | .
 

 La Forêt Interdite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: La Forêt Interdite   Dim 17 Fév - 9:40








Vous faites un pas en direction de la forêt, aux aguets. Vous n'avez pas la permission de vous trouvez hors de votre dortoir à cette heure tardive mais une pointe de curiosité et de rébellion à laquelle vous n'avez pas pu résisté s'était animée en vous. C'est ainsi qu'en pleine nuit, vous vous étiez habillé et avez pris tout le nécessaire afin d'avancer dans la nuit d'encre et étiez partit en vadrouille tel un Indiana Jones à la recherche de quelques précieux trésors.
Le calme étonnant de la Forêt Interdite vous prévient qu'il n'y aura pas de Lutins de Cornouailles dans le coin mais bien de terrifiantes créatures qui pourraient surgir tout d'un coup devant vous afin de vous blesser voire pire encore. Mais vous faites fi des avertissements qui vous sont donnés et poursuivez votre découverte, vous arrêtant à chaque tronc d'arbre pour en admirer la beauté. Le sol est recouvert de feuilles mortes et de racines d'arbres qui surgissent et s'enfoncent dans la terre sans cesse, risquant de vous faire trébucher. Les troncs des arbres sont recouverts de lierre et de mousse, vous indiquant ainsi le nord mais dans cette nuit d'encre, la seule chose que vous pouvez percevoir sont les formes dansantes des feuilles des arbres et buissons qui s'agitent à chaque brise nocturne. Des formes indistinctes et inhumaines apparaissent et disparaissent tout autour de vous sans que vous ne vous rendiez compte.
Vous n'êtes pas seul et vous devriez rester sur vos gardes. Qui sait ce qui surgira de la nuit ?




:!: Attention: De dangereuses créatures magiques rôdent dans les alentours tout comme les professeurs et les maraudeurs.



Règlement RPGique à respecter [LIEN]
Orthographe, syntaxe et cohérence ainsi que 15 lignes pleines minimum sont à respecter.




J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         


Dernière édition par Jake L. Raven le Ven 26 Juil - 1:54, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Lun 25 Fév - 7:28

[Oui le double post est interdit mais là je RPète :3]
HS: ma transformation est minable =°


Il était tard et il faisait frais. Une brise glaciale le parcourait et il tremblait, ses poils se hérissant sur sa peau blanche. Il soupira et se frotta les bras afin de se réchauffer mais n'y parvint pas, il réussit juste à laisser un sursaut le parcourir. Il leva ses pupilles sombres en direction du ciel. Il fallait qu'il se dépêche et vite. Il jeta un regard en arrière afin de vérifier qu'il n'était pas suivit et se hâta de traverser le Parc de Poudlard. Il se mit presque à courir afin de se réchauffer et c'est ainsi qu'il arriva près de la forêt interdite après un rapide sprint. Cela lui permettrait d'être assuré qu'aucune personne ne l'avait suivit, il courrait si vite qu'il était difficile de le rattraper. Jake entra dans la forêt doucement et marcha sur plusieurs mètres en silence. Il entendit un craquement de feuilles derrière et fit volte-face, sa main sur sa baguette à sa ceinture. Il inspecta avec silence autour de lui et renifla l'air mais ne sentit pas d'odeur humaine. Il se remit alors en marche. Le garçon redressa la tête en direction de la cime des arbres, la lune ferait bientôt son apparition, il fallait qu'il presse le pas. Il se mit alors à courir le plus vite qu'il put et lorsqu'il retrouva le tronc d'arbre qu'il avait repéré, il commença à se déshabiller, grelottant de plus en plus face au froid glacial de l'extérieur.

Une fois qu'il fut aussi nu que le jour de sa naissance, il serra ses bras croisés sur sa poitrine et se dirigea vers le coeur de la forêt, tremblant de partout. Il espérait que sa transformation ne soit pas trop douloureuse cette fois, même s'il savait parfaitement au fond de lui que chacune de ses métamorphoses lui valait de terribles douleurs... Voulant à tout prix se réchauffer, il se remit à courir de plus belle mais finit par s'arrêter brusquement et s'étaler de tout son long par-terre. Il se releva à l'aide de ses bras, son souffle devenu haletant. Ca commençait... Sa vision se modifia et cela lui donna le tournis et l'envie de rendre. Et ce n'était encore que le début. Il poussa un cri de douleur lorsqu'il sentit d'horribles douleurs le parcourir comme des brûlures dont le feu parcourrait l'intérieur de ses os. Il sentit ces derniers s'étirer douloureusement et se modifier pour devenir plus imposants et costauds. Tandis que des griffes transperçaient sa peau et ses ongles pour les remplacer, il leva la tête en direction de la lune qui semblait le fixer, entière et il poussa un hurlement de douleur. Des griffes invisibles le déchiraient de l'intérieur, ses sens se décuplaient considérablement et ne faisaient qu'augmenter la migraine qu'il avait. Le son même de sa voix se modifiait et devenait plus grave, moins humain et plus menaçant...Un frisson bouillant le parcourut.

Le silence reprit le dessus sur la forêt. Les arbres ondulaient doucement au rythme de la brise nocturne qui les parcourait. Quelques nuages parsemaient le ciel d'encre et seule la pleine lune apparaissait et éclairait sombrement les alentours, ajoutant des ombres dans les fourrés et qui renforçait l'atmosphère menaçante et tendue de la forêt. Aucun son ne se faisait entendre, seul, un souffle haletant s'élevait d'une créature imposante recroquevillée sur le sol. Cette dernière se releva et, levant sa gueule vers la pleine lune, se mit à hurler longuement et de toutes ses forces. La créature se redressa lentement et renifla l'endroit où il se situait avant de se mettre à courir à quatre pattes à la recherche d'une proie à se mettre sous les crocs. Il fut cependant attiré par une odeur cânine qui le fit se retourner et renifler avec plus d'attention. Allait-il trouver un compagnon de jeu ou un nouvel ennemi ? Préférant se protéger lui-même, il se mit à grogner violemment, attendant que l'autre décide de lui faire face.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan Sydal
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉ

▸ MESSAGES : 901
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Lun 25 Fév - 11:52

Evan pénétrait lentement dans la Forêt Interdite. Cela faisait tant de temps qu'il n'était pas rentré dans cette forêt aux recoins sombres. Des heures passées à chercher des ingrédients spéciaux, à observer des créatures magiques. Et à donner des petits rendez-vous. Mais là, c'était professionnel, car il lui fallait des créatures et préparer la sortie pour les élèves dans la Forêt Interdite. Il s'enfonça lentement parmi les arbres, en silence. Enveloppé dans sa cape vert sombre, il s'amusa à attraper un Niffleur, qu'il mit dans une cage et qu'il endormit d'un sort. Il s'amusa aussi à relever des coins intéressants pour la visite de la forêt. De quoi mettre des petits pièges pour les élèves. Quand soudain, il entendit un bruit.

Une jeune fille, on dirait. Il avait vu sa man, mais pas son visage, car elle était encapuchonnée. Une robe légèrement rougeoyante, qui se penchait de temps en temps sur des buissons, Il se plaqua contre un arbre, pour assurer ses arrières. Il glissa lentement sa main dans sa poche, ayant développé cette habitude d'auto-défense. Il resta silencieux, et tenta de basculer lentement vers le dos de la forme rougeoyante. Marchant lentement, il espérait ne pas faire de bruit. Mais soudain, il entendit une branche craquer sous son pied. Surpris, il fixa la silhouette à la capuche rouge.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Jenkins
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1178
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Mar 26 Fév - 1:39

Du haut de sa tour de pierre, dans son bureau rond, la pleine lune la narguait. Ses yeux bleu océan plantés sur la rondeur pâle, Alice soupirait. Non pas qu'elle fut un loup-garou qui était obligé de se transformer trois soirs dans le mois, mais quelque chose l'attirait dans cette forme. Ou peut-être était-ce simplement la nuit, si mystérieuse et si calme. Mais c'était aussi parce que sa curiosité avait été piquée à vif depuis qu'elle avait senti une odeur étrange dans les couloirs du château. Elle n'avait aucune idée de qui il pouvait s'agir mais une chose était sûre, un élève était un loup-garou, et elle était bien décidé à le découvrir. Ce soir, peut-être. Et le deuxième point dont elle était sûre, c'est que ce n'était pas Opale, ce n'était pas son odeur sauvage.

La jeune femme descendit du perchoir des Aiglons pour pouvoir se métamorphoser en paix, sans que personne ne soit effrayé. Tous ses élèves n'étaient peut-être pas au courant qu'elle était un animagus et un loup dans les couloirs n'aurait pas aidé à se sentir à l'aise, elle s'en doutait bien. Une fois sur le pas de la grande porte, la Jenkins se transforma en loup et retrouva la sensation animale grisante qui l'habitait à chaque fois. Son ouïe était plus fine et ses oreilles pointues pouvaient percevoir la course d'un rat à des mètres à la ronde. Ses yeux bleus, qu'elle conservait lors de sa transformation, voyaient bien mieux et plus loin surtout. Bref, tous ses sens étaient décuplés et bien en éveil. Surtout en ce soir de pleine lune. Des quelques marches de pierre donnant sur le parc, elle sentait déjà l'odeur de la personne qu'elle traquait. Une odeur masculine et inhumaine à la fois... Une silhouette se détacha dans l'ombre, courant vers la Forêt Interdite. La louve bondit vers lui, priant pour qu'on ne la découvre pas à cause du vent qui soufflait en cette froide soirée. Sentir la terre se ployer sous ses pattes de velours... C'était magique comme impression, à tel point qu'elle faillit déjà oublier la raison pourquoi elle était venue ici. Comme bien souvent, les choses lui sortaient bien vite de la tête, peut-être à cause de sa mauvaise capacité à s'endormir n'importe quand et n'importe où.

En regardant vers la forme humain, Alice-loup se rendit compte qu'elle avait déjà pénétré le couvert des arbres et qu'il fallait qu'elle se dépêche avant de perdre sa proie. Enfin... Son odorat l'aiderait à trouver facilement sa "perte". La louve courut vers la forêt et entendit le chant du vent et des arbres quand elle y entra. C'était une merveille sans pareil et ses oreilles frétillèrent de plaisir. Vraiment, être un loup était une bénédiction. Mais encore une fois, elle dut se reprendre et poursuivre son but. Soudain, elle sentit un changement dans l'air. Sa truffe ne sentit plus d'odeur humaine, ou simplement diffuse, très ténue. Suivi d'un hurlement. Si la Jenkins avait pu, elle en aurait pleuré tellement ce cri était plein de douleur, jeté à la pleine lune sûrement, comme pour la maudire. Ce hurlement était proche, elle le savait. Il fallait se dépêcher avant... Avant quoi d'ailleurs ? Avant qu'un humain ne se fasse dévorer, car une odeur humaine vint effleurer les naseaux de la louve au poil couleur nuit. Une odeur qu'elle connaissait bien mais qui se mélangea avec celle d'un autre loup-garou. Son but maintenant était à la fois de protéger l'humain et d'éloigner l'élève qu'elle soupçonnait être maudit. Elle trouva ce qu'elle cherchait dans une clairière, grognant sûrement après elle. Les pupilles de celui-ci étaient brûlantes de douleur et de ressentiment peut-être. Tout cela n'était que peut-être puisqu'Alice ne lisait pas les esprits. Au contraire d'Evan, qui était présent ce soir dans la forêt. Espérant qu'il capte son esprit louvoyant, la jeune femme tenta de lui dire de partir d'ici le plus vite possible, en vain peut-être.

L'heure était venue donc de rencontrer le demi-loup, demi-homme, qui se tenait face à elle. Il semblait encore jeune, surtout par rapport à sa taille, même s'il dépassait le simple animal qu'était la Jenkins. Celle-ci se rapprocha lentement de lui, en baissant la tête, pour lui signifier qu'elle ne lui voulait aucun mal, mais toujours en fixant les prunelles de l'autre en face. Plus elle se rapprochait, plus elle s'inquiétait de ce qu'il pourrait lui faire. Arrivée devant lui, la louve s'assit sur son séant et continua de le regarder, attendant une quelconque réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Mar 26 Fév - 11:45

HS: RP trop pourri....j'assume o/

L'hostilité s'installait dans le coeur de la bête qui respirait fortement, grognant contre l'animal qu'il avait repéré près de lui. Encore faible de sa nouvelle transformation, il préféra se protéger lui-même contre une éventuelle attaque. Il montra ses crocs pointus et laissa son regard mordoré parcourir les buissons à la recherche de la silhouette canine qu'il attendait. Une silhouette sombre se détacha très lentement des fourrées pour s'avancer dans sa direction, semblant prudent. La créature, a la vue de l'arrivant, se courba et grogna encore plus fortement, prêt à attaquer au moindre geste violent de la part de l'autre. Il réussit à distinguer deux pupilles bleus, sa tête baissée. A cette perception, le loup-garou grogna de plus belle, tentant d'effrayer l'autre et de lui montrer que s'il désirait s'attaquer à lui, il était certain qu'il perdrait. Mais la bête ne sembla pas vouloir se rebeller face au loup-garou, ce qui calma quelque peu Jake qui cessa progressivement de grogner contre le loup devant lui qui venait tout juste de s'assoir et qui continuait de le fixer. S'élevant au-dessus de la bête inconnue pour lui montrer sa supériorité, le loup-garou approcha légèrement sa truffe de l'autre et se mit à renifler son odeur. Il la reconnut, ce qu'il trouva étrange mais en fut heureux, s'il avait déjà croisé ce loup quelque part c'est qu'il n'avait peut-être pas à le craindre. Il fit quelques pattes en direction du loup et lui tourna autour comme pour mémoriser sa forme, ses couleurs et son odeur. Ensuite il le poussa afin qu'il tombe sur le côté et se mit à remuer frénétiquement de la queue, montrant à son nouveau compagnon qu'il désirait s'amuser avec lui. Il feint de grogner et poussa une nouvelle fois le loup, attendant une réaction positive de sa part. Mais il sentit qu'il n'était plus le seul loup-garou dans les parages, cela l'intrigua et il se mit à courir dans la forêt à la recherche de son compagnon habituel de jeu. Il en oublia même le loup qu'il venait de rencontrer, sa soif de retrouver le loup-garou qu'il considérait comme membre de sa meute était plus forte que tout. C'est par pur instinct qu'il courrait dans sa direction, sa nécessité de faire partie d'une famille était primordiale et prenait souvent le contrôle lorsqu'il était sous sa forme animale.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Jenkins
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1178
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Mer 6 Mar - 9:45

HS : Aucune faute de logique dans ce RPG, étant donné que Ja-kun vient d'être nommé DdM ! :)
HS1 : Et mon rp ne vaut pas mieux =°



La louve huma l'air autour de la bête en face d'elle. Cette odeur qu'elle avait cru ne pas reconnaître et qui, pourtant, lui semblait de très loin familière. Une odeur qu'elle avait déjà senti auparavant, mais pas récemment, et qui l'avait marqué fortement. Son cerveau fonctionna rapidement, déduisant que c'était une personne qu'elle avait connu lorsqu'elle était encore sur les bancs de l'école, il y avait de cela trois ans. Peut-être quatre, au vu de la sensation ténue. Et ce, tout en sachant qu'Alice était animagus depuis ses treize ans. Un ancien élève qui aurait été loup-garou... Elle n'avait sincèrement aucune idée de qui cela pouvait-il bien être en face d'elle, celui qui la fixait de ses yeux haineux et mordorés. Il semblait vouloir s'imposer à elle, montrer qui était le plus fort, mais la Jenkins n'avait pas besoin qu'on le lui montre, elle savait où était sa place face à une telle créature et ne voulait pas risquer de perdre sa vie en l'offensant.

Quand l'inconnu pas si inconnu que ça se mit à lui tourner autour, Alice-loup eu l'impression d'être une proie traquée par son prédateur. À vrai dire, la sensation de force et de liberté qui l'habitait lorsqu'elle était sous cette forme l'avait totalement abandonné. Soudain, elle se sentit partir sur le côté à la suite d'une pression sur son flanc. Voulait-il lui sauter dessus et la dévorer ? La jeune louve ouvrit ses grands yeux bleus en se relevant et secoua son pelage noir pour enlever la terre qui s'était collée dessus. Mais à peine s'était-elle relevée que le loup-garou la refit tomber. Incroyable... Un loup-garou qui voulait jouer avec elle ! C'était une expérience plutôt hors du commun, car la seule qui aurait décemment pu arriver (et surtout la seule qui était venue à son esprit) aurait été l'expérience de la mort prématurée, alors qu'elle n'avait pas encore ses vingt-et-un ans.

Elle n'eut pas le temps d'y réflechir plus que la créature qui s'amusait avec elle partit en courant dans la direction inverse. Qu'avait-il... ? Oh... Oui bien sûr, Alice l'avait senti aussi. Opale s'était elle aussi transformée en loup-garou, et la bête qu'elle venait de rencontrer devait se diriger vers elle, vers quelqu'un de sa "famille". La jeune femme-louve, très curieuse, décida de suivre cet inconnu à l'odeur pourtant si familière, tandis qu'elle la sentait maintes fois. Malgré tout, elle était incapable de se rappeler d'où ils se connaissaient, l'identité de l'homme en face d'elle, car c'était une senteur masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn Gatheway
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 31
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Dim 10 Mar - 11:59

RPG avec Tyshawn Korver

Au fin fond des cachots, Quinn corrigeait les dernières copies des premières années. Dehors, la nuit douce avait laissé son voile s'étaler sur le château et ses alentours. Vêtue d'une robe blanche à corsage dans le dos, ses cheveux blonds et lisses tombant sur ses épaules, elle faisait un peu contraste dans le décor sombre et lugubre de la salle de potions. Elle était comme un soleil, lumineux et pur, avec sa peau pâle et sans aucun défaut.
La demi-vélane soupira de soulagement en rangeant la dernière copie. Elle regarda autour d'elle, et se rendit soudain compte qu'elle n'avait plus rien à faire. Cela n'était plus arrivé depuis plusieurs jours, et la Gatheway les avait passés enfermées dans le château, donnant cours la journée et corrigeant la multitude de devoirs la nuit. Elle dormait très peu, mais cela n'affectait en rien sa beauté irréelle.
Bien décidée à redécouvrir le château et ses alentours avec ses yeux d'adultes, elle quitta les cachots et arriva, quelques minutes plus tard, devant la grande porte. Celle-ci était fermée, mais elle l'ouvrit sans aucune hésitation, baguette en main. Une brise fraîche vint agiter ses cheveux alors qu'elle pénétrait dans le Parc, sous la lueur pâle de la pleine Lune. Admirant le paysage, un fin sourire apparu sur ses lèvres rosies. Son regard bleu océan dévia sur la lisière de la Forêt Interdite: la dernière fois qu'elle y était allée, elle avait 17 ans, après une soirée bien arrosée aux Trois-Balais pour fêter son anniversaire. Ses amies et elles s'y étaient rendues alors que le whisky pur feu leur était monté à la tête, et elles avaient failli se faire attaquer par un loup-garou. Aujourd'hui, elle était accomplie, et saurait se défendre si besoin. De plus, elle avait envie d'aventure: les journées devenaient trop monotones, et le professeur avait besoin d'une dose d'adrénaline.
Marchant d'un pas gracieux vers les arbres hauts et sombres de la Forêt, elle pénétra finalement au milieu de celle-ci. Après quelques dizaines de minutes de marche, elle atteignit une petite clairière, aux herbes hautes atteignant ses genoux. Elle avança lentement, admirant le paysage. La lumière pâle de l'astre lunaire donnait à sa peau une teinte presque translucide. Une brise légère et fraîche vint agiter ses cheveux, fouettant son visage, et elle ferma les yeux. Soudain, elle entendit un bruit suspect: un bruissement dans les buissons derrière elle, alors qu'elle avait atteint le milieu de la clairière. Elle fit volte face, baguette en main. Elle n'avait en aucun cas peur, ce n'était pas son genre, mais elle demeurait prudente. Les sourcils froncés, elle scruta les alentour, pointant sa baguette devant elle: elle lança un Lumos pour y voir plus clair, ou par la même occasion, aveuglant ce quelque chose, ou ce quelqu'un de sa lumière. Mais elle ne vit rien...


[center]Potion Master

"I walk a lonely road, the only one that I have ever known" Green Day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilhemina Compton
avatar
▸ GRADE(S) :
FONDATRICE
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1719
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Dim 10 Mar - 13:29

Cette fois il fallait qu'elle le fasse. Retarder l'échéance ne servait strictement à rien. Elle finirait bien par arriver de toute manière. La Directrice se leva d'un bon, renversant une pile de dossier par terre et les mains tremblantes, tenta d'ouvrir le coffret dissimulé derrière une tapisserie. Mais les secousses étaient trop violentes pour que la jeune femme puisse contrôler quoi que ce soit. Elle eut le reflexe de lancer un sort de vérouillage à la porte de son bureau pour que personne ne puisse entrer lors de son activité peu catholique. Wilhemina laissa tomber sa baguette sur le sol de pierre et n'y prêta plus attention. La seule idée qui parvenait encore jusqu'à son cerveau était la volonté d'éteindre le feux qui lui incendiait la gorge. La sorcière se força à s'arrêter quelques instants, histoire de se maîtriser un minimum. Jetant un regard assoifé à son coffre, elle réussit tant bien que mal à l'ouvrir mais elle se figea sur place. Pétrifiée, son regard analysait ce qu'elle avait sous les yeux. Une boîte vide. Ses poches de sang fournies légalement par St-Mangoustes ne s'y trouvaient plus. La vampire avait déjà tout bu ... Ses tremblements redoublèrent d'intensité et la Serpentard pouvait sentir ses canines pousser. Il fallait absolument qu'elle se nourrisse.

La Compton s'agenouilla pour réccupérer sa baguette tomber par terre puis s'élança vers la porte. Elle était fermée. Qui avait osé l'enfermer dans son bureau ? Ah oui c'est vrai ... C'est elle. Ses capacités cérébrales humaines avaient la fâcheuse tendance à diminuer considérablement lorsque la soif de sang la dévorait. Dans un tourbillon de cape et de cheveux flambyants, l'Adjointe de Vol sélança dans les couloirs du château à une vitesse un peu trop rapide pour être naturelle. Mais elle ne réfléchissait plus. Tout ce que la jeune Auror se disait c'est que sortir des murs de Poudlard sans croiser personne était une nécessité. Si elle croisait quelqu'un ... même Evan subirait ses crocs afamés. Il lui fallait s'éloigner et rapidement. Une fois dans le Parc, la lisière de la Forêt Interdite attira instantanément son attention et Wilhemina s'y rua le plus plus vite possible. Lorsqu'elle arriva dedans la jeune femme s'enfonça dedans mais resta à une distance raisonnable des abords. La Directrice n'était pas la créatude la plus dangeureuse de la forêt désormais mais presque. Son nez se retroussa et huma les environs avec impatience. Un grognement sourd s'échappa de sa gorge. Une délicieuse odeur venait de lui parvenir lui faisant perdre tout reste de conscience humaine. Elle détestait se laisser aller jusqu'à cet état d'animosité totale. Pourtant l'Auror s'était juré de ne plus jamais en arriver là ...Se nourir ... C'est tout ce qui comptait à présent. S'orientant en gardant la trace de la douce fragrance que Wilhemina percevait, elle se mit en tête de la traquer jusqu'à ce que le liquide rouge appaise enfin les flammes qui lui lèchaient douloureusement la gorge.

Libre.


Ce personnage est inactif. Contactez dorénavant Elijah Delilah.
I WANNA DO BAD THINGS WITH YOU
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Dim 17 Mar - 10:21

Le besoin d'être au sein de sa meute le poussait à courir de toutes ses forces, regardant de tout côté et se concentrant sur l'odeur si familière de son amie de jeu. Elle n'était pas loin. Mais elle était toujours trop loin. Son instinct le poussait à courir plus vite, à ne plus faire attention à ce qui l'entourait. Où était-elle ? Le souffle court, le loup-garou se prit une patte dans une racine, il fit un saut dans les airs sur plusieurs mètres et se fracassa le flanc contre le tronc d'un arbre. Il couina et se releva, chancelant. Ce n'était pas sa nuit, mais qu'importe. Il voulait rejoindre sa meute. Il se redressa et leva la tête en direction de la lune. Où était-elle ? Il ferma les yeux et hurla fortement afin qu'elle puisse l'entendre et venir le rejoindre. Son hurlement était pourvu de tristesse, car il se sentait seul et isolé seul, dans cette si grande et vaste forêt.
Il tituba sur quelques mètres et renifla le sol. Il couina et se remit à courir dans une direction au hasard. Il avait perdu sa trace. Il courut, changea plusieurs fois de direction et finit par s'assoir et lever la tête en direction de la Lune pour l'observer. Il trouvait, même en étant transformé, que la lune était captivante et il pensait parfois qu'elle était la seule à vouloir jouer avec lui. Il émit une sorte de couinement plaintif à plusieurs reprises. Il voulait être dans sa meute. Il voulait se sentir entouré. Il hurla longuement sa plainte en direction du ciel noir d'encre et des étoiles qui luisaient magnifiquement. Il se coucha sur le sol et attendit. Peut-être qu'elle paraitrait, il n'avait plus qu'à l'attendre. Il fit parcourir son regard mordoré sur les arbres, les buissons et les racines. Il bougea sa patte et couina. Elle avait souffert de son violent atterissage. Il Bougea et tenta de se lécher sa blessure invisible. L'os s'était brisé et il lui faudrait faire avec malgré lui. Le loup-garou renifla sa patte qui commençait à le faire sérieusement souffrir. Il se redressa, il n'allait pas pouvoir attendre. Il tituba très lentement sur quelques mètres et s'effondra. La souffrance devenait trop vive et inupportable.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Jenkins
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1178
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Dim 17 Mar - 12:03

Alice devait rattraper le loup-garou, il le fallait. Simplement pour satisfaire sa curiosité, certes, mais c'était une nécessité. Cette soif de savoir était chez elle un gros défaut qui l'avait poussée souvent dans de nombreux dangers, mais elle s'en était sortie, la preuve... Elle se mit à courir à toute allure mais la créature devant elle la devançait à chaque enjambée et dès que la Jenkins pensait la retrouver, elle se heurtait à une clairière vide. Disparaissait-il instantanément ? Etait-il devenu invisible ? Non, il n'avait pas réellement conscience du monde "humain" à cette période du mois. Plus la louve courait, plus elle s'essoufflait. Elle décida de s'arrêter un temps avant que l'inconnu ne stoppe sa course et qu'elle puisse enfin tenter de se rappeler qui il était. Peut-être que lorsque la lune se cacherait enfin, elle saurait... Peut-être. Heureusement, quand la jeune femme était sous sa forme Animagus, elle ne s'endormait jamais intempestivement, elle pourrait réagir vite au cas où. Et ce "cas où" arriva bien vite car un hurlement à déchirer le coeur (et les tympans) se fit entendre pas si loin que ça dans la forêt. Que s'était-il passé ?

Alice se remit sur ses pattes et accourut vers l'odeur canine qu'elle pistait. Le loup-garou n'avançait plus très vite, son odeur était de plus en plus forte. Ses coussinets battaient la terre et les racines, se hâtant presque d'eux-même pour arriver à destination aussi rapidement que possible. Quelle ne fut pas la surprise de la professeure d'astronomie quand elle vit l'inconnu pourtant si familier devant elle, allongé en une masse informe, se léchant une patte. Instinctivement, elle faillit reprendre forme humaine pour se pencher sur "l'animal" mais il n'était pas ordinaire... Peu importe qu'il fut blessé ou non, si la louve était redevenue femme, elle n'en serait pas ressortie vivante. Elle se contenta donc de s'asseoir sur son séant près du loup-garou et lui donna un doux coup de museau dans le flanc, comme pour lui demander ce qu'il avait. Bien sûr, la Jenkins devinait qu'il avait mal, à entendre ses couinements de douleur. Mais elle pouvait être un réconfort pour lui, qui devait se sentir bien seul : Opale n'était plus à portée de naseaux, plus aucune trace de son odeur.

La femme-louve leva le nez vers le ciel, tentant de distinguer la lune, pour savoir si elle se couchait bientôt. C'était apparemment le cas, car la lumière reflétée de l'astre se faisait ténu au-dessus d'eux, malgré le couvert des arbres. Au fond d'elle-même, de son ventre animal, une petite sensation d'excitation se faisait sentir : bientôt, elle connaîtrait l'identité de celui qui se tenait devant elle, blessé et incapable de se lever. Elle reporta son regard saphir sur l'autre créature, ne sachant que faire à part rester là et tenter de lui apporter son soutien. Pour bien le lui montrer, elle hurla à la lune et lui posa la patte sur le museau, avant de la retirer rapidement, comme un homme donnerait une pichenette sur le nez d'un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Dim 17 Mar - 12:31

Plongeant sa truffe dans les feuilles mortes qui jonchaient le sol, le loup-garou serrait la mâchoire de douleur. Il leva son regard mordoré lorsqu'il sentit cette même odeur cânine qu'il avait sentit un peu plus tôt avant de découvrir un nouveau compagnon de jeu. Cette même silhouette se détacha de l'obscurité et vint lui tenir compagnie. Il ne savait toujours pas s'il pouvait avoir confiance en cette créature mais même blessé, il pourrait trouver la force de l'attaquer au cas où. Mais la louve ne sembla pas vouloir mettre fin à son existence, elle s'assit près du loup-garou et lui donner un coup de museau. Le loup-garou s'agita doucement à ce moment-là et couina à nouveau. Il tenta de se relever, mais en mettant son poids sur sa patte avant, il s'effondra à nouveau sur le sol terreux de la forêt.

Son regard mordoré s'éleva en direction du ciel au signal de la louve qui lui tenait toujours compagnie. La lune avait disparu, il n'y avait plus de trace d'elle et le ciel commençait à s'éclaircir. Le loup-garou savait au fond de lui-même ce que cela signifiait. Une tristesse et un soulagement l'envahirent aussitôt. Il aimait son côté bestial tout comme il aimait être un humain. Il ne pouvait pas se séparer de l'un ou l'autre, car il était les deux, cela constituait sa personne et le rendait plus fort malgré le fait que l'on pense que sa lycanthropie était une faiblesse. Le loup-garou fut progressivement parcourut de tremblements qui furent de plus en plus violents. Son poil se mit à se raccourcir tout comme ses membres et la douleur se fit encore terrible. Tout au long des années, la douleur n'avait cessé de diminuer d'intensité mais elle était toujours aussi forte. Il couina et couina encore de souffrance. Il sentait chacun de ses membres se rétracter et redevenir humains. Il ne put pas hurler sa douleur lorsque son visage et sa mâchoire se modifièrent et il se débattit contre la douleur en se tortillant sur le sol terreux du sol. Ses poils de lycan disparurent, une chevelure blonde remplacèrent les poils de sa tête, une peau laiteuse et abîmée par cette nuit douloureuse apparut à son tour. Un corps légèrement musclé et bel et bien humain remplaça celui du loup-garou et une fois son apparence humaine reprise totalement, le jeune homme qui se trouvait là soupira longuement de soulagement sans ouvrir les yeux. Il attendit comme toujours que les douleurs qui le lançaient disparaissent totalement avant d'oser bouger à nouveau.

Une fois que se fut fait, il attendit encore un instant, profitant du silence qui régnait autour de lui. Il n'avait pas peur des créatures qui rôdaient dans la forêt, il était habitué à la parcourir les nuits de pleine lune et il se savait plus fort que la plupart des autres créatures. Mais il était humain et affaiblit par sa transformation. Sur son corps pâle, de nombreuses blessures bénignes le marquait et du sang s'écoulait très lentement de son flanc, là où il avait heurté le tronc d'arbre. Des égratignures diverses marquaient son visage et avait écorché ses lèvres. Un tremblement le traversa et une brise glaciale parcourut son corps nu. Il décida d'enfin ouvrir les paupières et laisser découvrir deux pupilles noires qu'il leva en direction de la louve qui se tenait toujours à ses côtés. Il la reconnaissait, mais il ne savait plus de qui il s'agissait. Un déjà vu ? Il ne la connaissait pas, il ne connaissait pas de louve, pas ici en tout cas. Il entrouvrit les lèvres pour tenter de parler mais fut trop faible pour le faire. Il tâta le sol de ses mains et passa ses doigts entre les feuilles mortes et dans la terre. Il referma les yeux, trop fatigué pour faire quoi que se soit. Il sourit.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Jenkins
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1178
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Dim 17 Mar - 13:07

Trop impatiente de savoir l'heure qu'il était, Alice hésitait fortement à redevenir humaine. Si elle se retransformait, sa montre ensorcelée serait accrochée à son cou et dès qu'elle l'ouvrirait, elle saurait lorsque la lune se coucherait. Mais c'était trop dangereux, malgré la clarté du ciel qui s'intensifiait à chaque minute passée là. Toujours ses deux saphirs rivés sur le loup-garou, elle attendait. Patiemment. Soudain, elle fut agitée par un grand sursaut : le silence qui s'était installé venait d'être brisé, par le simple bruissement de feuilles mais les soubresauts du corps de l'inconnu étaient impressionnants... Pas besoin de montre, au final... Le signal était là. La Jenkins assista à la transformation d'un lycan, pour la première fois de sa vie et elle en resta pétrifiée. Cela ne dura que quelque minutes mais le simple fait de voir l'homme qui prenait forme devant elle se tordre de douleur, ne pas pouvoir hurler pour se libérer des élancements qu'il devait subir fit paraître la scène bien plus longue. Puis ce fut le calme. Alice était trop hébétée pour comprendre qu'un homme se tenait devant elle désormais. Un homme nu, qui plus est... Ce n'est que quand elle reprit ses esprits qu'elle le constata et si elle l'avait pu, ses joues se seraient enflammées. Pour une fois, c'était pratique qu'on ne sache pas ce qu'elle ressentait !

Maintenant qu'il avait quitté son odeur canine, pourtant toujours présente, ainsi que son enveloppe maudite, la professeure aurait du le reconnaître. Il lui disait bien quelque chose, avec ses cheveux blonds et ses yeux noirs qu'il venait d'ouvrir pour la regarder. Ils avaient été ensemble lors de leur scolarité, elle en était persuadée mais les souvenirs dansaient dans sa tête encore embrumée par ce qu'il venait de se passer. Et il n'était pas non plus en très bon état après sa course folle dans la forêt. Des blessures parcouraient tout son corps, qu'Alice détaillait "sans gêne", cachée derrière le masque de la louve. Soudain, un coup de vent vint effleurer son pelage, lui rappelant que l'hiver était toujours là et que le jeune homme devant elle était aussi nu qu'un ver. Elle se changea en un instant et redevint la femme brune qu'elle était habituellement. Avant de sortir cette nuit, elle avait pris soin d'emporter une cape, au cas où et elle avait bien fait. La Jenkins délaça le lien doré et déposa le vêtement sur le corps de l'inconnu, évitant bien de regarder sa nudité ce coup-ci, même si lui ne pouvait rien voir.

- Hum... Pardonnez-moi, c'est un peu gênant comme situation...

Un peu seulement ? Alice était toujours ainsi, minimisant les choses ou sans aucune diplomatie et pouvant être sadique au possible, sans qu'elle ne s'en rende compte. Un peu, c'était un énorme euphémisme ! Une jeune femme se retrouvant au petit matin avec un homme nu, dans une forêt passablement dangereuse, vous avez dit "un peu gênant" ? Tout à fait ! Mais revenons à nos louvetons. La jeune femme tenta de prendre le bras du jeune homme, qui devait être bien cassé et c'est alors qu'elle entrait en contact avec sa peau brûlante qu'elle se souvint. C'était comme une mélodie qui résonnait à ses oreilles. Le souvenir d'un des poursuiveurs de Gryffondor à l'époque, qu'elle aimait regarder jouer, et qu'elle encourageait parfois plus que sa propre équipe... Combien de fois on l'avait taquinée avec ça. Oui, c'était bien lui, celui vers qui elle n'avait jamais osé aller étant plus jeune.

- Jake ? Jake Raven, de Gryffondor ?

La jeune demoiselle frissonna, à la fois à cause du souvenir et du vent frais qui venait balayer ses épaules nues, non recouvertes par une de ses fameuses robes anciennes. Encore un point que tout le monde lui avait fait remarqué pendant toute sa scolarité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Lun 18 Mar - 7:00

Son regard toujours posé sur la louve assise à ses côtés, Jake tentait vainement de se rappeler de l'endroit où il aurait pu rencontrer cette femelle. Mais la réponse lui échappait malgré lui et il était trop épuisé pour forcer à s'en souvenir. Il soupira à nouveau et cligna des yeux avant de trembler comme une feuille lorsqu'une bourrasque matinale vint le frapper de plein fouet. Il se recroquevilla sur le sol glacé et tenta de se réchauffer dans une position fœtal. Il sentit du mouvement du côté de l'animal et lorsqu'il leva à nouveau les yeux dans sa direction elle avait disparut. Remplacée par une robe. Une robe ? Il leva davantage le regard et put distinguer la gracieuse silhouette d'une femme. Ah...une animagus. Cela allait peut-être lui être problématique. Il observa la réaction de la femme face à ce qu'elle venait de voir. Ce n'était pas tous les jours que l'on rencontrait un loup-garou et encore moins rester vivant après ça. Elle avait bien dupé le loup-garou qui sommeillait en elle car il ne s'était pas douté une seule seconde qu'elle était humaine. Il aurait rit si une nouvelle bourrasque ne l'avait pas parcouru. D'ailleurs, en temps normal il se sentirait gêné de se trouver nu comme le jour de sa naissance devant une demoiselle qu'il ne connaissait pas. Mais il était trop fatigué pour s'en soucier et les douleurs de son aventure de la nuit commencèrent à se faire sentir à nouveau.

Il frissonna tandis que la femme détacha sa cape et la déposa sur Jake. Elle se courba en faisant ce geste et le jeune homme put alors observer son visage d'assez prêt. Il réfléchit encore. Il la trouvait vraiment très jolie et elle semblait être très gênée. Le Lion tenta d'intégrer chaque détail de son visage afin de les mémoriser et de se souvenir de l'endroit où il l'avait rencontrée. Il était certain à cet instant qu'il la connaissait et qu'il l'appréciait même s'il ne semblait pas avoir eu une quelconque amitié avec elle. La première phrase que la femme prononça étira un sourire chaleureux sur les lèvres du Raven. Cela l'amusait et même s'il était nu au milieu de la forêt, blessé et épuisé, il se sentait bien. Il s'amusait aussi de la réaction de l'inconnue. Elle ne semblait pas le moins du monde dégoûtée par la nature du Gryffondor, l'opposé de la réaction des Le Coeur lorsqu'ils avaient appris pour son petit problème de lune. Il se souvenait du dégoût sur leur visage, la haine, le mépris et en prenant du recul, ils avaient bien eu raison de le mettre à la porte l'année de ses seize ans.

Il fut sortit de ses pensées par la main chaude de la jeune femme qui lui saisit le bras gauche, ranimant la douleur lancinante de son os brisé. Il poussa un cri et retira violemment son bras des mains délicates de la femme avant de le serrer contre sa poitrine, son instinct de loup-garou encore légèrement présent le poussant à se protéger avant tout. Etait-elle folle ? Elle voulait le tuer ou quoi ? Il souffla et serra les dents le temps que la douleur s'atténue. Le vent glacial du matin le frappa à nouveau et il décida qu'il était temps qu'il rentre. Il n'avait pas envie d'attraper un rhume en plus d'être blessé de partout. Prenant son temps, il fit un effort pour se redresser et s'assoir sur les feuilles mortes. La cape de la jeune femme découvrit son torse musclé, lui laissant apercevoir le sang qui coulait sur son flanc. Il passa une main sur sa blessure assez bénigne et éleva cette même main à hauteur de visage. Il faudrait qu'il fasse soigner ça en rentrant. Son nom prononcé par la femme qui lui tenait compagnie lui fit redresser vivement la tête dans sa direction. Il fronça les sourcils. Comment le connaissait-elle ? La brune connaissait aussi la maison dans laquelle il enseignait ou...celle dans laquelle il avait été répartit. Une camarade de classe ? Non. Il n'avait pas le souvenir d'une jolie brune partageant ses cours...Qui était-elle ? Pourquoi n'arrivait-il pas à s'en souvenir ?

- Est-ce que nous nous connaissons ?


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Jenkins
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1178
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Lun 18 Mar - 8:55

Le pauvre jeune homme frissonnait malgré la cape qu'Alice lui avait prêté. Il fallait dire aussi que le tissu n'était pas très épais puisqu'elle ne craignait pas trop le froid. Elle n'osait trop le regarder, de peur de passer pour une voyeuse mais lui ne se gênait absolument pas. Avait-elle quelque chose sur le visage ? La jeune femme le fixa droit dans les yeux mais il sourit et cela la rasséréna. Sa mémoire avait mis du temps à ressortir l'identité de celui qui se tenait juste à côté d'elle et il avait suffit d'un simple contact avec sa peau pour qu'elle s'en souvienne. C'était si peu de chose... Jake Raven. Oui c'était bien lui, celui qu'elle n'avait jamais osé aborder, juste parce qu'il était d'une année plus vieux qu'elle. Malheureusement, et elle le comprenait, ce contact ne fut pas bien accueilli. La Jenkins avait juste voulu vérifier l'état du poignet du jeune homme et au vu de sa réaction, elle devina que c'était pire que tout. Mais l'infirmière saurait réparer ça, elle n'avait aucun doute là-dessus. Elle retira précipitamment ses mains et comme toujours quand elle était gênée, elle les croisa et n'osa plus bouger, se contentant simplement d'observer le Gryffondor se relever.

Il avait bien changé, en si peu d'années. Combien à vrai dire ? Quatre ou cinq. Lui qui paraissait tellement timide autrefois, si chétif que personne n'avait cru à ses talents de poursuiveurs au début, et voilà qu'il avait le regard assuré et un corps bien bâti. Même sa voix, qu'elle avait pourtant si peu entendu, avait changé. Tous ces souvenirs lui revenaient à l'esprit, aussi clairs et vifs que s'ils s'étaient rencontrés hier. Sa voix ? Alice se rendit compte qu'il venait de parler et qu'elle était partie très loin dans ses pensées, comme d'habitude.

- De vue seulement. Je suis arrivée une année après toi. Alice Jenkins, de Serdaigle.

Le ton de la professeure s'était fait haché, sa voix n'était presque plus qu'un souffle car la gêne la tenait. Elle se devait de contrôler ses émotions sous peine de se lever et de partir en courant jusqu'au fin fond de la forêt, quitte à se faire déchiqueter par des araignées géantes. Le froid glaçait ses joues mais elles devaient être en feu. Elle se sentait tellement bête à ce moment-là ! Qu'y avait-il de mal à décliner son identité devant un "inconnu" qui, de surcroît, n'avait jamais posé les yeux sur elle un seul instant avant. Tyshawn l'avait pourtant encouragée mais la petite Alice de l'époque s'était résignée. Mais jamais elle n'avait cessé de l'observer en douce, pour mieux hurler le soir dans la salle commune des Aigles, après son meilleur ami, en disant qu'elle était stupide. En y repensant, c'était presque quotidien et cela la fit sourire doucement. Une fois de plus, elle avait glissé dans ses pensées pour oublier le monde extérieur.

- Tu as dit quelque chose de plus ? J'ai tendance à partir rapidement autre part. Et désolée pour ton poignet, je voulais voir si ce n'était pas trop grave, j'ai ma réponse maintenant.

Petite victoire pour Alice, car sa voix n'avait pas flanché. Elle n'aurait plus besoin de s'enfuir la queue entre les pattes désormais. Sauf cas extrême qui n'arriverait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Lun 18 Mar - 10:04

Jake se gratta la tête, ébouriffant davantage sa chevelure blonde terreuse et non coiffée. Il frissonnait toujours et cela ne l'arrangeait pas tellement de se trouver épuisé et nu devant une femme qui semblait le connaitre. Pourquoi était-il d'ailleurs le seul à ne pas se rappeler d'elle. Son visage lui était pourtant familier...Un violent tremblement le parcourut, et par pur réflexe, il profita que la femme regarde ailleurs comme si elle était partie dans ses pensées afin de mettre la cape trop petite et de l'attacher fermement autour de lui. Ensuite il tenta de se relever, mais n'y parvint pas de suite. Sa tête lui tournait et ses membres étaient encore trop affaiblis pour le porter. Il ferma un instant les yeux et se massa les tempes. Puis, il rouvrit les paupières et leva la tête en direction du ciel qui avait pris une teinte bleu pâle. Le jour s'était lentement mais sûrement imposée et avait réussit à prendre le dessus sur la nuit. Il posa à nouveau ses yeux noirs sur la femme qui venait de lui répondre. Elle était bien de Poudlard. Alice...Jenkins ?

- Alice...

Il prononça son prénom d'une voix douce et chaleureuse, cherchant toujours en sa mémoire. Il ferma à nouveau les yeux et tenta de se concentrer malgré ses tremblements et ses blessures. Alice. Une image se forma en son esprit. Il se souvenait maintenant. Il se rappelait d'une jeune fille qui l'épiait sans cesse lorsqu'elle pensait qu'il ne le remarquait pas. Jake avait très longtemps pensé qu'elle avait découvert son secret lunatique et qu'elle avait peur de lui, mais c'était ses camarades de l'Equipe de Quidditch de Gryffondor qui lui avaient fait comprendre qu'il ne s'agissait rien de négatif. Le garçon s'était toujours senti assez mal à l'aise en sentant le regard de la Serdaigle sur lui. Mais en écoutant ses camarades, et en réfléchissant et en analysant les faites et les gestes de la fille, il avait dû avouer qu'après tout ce n'avait pas du tout été désagréable. Quelqu'un avait su s'intéresser à lui et il s'était sentit fier intérieurement d'être remarqué. Et il avait espéré un certain temps qu'ils finissent par se parler mais étant donné qu'il restait toujours en retrait et que la jeune fille était timide à l'époque, aucun des deux jeunes n'avaient osé adresser la parole à l'autre.

Jake rouvrit les yeux et adressa à Alice un sourire heureux ainsi qu'un regard qui reflétaient toute la joie qu'il ressentait alors de rencontrer à nouveau la Jenkins après plusieurs années. Il était étrange qu'ils se voient après l'école, maintenant qu'ils étaient adultes tous les deux et dans l'enceinte de Poudlard là où ils avaient commencé à s'épier timidement du regard. Le Raven ne put s'empêcher de penser qu'il s'agissait du destin. C'était idiot de penser cela, il n'avait jamais été fort en Divination, mais il avait tellement regretté de ne pas avoir eu le courage de se diriger vers Alice lorsqu'il était encore étudiant qu'il ne pouvait penser autrement. Il se souvenait avoir même douté parfois de son courage et de sa répartition alors qu'il tentait de se pousser à faire des choses qu'il n'aurait jamais fait auparavant. Alors qu'il était un de ceux qui essayaient toujours de dépasser leur limites.

- Alice Jenkins... Ca fait si longtemps.

Une certaine émotion se faisait ressentir dans sa voix tandis qu'il regardait la jeune femme et tentait de se rappeler de ses années à Poudlard. Et lorsqu'elle donna sa réponse qui d'ailleurs ne répondait pas à sa propre réplique, cela le fit davantage sourire. Jake était le loup-garou mais c'était Alice qui était dans la lune... Il ne put se retenir d'éclater de rire, mais dût très vite s'arrêter car ses douleurs au niveau de son flanc et de son torse s'amplifièrent. Il grimaça et se massa très doucement les parties de son corps douloureuses. Ensuite, il se mit à quatre pattes et se leva d'un bond afin d'arriver à se relever. Une fois debout, il chancela et se retint à la jeune femme pour ne pas s'écrouler à nouveau. Manque de bol, il venait de s'appuyer sur son bras cassé et gémit avant de très vite changer de bras, pressant contre sa poitrine celui qui le faisait toujours souffrir.

- Désolé... Je disais juste que cela faisait longtemps que je ne t'avais pas vu. Cela fait plaisir de te revoir à nouveau...en forme !

Jake avait parcourut la forêt des yeux pour les deux derniers mots de sa phrase afin de faire comprendre à Alice qu'il parlait de sa forme animagus. Après tout, elle avait suivit un loup-garou toute la nuit et ne semblait pas aussi fatiguée qu'elle aurait dû l'être.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Jenkins
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1178
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Mar 19 Mar - 6:17

Le jeune homme tremblait toujours autant, si ce n'est plus fort et le ciel semblait bleu pâle mais les signes du petit matin ne la trompaient pas, il risquait de pleuvoir. Malgré tout, sa préoccupation première était un peu plus égoïste désormais, car Jake ne semblait pas se souvenir d'elle. Il faut dire qu'Alice avait mis du temps également, perturbée par cette nuit où elle n'avait encore pas dormi. Mais il sembla faire des efforts malgré son état déplorable pour tenter de se souvenir. Elle lui aurait presque dit "Mais si, la toute petite gamine qui dépassait à peine de terre, avec ses cheveux bruns lui arrivant aux genoux, et qui passait son temps à te regarder en douce." Mais non, elle n'était pas ce genre de personne très démonstrative, surtout qu'ils se connaissaient à peine.

Le revoir ici après ces années qu'elle avait passé murée dans son refus de tout avouer, et surtout sa timidité, était presque inespéré. Si elle avait été une moldue, la Jenkins aurait dit que c'était magique. Sauf que le Gryffondor ne se souvenait pas... Chose qui fut rapidement démentie quand il rouvrit les yeux pour la regarder à nouveau et qu'un sourire illumina son visage contusionné. Quand il prononça le nom de la jeune femme, celle-ci eut un long frisson le long de sa colonne vertébrale, qu'elle tenta bien de cacher. Personne ne devait savoir ce qu'elle ressentait. Il se mit à éclater de rire quand Alice lui répondit qu'elle ne savait pas ce qu'il avait dit et elle lui répondit par un simple sourire gêné qui s'effaça bien vite, laissant place à l'inquiétude : il se tordit à nouveau de douleur deux fois, quand il rit et qu'il se releva. Il s'était appuyé sur son bras cassé...

- Ne t'excuse pas, je n'aurais peut-être pas du toucher ton bras... C'est vrai que ça fait longtemps. Quatre ans si je sais encore compter. Peut-être même plus...

La professeure savait que quatre ans seulement s'étaient écoulés, mais sa dernière phrase, elle l'avait prononcé plus pour elle-même, pour signifier son regret de ne jamais lui avoir parlé plus tôt. Mais aujourd'hui, les choses étaient différentes, ils venaient enfin de s'adresser la parole. Elle commençait à s'enfoncer dans ses pensées encore lorsqu'une goutte vint effleurer son épaule nue. Puis une deuxième s'écrasa sur son nez. La jeune femme tenta tant bien que mal de soutenir Jake pour l'aider à avancer et à échapper à l'averse qui n'allait pas tarder à s'abattre sur eux.

- Euh... On devrait peut-être rentrer non ? Ou se trouver un abri dans la forêt au moins. Une clairière n'est pas forcément le bon endroit pour se protéger de la pluie, si tu vois ce que je veux dire.

Alice était perturbée. Elle ne savait plus si elle voulait rester là, avec lui, au risque qu'ils finissent tous les deux malades comme des chiens, ou bien si elle voulait rentrer et sauter de sa tour d'astronomie. Il était là, juste à côté d'elle. La Jenkins pouvait sentir la chaleur émaner du corps du jeune homme, seulement à travers une cape et elle se rendit compte que qu'en quatre ans, elle n'avait finalement rien oublié et que le regret était bien présent. Que faire alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Sam 23 Mar - 8:51

Se sentant prêt à tenir debout sans appui, le jeune homme retira sa main de l'épaule d'Alice, se massa très doucement son bras cassé et se mordit la lèvre tant la douleur devenait insupportable. Heureusement, il n'avait rien de plus grave mis à part la blessure qu'il avait au flanc mais qui se guérirait très vite grâce à un coup de baguette et une potion. D'ailleurs, il lui faudrait peut-être retrouver ses affaires. Il fronça les sourcils, essayant de se rappeler l'endroit où il avait caché ses vêtements ainsi que sa baguette et ses fioles. Bien entendu, sous sa forme animale, il s'était amusé à s'en éloigner le plus possible. Il souffla doucement et sourit à nouveau à la Jenkins.

- Ne t'inquiète pas pour ça, ce n'est rien comparé aux nombreuses blessures que je devais subir en tant que poursuiveur !

Il rit tout en se remémorant des très nombreuses fois où il avait attéri à l'infirmerie et pas uniquement à cause d'un cognard ! Avant même d'être intégré à l'équipe il ne se serait jamais douté que l'on pouvait être blessé de manière si anodine... De plus, il était connu à Poudlard pour être un joueur très violent au Quidditch qui n'avait aucune pitié pour ses adversaires et se battait fermement pour que son équipe gagne. Et c'est ce qu'aimait Jake en ce jeu. Il avait toujours aimé donner le meilleur de lui-même surtout dans le sport. Il se passionnait toujours pour ce domaine précis même s'il avait une nouvelle passion qui l'accompagnait dorénavant : l'Histoire de la magie. Il pouvait aussi se renseigner sur l'histoire du Quidditch et du Virenvol, cela le passionnait beaucoup. Tout comme pour le cycle de la lune.

- Ca fait bien quatre ans, oui. C'est une étrange et splendide coïncidence de nous retrouver après nos études dans la même école.

L'attention du Raven se porta alors sur l'épaule dénudée de la Jenkins sur laquelle une goutte de pluie venait de s'y glisser. Intrigué, le Gryffondor leva le bras et chassa délicatement du pouce cette même goutte avant de lever la tête en direction du ciel à cet instant blanc comme la neige. Une brise se leva, humide et glaciale, transperça la cape d'Alice que Jake portait et pénétra sa peau de lait pour le faire frissonner. Il fallait qu'il se dépêche à trouver ses affaires...et vite ! Il posa ses yeux noirs sur la Serdaigle alors qu'elle le passait un bras autour de sa taille pour le faire avancer. Les yeux de l'homme s'écarquillèrent légèrement et ses oreilles prirent alors une petite teinte rosée. Il était gêné par cette soudaine approche même s'il avait été le premier à s'approcher d'Alice. Il l'écouta s'inquiéter de l'averse qui s'approchait et tenta de cacher sa gêne. Il était aussi troublé de réagir ainsi à ce jour, alors qu'il avait quitté Poudlard depuis plusieurs années et cela le surprenait qu'il réagisse comme quatre ans plus tôt alors qu'il avait changé et qu'il n'avait aujourd'hui plus la même "relation" avec la Jenkins que lors de ses études à l'école de sorcellerie.

- Oui, il vaudrait mieux éviter d'attraper la mort surtout couverts comme nous le sommes !

Il rit à nouveau. Même s'il se sentait gêné par la proximité d'Alice, il se sentait à la fois et paradoxalement bien en sa présence. Il ne savait pas pourquoi et ne se posait pas trop la question pour l'instant, trop fatigué pour se mettre à réfléchir autant. Aussi, Jake pouvait parfaitement se tenir debout et marcher seul sans aucune assistance mais il préféra que la Serdaigle reste ainsi à le soutenir. Cela le rassurait, le gênait et lui donnait en un certain sens plus de force même s'il ne comprenait pas pourquoi. Il posa une main sur son flanc qui le brûlait, le sang avait sûrement dû arrêter de s'écouler car sa blessure le tirait et le lançait davantage lorsqu'il bougeait. Il serra les dents et maudit le caractère têtu de son côté bestial. Les deux jeunes adultes venaient déjà de faire quelques mètres en direction du château en silence et Jake décida de briser cette atmosphère car il était curieux et désirait en savoir plus à ce moment-là sur la jeune femme, maintenant qu'il le pouvait le faire plus facilement.

- Dis-moi, Alice, si tu es à Poulard c'est que tu as été embauchée ? Ou tu es seulement là pour galoper dans la Forêt Interdite sous ta forme animagus parce que lorsque tu étais écolière c'était interdit ?

Il jeta un sourire taquin à la jeune femme, désirant détendre l'atmosphère. Il était réellement impatient d'en connaître plus mais surtout, impatient de savoir s'il allait avoir ou non la femme en tant que collègue. Cela éveillait en lui une certaine excitation qui pouvait se faire ressentir dans son regard pétillant.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         


Dernière édition par Jake L. Raven le Sam 23 Mar - 9:34, édité 1 fois (Raison : Parce que je me relis jamais ._.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Jenkins
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1178
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Sam 23 Mar - 9:55

Étrangement, l'attention d'Alice ne déviait pas de la situation présente, comme elle le faisait pourtant d'habitude. Peut-être parce que la nuit venait de partir, emportant avec ses milliards de joyaux brûlants. Peut-être aussi grâce à la présence de Jake... Il était rare qu'elle écoute aussi longtemps une personne, sans pour autant être indifférente. Quatre années s'étaient écoulées et rien n'était parti de son coeur au final. La jeune femme vit avec un pincement la grimace de douleur de son ancien camarade et se trouva sans ressource pour l'aider à guérir, car elle avait laissé sa baguette dans son bureau. Il parla de ses blessures de Quidditch à l'époque avec un sourire qui fit bondir le coeur de la Jenkins, qui tenta de le cacher comme elle put en riant. Bien sûr qu'elle se souvenait de tout ça, surtout du match qui avait opposé Gryffondor à Serdaigle lorsqu'elle était en 3ème année, lors de la finale. Une de ses amies poursuiveuses avait passé deux semaines à l'infirmerie à cause du Raven, qui s'était récupéré une énorme griffure tout le long du bras. Ce jour-là, Alice aurait pu aller lui parler pour lui faire comprendre d'une manière brutale sa façon de penser mais la Serdaigle en question l'en avait dissuadée.

- Splendide ? En effet, c'est un curieux hasard, amusant et plaisant à la fois je trouve !

La jeune professeure n'avait rien trouvé d'autre à dire, au risque d'avouer à quel point elle était heureuse de le revoir et tout ce qui s'ensuivait. Soudain, Jake regarda en direction de... Vers quoi regardait-il exactement ? Alice faillit se vexer quand il porta le pouce à son épaule pour essuyer la perle de pluie qui venait de s'y écraser. Encore une fois, elle tenta de réprimer un frisson, en vain. Elle s'empressa de cacher son teint rougissant en aidant le jeune homme à marcher, sans remarquer le comportement de celui-ci. Comme à l'époque toujours.

- Le froid ou la pluie ne me pose pas de problème mais toi, tu es... Enfin tu me comprends. Est-ce que tu prévois un change lorsque tu deviens loup-garou ? Parce qu'en plein hiver, ça ne doit pas faire spécialement du bien de se retrouver... Mais qu'est-ce que je raconte moi ?

La brune secoua sa tête, faisant onduler ses longs cheveux, comme pour oublier les bêtises qu'elle avait failli sortir la seconde d'avant. Elle tourna son visage vers Jake et lui fit un petit sourire d'excuse, préférant ne plus parler pour le moment. Tentative ratée puisqu'il lui posa une question. Pourquoi était-elle à Poudlard ? Il fit une allusion à sa petite particularité, qui semblait l'amuser d'ailleurs.

- Et qui te dit que je ne profitais pas de ça quand j'étais encore élève ? Peut-être que nous nous sommes croisés dans la Forêt, une nuit de pleine lune, qui sait ? Et pour te répondre, je viens d'être engagée comme professeur d'astronomie. Et puisque l'ancien directeur de Serdaigle vient de prendre sa retraite bien méritée - il faut dire qu'il n'avait plus toute sa tête, déjà depuis mon départ de l'école après ma septième année -, Miss Compton m'a demandé de prendre sa suite. Et j'ai accepté ! Mais je parle, je parle... Et toi alors ? On vient louvoyer entre les pierres du château pour faire tomber les... Euh oublie ça en fait, désolée.

La jeune demoiselle s'arrêta de parler encore une fois, en détournant le regard loin, très très loin du Raven. Emportée par son enthousiasme, elle se mettait encore à divaguer sur tout et n'importe quoi. Quand ils étaient encore jeunes, Tyshawn avait du la supporter en train de délirer pendant des heures durant, simplement parce qu'elle avait reçu un compliment du professeur d'astronomie ou bien juste parce que la personne qu'elle admirait, et qui se trouvait aujourd'hui juste à côté d'elle, l'avait regardée. Elle se contenta donc de se murer dans un silence obstiné jusqu'à ce que Jake ne se décide à le briser, s'il le voulait et s'il n'avait pas trop honte ou trop peur d'être avec elle. Comme toujours quand elle était gênée, elle prit une de ses mèches de cheveux et la tourna jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'une longue baguette, puis elle la relâcha et recommença ainsi plusieurs fois, s'acharnant méthodiquement sur sa pauvre mèche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Sam 23 Mar - 10:43

Jake était heureux de savoir qu'Alice semblait être aussi enjouée que lui qu'ils se rencontrent à nouveau. Malgré sa fatigue et son état actuel, il ne pouvait s'empêcher de se sentir bien et en vint même à presque oublier ses douleurs. Sauf lorsqu'il bougea à nouveau son bras en miettes, il pinça donc les lèvres en se maudissant d'être si distrait et d'oublier à ce point qu'il avait un membre supérieur de cassé. Mais d'un autre côté, il s'en fichait. Sa blessure n'était qu'une gêne pour lui qui le faisait sortir de ses retrouvailles avec la Jenkins. Il hocha la tête à la phrase de la femme. Oui, curieux, amusant et plaisant, c'était exactement ça. Et puis il allait pouvoir se sentir moins à l'écart dans le château qui avait été sa première véritable famille, entouré d'inconnus plus vieux que lui. Enfin...sauf si Alice n'était que de passage. Il se surprit à éprouver un peu de tristesse à cette pensée. Le Gryffondor ne connaissait pas tellement la femme mais se sentait proche d'elle. Est-ce que de simples échanges de regards durant leur scolarité, le fait que l'un tout comme l'autre donnait une certaine importance à l'autre pouvait les rendre si proches ? Jake se gratta la tête, ébouriffant davantage ses cheveux blonds terreux. Il commença à pleuvoir. Le sang-mêlé éclata d'un rire franchement amusé à l'écoute de la nouvelle réplique d'Alice. Cela l'amusait de voir la jeune femme dans cet état et cela l'aidait à vaincre sa gêne.

- Non c'est sûr, se retrouver aussi nu qu'un vers en pleine forêt interdite à cette époque de l'année n'a rien de plaisant, bien au contraire. J'ai en effet l'habitude de cacher mes affaires personnelles à un endroit précis de la forêt avant de me transformer mais nous sommes loin de cet endroit... Je ne sais pas ce qui m'a pris de courir aussi loin dans les ténèbres...

Il observa la Jenkins agiter la tête et faire onduler ses cheveux au même moment. Jake en profita pour jeter un oeil sur sa chevelure brune et jusqu'où elle lui arrivait. La vue qu'il avait de l'endroit où ses cheveux finissaient leur parcours autrement dit sous les fesses de la Serdaigle le ravit. Il remonta son regard vers le visage de la femme qu'il détailla comme un peu plus tôt lorsqu'il tentait de la reconnaître après sa transformation. Il fut surprit par la réponse qu'Alice lui donna quant à ses excursions nocturnes dans la forêt interdite lors de sa scolarité et il esquissa un sourire, la discussion avec elle était loin d'être ennuyante. Il pensa à sa tutrice avec laquelle il n'aimait plus tellement discuter parce qu'elle vieillissait et en oubliait parfois jusqu'au nom du Raven mais aussi parce que leurs domaines d'intérêts étaient trop divergents. Les yeux de Jake s'écarquillèrent et son sourire s'étira davantage. Il ne cacha pas sa joie à la réponse de la Jenkins. Elle allait donc être sa collègue, il aurait alors tout le loisir de faire plus ample connaissance avec elle et de rattraper le temps perdu.

- Sans blague ? Tu viens étudier ici ? Mais c'est fantastique ! Hum. Enfin je veux dire que c'est bien.

Son sourire taquin apparut à nouveau.

- Pour faire tomber de magnifiques jeunes femmes du ciel ? Oui, entre autres ! Il rit puis reprit. Eh bien figures-toi que je viens tout juste d'être engagé aussi. Dès la rentrée, j'enseignerai aux élèves cet art merveilleux qu'est l'étude de l'Histoire de la magie. Sinon je vais remplacer Sacha Rubis au poste de Directeur de Gryffondor puisqu'elle aussi vient de prendre sa retraite, bien méritée d'ailleurs ! Elle commençait à se faire les vieux os la pauvre... Je me rappelle qu'elle tremblait quand elle nous faisait les cours de métamorphose à ma septième année !

Assez pensif, il laissa un sourire amusé sur son visage, se rappelant de sa chère Directrice de Maison qui l'avait nommé Préfet de Gryffondor les deux dernières années de sa scolarité.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Jenkins
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1178
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Sam 23 Mar - 11:31

Alice commençait à espérer comme une enfant. Espérer quoi au juste ? Que Jake reste au château ? Pour qu'ils restent tous les deux comme ça pour un temps indéfini ? Pour qu'enfin, elle efface tous les regrets qu'elle avait eu pendant toute sa scolarité ? Les trois à la fois sûrement faisaient battre le coeur de la jeune femme à ce moment-là. Elle n'osait pas jeter des coups d'oeil à son ancien camarade devenu adulte, qui auraient été trop peu discrets, même si l'envie s'en faisait fortement ressentir. C'était étrange de constater qu'en si peu de temps, la passion pouvait faire refaire surface, et qu'en quatre année seulement, elle était restée juste en-dessous, attendant de pouvoir resurgir comme un diable le fait dans sa boîte. Peut-être que le jeune homme n'était ici que pour un rendez-vous au final, ce qui fit serrer les poings à la Jenkins. À trop espérer, on finit souvent par s'en mordre les doigts. Et voilà qu'elle était encore partie trop loin dans ses pensées quelque peu noires, et qu'elle n'entendit qu'à peine ce qu'il disait. Sauf la fin, qui la fit sourire.

- Tu n'es pas forcément conscient du monde humain qui t'entoure lorsque tu es... Un loup-garou... Elle se mordit la lèvre, conscient qu'elle n'aurait pas du dire ça de cette manière. Excuse-moi, je ne suis pas très diplomate, je devrais éviter de parler sans réfléchir.

Elle espérait qu'il n'en prendrait pas ombrage quand elle sentit le regard du jeune homme blond sur elle. C'était à la fois gênant de se savoir observée mais aussi plutôt agréable, sauf si, bien sûr, ses joues s'enflammaient. Ce qui fut son cas. Quand l'Aiglonne annonça qu'elle venait enseigner au château, il eut l'air ravi, ce qui la transporta sur un petit nuage, au même titre que le nouveau sourire du jeune homme. Un sourire qui en disait long sur ce qu'il s'apprêtait à dire, et qui fit rire Alice aux éclats. Alors lui aussi remplaçait une ancienne, aux mêmes postes !

- Du ciel ? J'aurais plutôt dit à terre, comme des mouches ! Mais ceci est une autre histoire. Mrs. Rubis est partie il y a peu apparemment, de ce qu'on m'a dit. Cela veut dire qu'on se croisera souvent dans les méandres du château alors, c'est génial ! On aura presque l'impression d'être de retour en tant qu'élèves. À quelques différences près...

Et quelle différence ! L'amertume se fit sentir dans le ton de l'aparté de la jeune femme. En effet, ils seraient "élèves" mais au moins, ils auraient réussi à se parler, pour une fois. Sur cette pensée, un rideau de pluie s'abattit sur les deux jeunes gens et les trempa jusqu'aux os. Frissonnante, Alice dit au Raven qu'elle rentrait et qu'il pouvait garder sa cape pour le moment, ça lui serait plus utile qu'à elle ! Dans un élan d'enthousiasme, elle se mit sur la pointe des pieds et donna un baiser sur la joue du jeune homme, pour finalement partir en courant avec un petit rire, avant de tomber malade comme un chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feygan Noldorïm
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉ

▸ MESSAGES : 134
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Sam 13 Avr - 8:41

La nuit était bien avancée, et Feygan ne pouvait pas trouver le sommeil. Dans le dortoir des Gryffondors, les autres étudiants, eux, dormaient à point fermé. Mais que pouvait bien faire un étudiant en mal de sommeil dans une école de sorcellerie? Feygan se souvint alors d'une mise en garde, celle qui concernait l'interdiction aux étudiants de se promener dans la Forêt Interdite. Qu'y avait-il dans cette forêt qui soit si dangereux que ça? La curiosité de Feygan devint la plus forte et sa décision était prise, il mettrait les danger de la Forêt Interdite à l'épreuve ce soir même.

Le pas léger, pour ne réveiller personne, Feygan prit sa robe de sorcier, sa baguette, et se retira le plus silencieusement du monde hors du dortoir. Utilisant ses atouts d'occulmens, le jeune garçon ferma son esprit avant d'entamer la longue marche vers la forêt de la mort. Et si quelqu'un le surprenait à rôder, il n'aurait qu'à trouver un prétexte. Même s'il ne s'en vantait pas, Feygan arrivait à mentir assez bien quand il le devait.

Feygan ressentait en lui de l’excitation, surtout lorsque le moindre bruit le faisait s’arrêter net. Une chance pour Feygan, la lune n'était pas avare en luminosité, et les nombreuses fenêtres des couloirs lui permettaient d'avancer sans grandes difficultés, mis à part deux ou trois couloirs qui eux se trouvaient dans le noir total.

Par chance pour lui, du moins c'est qu'il pensait, Feygan ne rencontra personne dans les couloirs de Poudlard. Et une fois la cour extérieure atteinte, le jeune mage n'eut plus qu'à filer en direction de la sombre et menaçante Forêt Interdite.
Après avoir couru, et reprit son souffle, Feygan se tenait face a l'imposante forêt. Déjà impressionante de jour, cette impression n'était que multipliée la nuit. Car malgré la luminosité offerte par la lune en cette magnifique nuit sans nuage, l'intérieur de la foret était totalement plongé dans une obscurité totale. Il était impossible pour Feygan de discerner quoi que se soit depuis l'extérieur de cette immense paroi végétale.


Pour ajouter au malaise, les jeux d'ombres et de lumières semblaient rendre les arbres vivants, comme si lentement, mais surement, ils se déplaçaient. En plus, porté par le vent, le hurlement d'un loup se fit entendre par le jeune sorcier qui du coup ne sentait plus si sûr de vouloir pénétrer en ce lieu.

Après avoir traversé le château, éviter de réveiller tes camarades, et atteins la forêt,  tu voudrais reculer? Tels étaient les pensées de Feygan, mais en réponse à ce sermon mental, le jeune apprenti sorcier décida de sortir sa baguette, reprendre le contrôle de son être, et pénétrer dans la foret interdite.
Quand soudain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewell Cassiopée
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
PROFESSEUR
MARAUDEUR
BIBLIOTHÉCAIRE
RÉDACTRICE

▸ MESSAGES : 2028
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Sam 13 Avr - 10:05

La Cassiopée était furieuse!! Pourtant la soirée avait bien commencé. Ayant mis la main sur une licorne et son petit, elle était ravie de pouvoir présenter ces spécimens aux quatrièmes années dès le lendemain. Elle était ensuite partie manger, laissant aux deux créatures enfermées dans un enclos une quantité suffisante de nourriture. Mais c'est à son retour que la lionne perdit sa bonne humeur!

En effet, alors qu'elle se rendait à son bureau afin de corriger quelques devoirs avant d'aller dormir, l'enseignante remarqua que les équidés ne se trouvaient plus là où elle les avait laissées! Elle constata qu'un petit plaisantin avait ouvert la porte de l'enclos laissant ainsi filer les deux bêtes... La rouge-et-or écumait. Elle avait mis du temps à les pister et à les convaincre la suivre. Maintenant tout était à refaire!

Il était clair que les animaux étaient partis en direction de la Forêt Interdite. Il fallait que la professeur de SCM les rattrape au plus vite sinon elle devrait donner un cours théorique aux quatrièmes et cette perspective l'ennuyait grandement! Elle s'occuperait plus tard de retrouver la trace du petit comique qui lui avait fait le coup! Prenant dans sa réserve de la nourriture et quelques potions de soins pour licornes au cas où, elle se dirigea ensuite vers la forêt.

Soudain un mouvement parvint à la brune, quelque chose à l'entrée de la Forêt Interdite. Il fallait dire que la lumière de la lune était propice à la Gryffondor. Elle n'avait pas besoin de sortir sa baguette pour le moment, ce qui ne serait peut-être plus le cas une fois à l'ombre des arbres... Elle se dirigea vers le mouvement, espérant que ce soit les deux bêtes qu'elle cherchait...


Alors qu'est-ce que c'est que ça? Un élève??

S'avançant d'un pas rapide, la femme invectiva l'élève de vive voix avant que celui-ci ne pénètre dans les bois.

- Hé bien jeune homme que fais-tu dehors à cette heure tardive? Et tu t'apprêtes à entrer dans un endroit interdit de surcroît. Tu vas tout de suite me dire qui tu es et de quelle maison tu viens.

Elle se rapprocha de lui et constata qu'il s'agissait d'un très jeune garçon et plus probablement d'un première année.




Dernière édition par Sewell Cassiopée le Sam 4 Mai - 22:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feygan Noldorïm
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉ

▸ MESSAGES : 134
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Sam 13 Avr - 11:04

- Hé bien jeune homme que fais-tu dehors à cette heure tardive? Et tu t'apprêtes à entrer dans un endroit interdit de surcroît. Tu vas tout de suite me dire qui tu es et de quelle maison tu viens.

Se tournant vivement vers la personne qui venait de l'invectiver, Feygan eu comme réflexe de tenir sa baguette droit devant lui comme il l'aurait fait avec un sabre moldu. Cette habitude défensive, il en était conscient, prendrait du temps pour partir.

Regardant la jeune femme de plus près, après avoir abaisser sa baguette, Feygan pu sans trop de mal voir que cette jeune femme, avec une voix pareille Feygan aurait été plus que surpris de tomber sur un garçon, devait être une étudiante de dernière année. Ses cheveux étaient longs et sombres, mais le jeune gryffondor ne put en voir plus. La lune éclairait peut-être très bien, mais ce n'était pas non plus le soleil. Gardant son esprit fermé, au cas où la nouvelle venue serait légilimienne, Feygan parla d'une voix normale, qui encore une fois ne trahissait aucune émotion.

Pourquoi une étudiante de dernière année me ferait-elle une remarque de ce genre, alors qu'elle même enfreint les mêmes règles que moi? Enfin pour ne pas être impoli, je me nomme Feygan Noldorïm, étudiant de première année à Gryffondor.

Feygan restait maître de lui-même malgré la proximité de la jeune femme, quelque chose en elle lui inspirait de la méfiance. que venait-elle faire ici? Certes elle était plus âgée que lui, et devait donc maîtriser des sortilèges de défense bien plus avancé, tel que le patronus dont il avait entendu parler. Mais elle restait une élève et se devait donc, comme lui, d'obéir aux règles en vigueur de l'école.

Si alors la jeune femme à la longue chevelure sombre avait pu lire les pensées du jeune gryffondor, elle aurait sûrement été amusée de l'entendre penser la sermonner pour un méfait que lui même était en train de commettre. Cette pensée amusa Feygan, mais il n'en montra rien du tout.

Ayant répondu à ta question, pourrais-je à mon tour savoir qui tu es, toi une étudiante qui enfreint les mêmes règles que moi?

En attendant une réponse de la jeune femme, l'attention de Feygan fut attirée par des ombres mouvantes à l'orée de la foret. En plus d'avoir vu quelque chose bouger, il entendit un grattement venant de la forêt, quelque part. Ne paniquant pas, mais sentant monter en lui un frisson, il se demanda si dans cette forêt il ne pourrait pas tomber sur des araignées.

Feygan trembla légèrement, si la jeune femme le remarqua, elle aurait pu se dire que ce frisson venait du coup de vent qui venait de souffler sur Feygan, ainsi que sur elle-même. Encore une fois le hurlement d'une créature sauvage, que Feygan ne reconnut pas cette fois, résonna à ses oreilles. Bonne ou mauvaise chose il n'aurait su le dire lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sewell Cassiopée
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
PROFESSEUR
MARAUDEUR
BIBLIOTHÉCAIRE
RÉDACTRICE

▸ MESSAGES : 2028
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Sam 13 Avr - 11:38

L'adolescent tourna la tête vers elle et tira sa baguette, la pointant devant lui en geste de défense. Mais l'adulte ne s'en soucia guère, il était évident qu'il ne devait pas connaitre encore grand chose comme sortilèges de défense et d'attaque étant donné qu'on était en plein mois de septembre. Finalement le jeune homme baissa sa baguette et après avoir détaillé la lionne répondit à sa question.

- Pourquoi une étudiante de dernière année me ferait-elle une remarque de ce genre, alors qu'elle même enfreint les mêmes règles que moi? Enfin pour ne pas être impoli, je me nomme Feygan Noldorïm, étudiant de première année à Gryffondor.

Un Gryffondor... Regardant mieux le Noldorïm, l'enseignante se souvint l'avoir vu à la répartition des élèves. Le rouge-et-or l'avait marqué à cause de ses cheveux longs et de son attitude fermée au premier abord. Pourtant elle avait bien remarqué que celui-ci était plus extraverti qu'il en avait l'air. Cependant, elle ne lui permettait pas de lui parler sur ce ton et pire de la confondre avec une élève! Il avait du bien la voir à la table des professeurs non?

Mais la brune se rappela soudain qu'elle passait peu de temps à cette table, les heures de nourrissage de la plupart des créatures correspondant régulièrement aux heures de table... Bref même si elle faisait plus jeune que son âge cela n'était pas une raison pour tolérer une telle impolitesse. Cependant, Feygan avait déjà reprit la parole:


- Ayant répondu à ta question, pourrais-je à mon tour savoir qui tu es, toi une étudiante qui enfreint les mêmes règles que moi?

Décidément, il n'avait pas froid aux yeux! Sewell ne tint plus et répondit à l'élève de sa maison:

- Quelle impertinence tu pourrais avoir un peu plus de respect quand tu parles à tes aînés! Et vu qu'apparemment tu ne sais pas qui je suis, et que tu as eu l'intelligence de me le demander, je vais donc te répondre. Je suis Sewell Cassiopée, professeur de Soins aux Créatures Magiques. Et les raisons qui me poussent à aller dans la Forêt Interdite ne te regardent pas. De plus je n'accepte pas qu'un élève de ma maison enfreigne ainsi le règlement sous mon nez! Pour cela jeune homme je te mets en retenue.

Le ton de voix de la professeur avait été tranchant. Elle était déjà de mauvaise humeur mais là pour le coup, c'était le pompon! Elle aurait pu rattraper les licornes facilement mais voilà qu'elle perdait du temps à cause d'un élève un peu trop curieux.

Calme tu as fait la même chose à son âge... Et même pire!

Ce n'était pas faux mais il aurait mieux valu pour l'élève qu'elle soit de meilleure humeur...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feygan Noldorïm
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉ

▸ MESSAGES : 134
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   Sam 13 Avr - 12:24

- Quelle impertinence tu pourrais avoir un peu plus de respect quand tu parles à tes aînés! Et vu qu'apparemment tu ne sais pas qui je suis, et que tu as eu l'intelligence de me le demander, je vais donc te répondre. Je suis Sewell Cassiopée, professeur de Soins aux Créatures Magiques. Et les raisons qui me poussent à aller dans la Forêt Interdite ne te regardent pas. De plus je n'accepte pas qu'un élève de ma maison enfreigne ainsi le règlement sous mon nez! Pour cela jeune homme je te mets en retenue.

Garder son sang froid dans pareille situation devenait très pénible pour Feygan, non content d'avoir été surpris en pleine nuit par un professeur là où il ne devait pas être, il avait commit en plus l'idiotie de prendre cette dernière pour une étudiante.

Dans le genre pétrin, difficile de t'engluer à ce point Feygan...

N'étant pas du genre à nier l'évidence, Feygan souffla un bon coup pour se détendre et parla d'une voix trahissant légèrement un sentiment de regret. Pour accentué encore plus la chose, Feygan s’inclina respectueusement selon une tradition des moldus de l'Est pour présenter ses excuses.

-Je suis désolé professeur Cassiopée, malgré la luminosité ambiante j'ai eu du mal à voir votre visage. Et je suis prêt à subir les conséquences de mes actes, ce n'est pas en fuyant mes responsabilités que je deviendrais meilleur sorcier...

Feygan garda une minute de silence pour bien peser les mots qu'il allait prononcer ensuite, il n'était pas utile qu'il aggrave son cas, qui l'était déjà bien suffisamment comme ça. Le ton de sa voix redevint neutre lorsqu'il reprit la parole.

-Tout ce que je désirais à la base, c'était voir à quoi ressemblait la Forêt Interdite, et ne trouvant pas le sommeil... Je ne pensais même pas m'enfoncer loin. D'ailleurs depuis que je suis là j'ai entendu toutes sortes de bruits étranges qui ne me disent rien qui vaille.

Le vent soufflait de plus en plus, et le bruit des arbres commençait à envahir le silence que Feygan laissait. Observant un moment l'orée de la foret, Feygan discerna une ombre qui se mouvait, il en était certain ce n'était pas l'ombre des feuilles portée par la lune.

Commençant a ressentir une certaine forme d’effroi, Feygan tint sa baguette face à lui et la tourna vers la forêt. Comment avait-il pu ainsi confondre courage et témérité suicidaire. Au plus le temps passait, au plus son envie d'explorer la foret le quittait. Pourtant il n'en montra rien à Sewell Cassiopée, certes il se tenait la baguette brandie face à la forêt, mais ce réflexe de défense n'était-il pas commun à tous les sorciers?

Le jeune étudiant de Gryffondor se tourna alors vers le professeur qui se tenait près de lui, du moins que la tête, car si cette ombre était encore là, tapie pour lui sauter dessus au moindre faux pas, baisser sa garde serait alors une erreur fatale.

Professeur, avez-vous vu cette ombre qui nous épie depuis un moment? Quel créature cela peut-il être?

Face à un menace potentiellement mortelle, Feygan avait complètement oublié la retenue que le professeur des soins aux créature magique lui avait promise. En même temps sans l'avouer à voix haute, le jeune apprenti sorcier aurait préférer étudier pendant des mois d'affiler des parchemins en tout genre, que de rester là devant cette forêt de la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Forêt Interdite   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Forêt Interdite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mes occupations préférées : n°2 la Forêt Interdite [PV]
» ♣ évènement 015 ; Chasse à l'homme dans la forêt interdite
» La Forêt Interdite
» Cours n°2 - La forêt Interdite.
» Routine se transforme en aventure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epic Hogwarts :: ϟ ROLE PLAYING GAME ϟ :: RPG DE DÉTENTE-