AccueilGalerieFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrerGroupes



 
Chers membres, chers invités,

Nous avons déménagé sur la version 2.0 d'Epic Hogwarts.
Nous vous invitons à vous (ré)inscrire à l'adresse suivante :

http://epichogwarts.com

Nous espérons vous voir parmi nous.
La direction d'Epic Hogwarts.

Partagez | .
 

 Le Poudlard Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Le Poudlard Express   Dim 17 Fév - 9:53









Vous : Maman dépêche-toi ! J'vais louper le train !

Vous courrez dans la gare de King's Cross avec votre petit charriot qui contient toutes vos affaires pour l'année scolaire allant de votre vieux crapaud à vos plus neufs sous-vêtements. Accompagné de vos parents moldus et/ou sorciers, vous vous rendez à Poudlard. Vous traversez le mur qui sépare le monde Moldu de celui des Sorciers et vous attérissez voie 9 3/4. Là, de nombreuses familles s'y trouvent. Des mères serrent une dernière fois leurs enfants, tentent d'arranger leurs vêtements malgré eux, leur fait de gros bisous sur les joie, leur bavant dessus un peu en même temps. Des élèves plus âgés ont déjà revêtus leur uniforme aux couleurs de leur maison et semblent tout à fait dans leur élèment. Des adultes entrent eux aussi dans le train, il s'agit de vos futurs professeurs pour les sept prochaines années. Un homme siffle et prévient du départ prochain du Poudlard Express, il vous faut donc saluer vos parents avant de prendre vos affaires et d'entrer vous aussi dans le train majestueux. Vous allez devoir vous trouver une petite place où vous pourrez faire des connaissances pendant le voyage jusqu'à l'école de sorcellerie. Qui allez-vous rencontré dans le Poudlard Express ? Cela reste un mystère et créée une pointe d'excitation dans votre esprit.



:!: Attention: Risque de contamination de narguols. Huhu enfin un risque à prendre pour ceux qui y croient ! La vendeuse ambulante n'est pas gratuite, elle se fait payer.




Règlement RPGique à respecter [LIEN]
Orthographe, syntaxe et cohérence ainsi que 15 lignes pleines minimum sont à respecter.




J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         


Dernière édition par Jake L. Raven le Ven 26 Juil - 1:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Anderson
avatar
▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 39
MessageSujet: Re: Le Poudlard Express   Mar 23 Avr - 23:09



RPG Libre


Owen regarda autour de lui. En tournant la tête, il voyait
ses parents au loin ne faisant aucun signe de main. Il savait ce qu’ils
pensaient. Un faible sourire apparut sur son visage. Le garçon baissa
légèrement les yeux puis regarda le mur qui était face à lui. Une simple valise
à la main, il traversa la façade pour atterrir à la voie 9 ¾. Le Poudlard
Express trônait devant les yeux de l’Anderson. La machine était toujours impeccable,
on aurait dit que celle –ci venait d’être construite.
Il regarda les personnes se trouvant en gare. Il n’avait pas voulu que ses
parents l’accompagnent, il avait passé l’âge pour cela. Un sourire malicieux sur
le visage, il décida de monter dans le cheval mécanique.


Il n’avait pas envie d’aller dans le compartiment des
préfets. Cela l’ennuyait grandement de discuter des punitions qu’ils pourraient
donner aux élèves ou bien les réprimandes qu’ils pourraient faire à leur
arrivée au Château. Son insigne était soigneusement rangé dans sa valise. Il
était un simple élève ce qui par moment l’arrangeait. L’adolescent ne voulait
pas se faire « agresser » dès sa montée dans le train. Il n’avait qu’une
seule envie, c’était d’être au calme durant le voyage. Bien qu’un peu de
compagnie ne l’aurait pas déplu.


Il se dirigea vers un compartiment vide. Il haussa les épaules, tout en
haussant légèrement son sourcil. « Pourquoi pas » pensa-t-il.


Il rangea sa valise au-dessus des banquettes puis sortit sa tête du couloir
pour essayer de trouver la vendeuse de friandises mais il ne vit personne. Le
Gryffondor baissa la tête laissant échapper un long soupire. Il ferma alors la
porte et s’affala sur la banquette. Heureusement il avait tout prévu, ce qui était
dans la nature du garçon, il sortit de sa valise un paquet de chocolat, des
patacitrouilles, des fondants du
chaudron, un paquet de taille moyenne de dragées surprises de Bertie Crochues
et pour accompagner tout cela une bouteille de jus de citrouille. Un sourire
satisfait apparut sur son visage en voyant toute les sucreries qu’il avait achetées,
il y a quelques heures sur le Chemin de Traverse.


Toutefois, le jus de citrouille était chaud. Il fronça légèrement les sourcils
puis sortit sa baguette de sa veste de sorcier. Il toucha délicatement la
bouteille en murmurant quelques mots. La bouteille était à présent fraiche
voire gelée. Il se posa contre la fenêtre et regarda le paysage défilé devant
lui et espérait que son retour serait un tournant dans son année scolaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Rubis Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1525
MessageSujet: Re: Le Poudlard Express   Mer 24 Avr - 22:56

Hors Rp : Je m'incruste Owen (aa)

    Une bonne semaine de vacance plus tard, et voilà qu'il était temps de faire son retour au sein de l'école. Bon d'accord, ces quelques jours n'avaient pas été de grand repos. On l'avait appelé pour une histoire de Métamorphomage, et la plus proche experte dans ce domaine était nul autre que Sacha Rubis. Cette dernière avait d'ailleurs pris du retard ce matin, et elle n'avait pas dormi de la nuit toujours à cause de l'affaire qui l'avait réclamé hors de l'école. C'est avec une petite mine, des cernes sous les yeux, et un sac de voyage épais que sa fine silhouette courrait à vive allure afin de ne pas louper le Poudlard Express. Hors de question d'arriver après tout le monde, inutile de se faire remarquer et surtout de provoquer la directrice. Une véritable furie lorsque la colère coulait en ses veines ! Toute essoufflée, la jeune femme parvint juste à temps sur le quai Neuf 3/4, puisqu'au moment où elle grimpait dans la locomotive, le sifflet sévère du chef de gare hurlait l'heure du départ. C'était in extremis.

    A l'aide d'un sortilège basique de lévitation, la Métamorphomage envoyait sa valise en haut de l'espace réservé aux bagages. Une fois coincé, elle conservait dans sa main son sac à main. Ou plutôt son fourre-tout. On pouvait y trouver de drôles de choses à l'intérieur, aussi bien des journaux découpés que de la laine à tricoter et voire même un collier pour lapin. M'enfin, chacun son bordel et c'était bien mieux comme ça. En poussant un soupir de soulagement, la Compton l'aurait presque étripée d'avoir loupé le train et ses élèves l'auraient attendu longtemps, la professeur pouvait désormais s'autoriser quelques minutes afin de souffler un bon coup et se poser. Le wagon dédié aux enseignants était plein, et pas une seule place n'était libre. D'ailleurs certains n'avaient visiblement pas envie de lui partager un petit bout de banquette aux regards noirs reçus. Tant pis, ce sera le wagon dédié aux élèves. Il ne restait plus qu'à espérer qu'elle ne tombe pas avec des premières années absolument émerveillés devant sa capacité à se changer, histoire de ne pas passer les prochaines heures à les distraire avec son don.


« Ah ! Il n'y a que vous ! Parfait ! »

    Enfin, un compartiment n'était occupé que par un jeune étudiant. Son visage lui disait quelque chose, et la Rubis se souvenait à présent qu'il s'agissait du préfet en chef des Gryffondors. La maison de toute son enfance, celle qui lui avait offert un admirable foyer et avec qui ses premiers pas dans le monde magique furent absolument merveilleux. C'est avec un petit sourire pour le sorcier déjà présent qu'elle fermait la porte et allait s'installer sur la banquette libre. Les premiers signes de détente se voyaient corporellement puisque ses cheveux passèrent du sombre à un blanc presque vif. Un sourire vint s'épanouir sur ses lèvres, et elle passait mollement une main dans sa chevelure désormais bouclé. En rouvrant les paupières, sa voix s'élevait à nouveau pour entamer la conversation et ne pas laisser un silence pénible prendre place. Autant rendre ce voyage un minimum sympathique tout de même.


« Peur d'avoir faim à Poudlard ? »

    Son ton était celui de la plaisanterie bien entendu. Même si Sacha le connaissait peu personnellement, la directrice lui avait envoyé des hiboux régulièrement pour la tenir au courant des changements dans les différents grades de l'école. Ce jeune homme représentait sa maison chéri, et elle se demandait s'il était convenable à ce poste. Attention, la maison des Lions n'est pas n'importe laquelle !


Sacha a définitivement quitté le château, accompagnée de son mari Tyshawn Korver et de leurs deux enfants, des jumeaux en bonne santé. Sachez que sa créatrice a aimé jouer cette excentrique, mais désormais ce chapitre est clos.

Bonne aventure tout le monde, et faite d'EH un lieu incontournable pour tout fan d'HP qui se respecte !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Anderson
avatar
▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 39
MessageSujet: Re: Le Poudlard Express   Ven 26 Avr - 4:19

Son regard était perdu dans un lointain horizon. Il ne prêtait
plus attention à l’intérieur du compartiment néanmoins, il entendit le bruit de
la porte s’ouvrir. Sa tête ne bougea pas d’un pouce. Il était plongé dans ses
pensées. Toutefois, il regarda du coin de l’œil le nouvel occupant ou plutôt la
nouvelle occupante du compartiment. Il reposa son regard au loin ne laissant
transparaitre aucune émotion. Un léger sourire malicieux apparut sur son
visage. Il avait déjà vu cette personne auparavant. C’était la professeur de métamorphose.
En y réfléchissant, il ne se souvenait plus de la maison dans laquelle elle
était mais il lui semblait qu’elle était à Gryffondor.


Mangeant ses sucreries, il ne prêtait pas attention à la
nouvelle arrivante. Elle lui demanda s’il n’aurait pas peur d’avoir faim à
Poudlard. Un sourire confiant apparut sur son visage, frôlant la prétention. Il
tourna sa tête spontanément en direction dans la jeune fille où il posa son
regard bleu électrique.




« On va dire que je suis plutôt prévoyant mais surtout impatient. Je n’ai
pas tellement envie d’attendre la vendeuse. Disons que j’ai souvent faim dans
le train. »


A ces mots, il tendit à la jeune fille un sourire amusé lui dévoilant
alors sa dentition parfaitement blanche.
Étant bien éduqué le garçon proposa de partager ses friandes avec la jeune
fille et qu’elle pouvait se servir autant de fois qu’elle voulait.
Le garçon était content de trouver une personne avec discuter même s’il savait
qu’elle n’était pas un simple élève. De plus son don de métamorphage intriguait
encore plus le préfet.


Toutefois, il voulait être sûr de lui et demanda à la jeune
fille pour confirmer ses dires et surtout pour lui parler dans les yeux.



« Dites-moi ? Vous êtes bien professeur en
métamorphose, je me trompe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Rubis Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1525
MessageSujet: Re: Le Poudlard Express   Jeu 2 Mai - 5:37

La réponse du ledit Owen lui arrachait un éclat de rire bref mais vraiment sincère. Ce genre de ventre sur pattes, elle connaissait fort bien : son plus jeune frère (biologique - puisque sa famille adoptive n'avait pas la capacité d'avoir un enfant, ce qui expliquait son adoption du même coup) était un véritable puits sans fond impossible à combler pour de bon. Une fois il était venu la voir, puisque lui vivait à l'étranger et ne cessait de voyager partout dans le monde, et elle avait beau lui préparer encore et toujours à manger que son estomac n'était en rien satisfait. Un vrai Troll insatiable ! A l'invitation de partage de friandise de la part de son voisin de compartiment, son expression s'illuminait mais sa main effectuait un geste de refus poli.


« Non merci mais je ne suis pas très sucrerie »


La professeur lui adressait un autre sourire de remerciement avant de s'enfoncer davantage dans la banquette. En fermant quelque instants les paupières, ses traits commençaient à savourer la douceur de ce voyage. La locomotive à vapeur toujours en fonctionnement depuis des années la conduisait fidèlement jusque son château bien aimé. Son foyer, sa seconde famille. Ses cheveux restaient pâles et semblaient parcouru d'éclats plus vifs en signe de sa méditation reposante. C'était si bon de pouvoir prendre enfin un peu de temps pour se poser et ne penser à rien en particulier. La question de l'Anderson la fit sursauter, et de ce fait sa chevelure lisse adoptait aussitôt une teinte plus grisâtre. Ce don de métamorphomage était une bénédiction mais en même temps un révélateur d'émotions, pour peu qu'on apprenait à la connaitre et à savoir traduire ses réactions corporelles. C'est sur un élan d'enthousiasme qu'elle lui répondait..


« Exact ! Depuis de longues années déjà, et j'ai l'impression que chaque année je vais redécouvrir ma matière à travers les regards de mes élèves. C'est délicieux de pouvoir enseigner ! »


Sacha a définitivement quitté le château, accompagnée de son mari Tyshawn Korver et de leurs deux enfants, des jumeaux en bonne santé. Sachez que sa créatrice a aimé jouer cette excentrique, mais désormais ce chapitre est clos.

Bonne aventure tout le monde, et faite d'EH un lieu incontournable pour tout fan d'HP qui se respecte !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Anderson
avatar
▸ ANNÉE :
  • 6e année

▸ MESSAGES : 39
MessageSujet: Re: Le Poudlard Express   Ven 3 Mai - 7:36

L’Anderson regardait la jeune fille avec insistance. Il ne
voulait qu’une seule chose qu’elle croise son regard avec le sien. Ainsi le
garçon pourrait connaître ses émotions du moment ainsi que certains détails de
sa vie. Bien que sa concentration ne fût pas optimale, il n’aurait pas pu tout
savoir. Elle lui répondit et tout naturellement comme une personne respectable,
elle le regarda dans les yeux. Un sourire en coin apparut sur le visage du
garçon. Elle n’était pas très sucrerie. Etrange ? Owen pensait que tout le
monde aimait au moins le chocolat, ce n’est pas une sucrerie c’est bien plus
que cela. Il haussa légèrement les épaules et ajouta d’une voix confiance.


« Bien.Vous ratez quelque chose en ne
mangeant pas de chocolat.»


Un léger rire sortit des lèvres du Préfet. Il s’avança sur
la table situé au centre du compartiment et fit glisser sa main sur les
confiseries situées sur celle-ci. Cela ne faisait aucun doute. Il allait
prendre du chocolat. Il prit simplement un carré de chocolat au lait et le déposa
délicatement dans sa bouche.
Il reposa son dos contre le dossier moelleux de la banquette.


Son intuition avait vu juste, il voulait simplement une
confirmation pour être encore plus sûr de lui. On avait élevé l’Anderson à
exceller dans tout ce qu’il faisait, tout en abusant par moment d’un excès de
confiance en lui-même. Le 6e année était sûr de ses capacités et
savait ce qu’il valait vraiment. Il ne se jugeait jamais trop fort, ni trop
faible mais à juste valeur. Par moment, il savait reconnaître sa défaite.


Owen regardait la jeune fille avait un sourire malicieux de
ses yeux bleus électriques ressortaient de son visage blanc. Il s’est toujours
demander à quoi ressembler une métamorphage. Était-ce handicapant ou au contraire
un atout. Le garçon n’était pas sûr. D’un claquement de doigt, il se redressa
de sa banquette d’un bond et s’installa d’une manière digne d’un Lord.



« Ah oui ! Vous êtes Sacha Rubis. Mais dites-moi,
votre don ? Je me suis toujours demandé si cela pouvait être embêtant dans
certes situations ou au contraire une force ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha Rubis Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
RETRAITÉE

▸ MESSAGES : 1525
MessageSujet: Re: Le Poudlard Express   Sam 11 Mai - 5:53

Le voyage se déroulait mieux qu'il ne commençait finalement. Elle qui avait failli arriver en retard, et louper le départ de la locomotive direction son doux foyer. Passons. Il ne faudrait pas se faire du mouron pour ce retard qui était nul puisque son popotin était actuellement installée sur la douce banquette du train. Les vrombissements de la machine était régulier, et permettait de se sentir tout à fait à l'aise. Pour peu qu'on aimait se sentir tendrement bercer. Le comportement du jeune Owen l'amusait, et un sourire espiègle naissait au coin de ses lèvres pourpres. On avait l'impression qu'il cherchait à entrer dans un petit jeu de provocation. Sans plus plonger tête la première sur cette pente là - non pas par désintérêt mais par lassitude de son précédent voyage - elle s'enfonçait dans la douceur de la banquette avant de lui répondre gaiement.


« Je suis bien Sacha c'est exact. Cela dépend de la situation en fait.
Disons que.. Il faut apprendre à me connaître pour savoir décrypter mes manifestations physiques. En outre, j'ai tout de même appris à me contrôler. Ce n'est pas évident, et si l'émotion est trop forte alors elle me dépasse et je ne peux plus rien. Je dirais que c'est une force, dans la seule condition qu'on ne me connaisse pas. Mais.. »



L'enseignante en Métamorphose feignait de réfléchir à ses dires, en affichant un air clairement amusée. Faire durer le suspens, faire attendre était un petit jeu qu'elle aimait particulièrement. Le risque était de se faire passer pour quelqu'un qui ne savait pas parler. Aussi, pour ne pas plonger Owen dans l'ennui et l'attente insupportable, Sacha reprit la parole sur un ton enjoué. Tout en prenant une mèche et la tortillant doucement, s'amusant à la faire changer rapidement de couleur.



« Mais moi je vois ça comme une manière de me distraire.
Certains me détestent, d'autres me jalousent.
Moi j'ignore et je m'amuse ! »



Sacha a définitivement quitté le château, accompagnée de son mari Tyshawn Korver et de leurs deux enfants, des jumeaux en bonne santé. Sachez que sa créatrice a aimé jouer cette excentrique, mais désormais ce chapitre est clos.

Bonne aventure tout le monde, et faite d'EH un lieu incontournable pour tout fan d'HP qui se respecte !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jersey Jones
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
PROFESSEUR
CONSEILLÈRE
VEILLEUSE

▸ MESSAGES : 1926
MessageSujet: Re: Le Poudlard Express   Ven 20 Sep - 7:30

" Au revoiiiiir ! " 


Je retournais au château. Je revenais de chez mon père. Plus précisément, de son manoir, qui fut avant appelé " notre manoir. " Maintenant, je ne me considérais plus comme chez moi, là-bas. De plus en plus de choses louches s'y passaient et je ne savais qu'en penser. M'enfin, j'étais quand même ennuyée de quitter mon père. Je n'avais vu ni Hope, et ni Kayl, mais j'avais passé un très bon séjour. un séjour d'un week-end. En effet, les cours avaient repris, et je ne pouvais manquer mes cours, et encore moins, ma responsabilité de veiller à l'ordre en soirée et en matinée. 


Ni larmes, ni gémissements de mon côté. Seul un vigoureux signe de la main en signe d'adieu. Enfin, mon père y était habitué, et si un jour je pleurais réellement, il serait probablement inquiété. Non pas que je n'avais pas de sentiments, mais j'étais toujours très heureuse de rentrer au château, et je n'arriverais probablement jamais à pleurer de tristesse...sauf si je voyais tout ma famille au complet, là, il y aurait une chance. Enfin bon, je n'avais pas le temps de plus réfléchir car déjà, l'heure du départ su train approchait. Je montais dans le train.


Par chance, j'arrivais dans un wagon presque vide, et je pus donc choisir ma place. J'occupais deux places, en comptant mon sac à dos et ma valise, mais cela ne semblait gêner personne, alors je ne me souciais pas vraiment de la place que j'occupais. Si quelqu'un avait quelque chose à me reprocher, il pourrait me le dire ne face, je n'avais aucun problème avec les remarques. Je posais ma valise et attendais impatiemment le départ du Poudlard Express. mon père agitait la main, et moi, je lui répondais d'un sourire, qui voulait tout dire. Il connaissait mon envie de retourner au château et ne se vexait pas. Comme je l'avais déjà dit : il était habitué. 


Le train n'avait pas démarré. Beaucoup de gens courraient sur le quai, mais seuls peu de gens entraient dans le wagon. Nous n'étions toujours pas beaucoup et le calme régnait. Personne ne criait et ne parlait fort. Seuls quelques chuchotements étaient perceptibles. On entendait cependant quelques craquements dus à des personnes qui grignotaient je-ne-sais-quoi. Moi, je jouais avec mes doigts qui bougeaient au fur et à mesure que je m'impatientais. il était dur de garder mon calme quand j'entrevoyais tout ce qu'il pouvait se passer à Epic. Enfin bref, je n'attendais plus que l'arrivée alors que le train n'avait même pas démarré. Quelqu'un allait-il me distraire et me faire oublier cette impatience ? 


   

Look how they shine for you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gellert Grindelwald
avatar
▸ MESSAGES : 4
MessageSujet: Re: Le Poudlard Express   Jeu 16 Jan - 23:21

Gellert ne s'était pas rendu compte de la distance parcourue. Cela était la faute d'un souvenir, plutôt marquant et ancien dans son esprit. Très souvent c'était le dernier de sa vie sorcière qui remontait en surface, c'est à dire le jour de sa mort. Un rire railleur, un visage qu'on ne pouvait jamais oublier, et un sortilège aussi brutal que fatal. Une lumière aveuglante, une souffrance sans nom, la mort l'avait pris pendant qu'une colère indescriptible vibrait dans tout son corps. Néanmoins il ne s'agissait pas de cet instant là, mais sa mémoire avait fait revenir une trace du passé encore plus lointaine. Chose inhabituelle et étrange pour son statut de fantôme. Un rire chaleureux cette fois-ci, et des yeux inoubliables d'un bleu électrique qui vous donnait l'impression de passer aux rayons X.

Grindelwald venait d'arriver près du Poudlard Express. Depuis qu'il flottait au dessus du sol de Poudlard, il aimait souvent venir sur ce quai vide. Et le mieux c'était quand il n'y avait personne, le prochain train étant dans un peu plus d'une heure. L'esprit transparent glissa sans bruit, revenant peu à peu du monde de ses pensées. Fier sorcier, il se représentait sa mort comme un ultime voyage. Impossible de faire marche arrière mais le destin, ou tout autre entité responsable de son état, avait décidé de lui permettre d'être toujours présent en cette terre. C'était une chance qu'il ne pouvait gâcher. Aussi avec l'accord de la direction, et celle de Sacha Rubis Jones, le voilà présent pour guider les membres d'Equus.

Sa "vie" après trépas était comme une seconde possibilité d'avoir une chance d'être présent. Un dernier voyage, comme quand on prenait la locomotive pour s'en aller dans un endroit étranger à la découverte de nouvelles sensations. Son visage restait aussi figé que du marbre, et il avait les mains placées strictement dans le dos pendant que son regard vitreux observait les alentours. Du calme, de la paix, une douce tranquillité comme pour se laisser porter au gré du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Poudlard Express   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Poudlard Express

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Inscriptions Express 68 : Fairy Tail
» Partie 68 Express

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epic Hogwarts :: ϟ ROLE PLAYING GAME ϟ :: RPG DE DÉTENTE-