AccueilGalerieFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrerGroupes



 
Chers membres, chers invités,

Nous avons déménagé sur la version 2.0 d'Epic Hogwarts.
Nous vous invitons à vous (ré)inscrire à l'adresse suivante :

http://epichogwarts.com

Nous espérons vous voir parmi nous.
La direction d'Epic Hogwarts.

Partagez | .
 

 La Bibliothèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Bibliothèque   Dim 20 Juil - 6:11

Son inquiétude me fit sourire. Elle n'avait pas l'air dangereuse, enfin, du moins pas pour moi... Je passais une main dans mes cheveux blonds avant d'approcher le haut de mon corps vers elle pour lui murmurer quelques mots.

Tu ne me feras pas de mal à moi.

J'esquissais un sourire mystérieux puis me redressais. Je n'avais pas envie de lui dévoiler ce qui l'attendait, même si elle l'avait deviné en partie. Je savais qu'il pouvait être dangereux de faire un tel entraînement, mais pas avec moi. J'étais plus fort qu'elle et j'avais la capacité de garder mon sang froid contrairement à elle. Nos entraînements se dérouleraient dans la salle sur demande, où personne ne pourrait venir nous déranger et où elle ne pourrait blesser personne.

Elle lut les lignes du livre et je sentis son malaise s'accroître. Je voulais la prévenir, lui éviter qu'elle soit la cause d'un tel accident et lui éviter des remords, un dégoût profond d'elle-même, et l'envie de mettre fin à ses jours ainsi que les cauchemars. Comme il m'était arrivé. Je la regardais comme l'on pouvait regarder un enfant à qui on apprenait que la vie n'était pas du gâteau. Elle me posa une question qui me fit réfléchir. Il ne fallait pas que je sois trop direct en en parlant.

Eh bien. Tu ne reconnais plus personne, c'est vrai. C'est dû à ta partie animale qui prend le dessus sur ta conscience. Tu es alors soumise à tes pulsions les plus violentes et les plus profondes. La nuit de la pleine lune tu n'es plus toi, tu es un animal. Et un animal agit selon ses pulsions, selon ses instincts. Il te sera instinctif de traquer une proie, instinctif de rester près des tiens, de les appeler. Et naturel que l'homme soit ton ennemi.

J'ouvris une nouvelle fois les lèvres et inspirais. J'avais envie d'ajouter que malheureusement si elle commettait des meurtres, si elle dévorait des animaux, elle rêverait de ces choses pendant les nuits qui suivraient la pleine lune. Comme je me rappelais de cette nuit-là... Et je me réveillais chaque nuit en sueur, hurlant en sentant encore ce goût métallique de son sang dans ma bouche. Mais je ne le pus... Je n'osais pas même le dire, les mots restaient coincés au fond de ma gorge. Alors j'écoutais sa question suivante.

Non ça ne va pas durer, c'est juste que tu es encore choquée par ce qui t'es arrivé, c'est une sorte de traumatisme, mais tu t'en remettras.

Surtout lorsqu'on savait que le pire était à venir... Elle faisait déjà des cauchemars... Comme moi. Sa dernière question me fit hausser un sourcil. N'était-ce pas évident ?

Parce que c'est l'endroit le plus sûr, tu ne risques pas d'y blesser quelqu'un. Elle est isolée même à Pré-au-Lard, personne se risque à aller aux pieds du saule cogneur. Par contre il y a des personnes dans la forêt interdite: des professeurs, des élèves en retenus et autres. Tu risquerais de les blesser si tu les rencontrerais.

Je soupirais.

Pour commencer il va te falloir accepter ton sort. C'est tombé sur toi parce que tu n'as pas eu de chance. On ne choisit pas d'être loup-garou, on le subit. Et si tu ne suis pas mes conseils, tu finiras par blesser quelqu'un si ce n'est pas pire... Vu ton état, si tu ne prends pas de précautions tu es un danger pour l'école.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie Dubois
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
VEILLEUSE

▸ MESSAGES : 505
MessageSujet: Re: La Bibliothèque   Dim 20 Juil - 10:21

Je posais beaucoup de questions en même temps j'en étais consciente, mais il faut dire que plus j'en savais et mieux c'était. Je le vis se mettre à sourire... J'avais dis quelque chose de drôle ? Je réfléchie et le vis s'approcher doucement de moi au point que ses délicates mèches blondes me touchent le nez. Il faut s'avouer que de près et après plus ample observation, c'était un garçon plutôt mignon. Il était marqué, c'est sûre, je ne sais pas pourquoi, ni comment mais il avait l'air d'avoir eu un passé difficile. Je trouvais ses yeux d'une beauté inestimable, ils paraissaient sombre de loin mais là qu'il était à côté de moi et étant donné que la bibliothèque était un lieu éclairé ; On pouvait découvrir des yeux d'un vert magnifique. Tout ça lui donnais quand même un sacré charme ! Il était beau et mystérieux, c'était un parfait mélange. 


Ca voix délicate me sortit de mes pensées, il essaya de me rassurer en me disant que je ne lui ferais pas de mal, il avait l'air sûre de lui, remarque s'il y avait autant de danger pour lui, il aurait peut être pas accepter de faire tout cela pour moi. Donc je lui faisais conscience. Mais tout de même si quelque chose devait mal se tourner, alors je lui donnais les pleins pouvoirs sur moi et corps, il pourrait me donner un tranquillisant, me frapper, ou même me tuer, y'avais aucun problème là dessus. 


"D'accord, il y'a aucun risque, mais je veux que tu saches que si quelque chose tourne mal et que tu perds le contrôle, même si tu dois avoir l'habitude de ce genre de chose... Et bien je veux que tu saches que je te donne tout droit sur moi. Si je dois faire du mal à quelqu'un alors tue moi. De toute façon je refuse de vivre alors la mort de quelqu'un sur la conscience. Et t'en fais pas tu n'auras aucun problème car je ferais une lettre expliquant le problème. Mais promets le moi ?"


Cette histoire de méditation me faisait de plus en plus peur, mais je devais prendre sur moi, de toute façon je n'aurais pas le choix. Il fallait que je me fasse une raison. Il m'expliqua comment le côté animal allait prendre le dessus sur moi. Avec ses explications je compris assez rapidement que je ne serais plus moi même, qu'il n'y aurais pas une seule parcelle d'Aurélie Dubois dans ce corps. C'était vraiment effrayant tout ça, mais malgré tout Jake avait le mérite de me mettre relativement en confiance. Même si tout ça paraissait invraisemblable.


"Tu sais... Je sais pas vraiment comment tu sais tout ça, et je ne sais pas si je veux le savoir, mais tu as le don de me rassurer malgré tout ce qu'il va se produire... C'est d'ailleurs assez improbable que tu y'arrive. Ca fait une éternité que je n'ai pas ressentis cette lueur d'espoir. Et c'est toi qui me l'a donne je suis surprise."


Je reprenais confiance en moi, et surtout j'avais une énorme confiance en lui ! Bon je n'aimais pas trop le fait de devoir aller me réfugier dans la cabane Hurlante mais il fallait croire que je n'avais pas le choix... C'était plus sûre pour tout le monde. Il voulais que j'accepte mon sort... Ouais enfin c'est plus facile à dire qu'a faire ça. Mais je ne voulais pas être un danger pour le château, alors j'allais devoir faire un gros effort sur moi même.


"Honnêtement je ne pense pas être en mesure de ne pas écouter tes conseils. J'ai bien trop peur de faire quelque chose de mal. Et puis je n'ai pas trente spécialiste de la lycanthropie sous le coude. Tu es le seul à qui je peux demander conseil. Mais tu vas m'aider jusqu'au bout ? Ou une fois que tu auras décider que je serais prête, tu me laisseras ?"


Elle était bizarre ma question, ça ne me ressemblais pas de m'accrocher aussi vite à quelqu'un. Surtout quelqu'un d'aussi renfermé que Jake ! 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake L. Raven
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTEUR ADJOINT
MARAUDEUR
CONSEILLER
GÉRANT

THE RAVEN'S PUB

▸ MESSAGES : 1413
MessageSujet: Re: La Bibliothèque   Dim 20 Juil - 10:55

J'écarquillais soudainement les yeux. Je la regardais, bouche bée. Que me demandait-elle ? De la tuer ? Un frisson de terreur parcourut mon échine. Je sentis mon sang bouillonner dans mes poignets et mes mains. La peur m'envahit en même temps qu'un voile de froideur extrême qui me donna envie de rendre mon dernier repas de la journée. Ma tête se mit à tourner. Je baissais les yeux. Je me mis à trembler. La tuer... Savait-elle ce que cela voulait dire ? J'avais envie de lui dire que je n'étais pas un meurtrier. Mais j'étais un tueur. J'ouvris les lèvres. Pour les refermer. Je serrais les poings.

Je...Tu n'as pas le droit de me faire ça...

Un hurlement strident emplit mes oreilles, et ce goût métallique revint se propager dans ma bouche. je déglutit. J'eus l'impression que ma salive avalée n'était autre que du sang... Du sang rouge et fluide. Du sang humain... Ma tête me tournait. Elle voulait me confier une trop grande responsabilité qui ferait de moi un plus grand meurtrier. Assassiner des personnes innocentes. Je tremblais plus fortement. Je mis mon front dans une main.

Tu n'es qu'un louveteau, tu ne sais encore rien. Je ne serai pas ton... Ton...

Le mot n'arrivait pas à destination. Je me rappelais de cette nuit-là. Je me sentais mal... Je tentais de calmer ma respiration et mes tremblements ainsi que les battements de mon coeur. Je me couchais sur la table, le visage enfouit dans mes bras croisés. J'écoutais la suite de ses paroles. Je relevais légèrement ma tête pour avoir le regard libre. Elle voulait savoir comment je savais tout ça... N'était-ce pas évident ? Ne sentait-elle pas mon odeur ? J'étais l'un des siens: un monstre. Elle parlait d'une lueur d'espoir que je lui donnais, j'aurais aimé rire de moi-même. J'étais un mauvais exemple d'espoir. J'avais peut-être réussi dans le passé à redonner espoir à des centaines de personnes en créant Alumnus de Pacem, mais par la suite j'avais perdu le mien. Et j'avais détruit celui de bien d'autres... Sa dernière question ne me surprit pas. Lorsque j'avais onze ans, que je venais d'intégrer Poudlard, il ne m'était pas rare de demander à notre professeur secrètement loup-garou si elle allait rester toute sa vie à mes côtés pour m'aider. Mais elle était partit et j'étais devenue préfet, poursuiveur de Quidditch, puis professeur, directeur adjoint et j'avais finis par fonder Alumnus de Pacem. Elle avait su que je n'aurais pas besoin d'elle longtemps. Je regardais Aurélie silencieusement, de nouveau calme.

Si nous continuons tous les deux de travailler à Poudlard, tu ne seras jamais seule. Même quand tu seras prête, nous pourrons toujours rester ensemble si tel est ton souhait. Je ne te rejetterai pas.


J'aime les grosses saucisses de hot dog.
J'ai 12 ans, je découvre le sexe et je suis OK pour une relation sexuelle avec animaux.

"SM and proutd"

         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie Dubois
avatar
▸ GRADE(S) :
DIRECTRICE DE MAISON
VEILLEUSE

▸ MESSAGES : 505
MessageSujet: Re: La Bibliothèque   Lun 21 Juil - 4:25

Je le regardais, visiblement ma demande n'avait pas eu l'effet que je pensais, en effet il en avait eu le souffle coupé, je ne pensais pas qu'il aurait eu cette réaction. Mince ma demande avait l'air de le rendre mal à l'aise, même malade. Il tremblais... Mais qu'est ce que j'avais encore fait ? Je devais le rassurer, je posa une main amicale sur son épaule et mon autre main sur sa main qui tremblais. Je ne voulais pas qu'il souffre à cause de mes paroles. Il bafouilla quelques mots et je comprenais ce qu'il voulais dire, et je comprenais également sa détresse du moment, c'est vrai que ma demande était quelque soit peut excessive mais elle était justifiée. Bon visiblement il n'était pas près pour ça, et c'était normal, on ne décide pas de tuer quelqu'un comme ça, surtout une personne innocente. J'essaya de le rassurer :  

"Je... Je suis désolé Jake, je ne voulais pas te mettre dans cet état, je comprend que tu ne puisse pas faire ça, à ta place je ne l'aurais surement pas fait. Mais... Jake c'est juste en cas de nécessité, si tu n'as pas d'autre solution. Mais si tu ne te sens pas capable ne le fais pas. Je ne veux pas que tu te sentes coupable de quoi que ce soit. Je suis vraiment désolé de t'imposer cette situation tu sais."

Il me dis que je n'étais qu'un louveteau et que je ne savais encore rien de tout ça... Un louveteau, voilà un bien jolie nom pour un monstre tels que moi, mais bon. C'était sa façon de voir les choses, visiblement il voulait que j'accepte mon sort. Ca finirais bien pour arriver de toute manière mais pour l'instant on en était loin.

"Je sais que je ne suis qu'une débutante dans ce monde, mais d'après ce que tu m'as montré, il y'a rarement de bon moment à être loup garou, alors bon, je me pose souvent la question de comment je vais pouvoir m'en sortir et m'y adapter. Mais si tu me dis que j'en suis capable, je ne peux que te croire, après tout tu es un expert."

Il ne s'était pas remis de ma demande, je m'en voulais abominablement de l'avoir mis dans cet était, j'avais vraiment été nulle... Mais malgré tout il était d'accord pour rester à mes côtés même après ma formation, à condition que je reste travailler au château, ce qui me paraissait logique. Mais j'étais en admiration devant la capacité qu'il avait de garder son calme dans toutes les circonstances.

"Oh et bien c'est géniale alors, je suis contente que tu ne m'en veuilles pas pour ce que je t'ai demandé. Encore une fois je suis désolé, je ne voulais pas te faire de mal en te demandant ça. Et je veux que tu saches que les services ne se rendent pas que dans un seul sens, donc si tu as besoin de quoique ce soit, tu me le dis, je te suis éternellement reconnaissante tu sais."

Je sentis mes joues devenir rouge, il m'intimidait profondément, mais je ne savais pas pourquoi. De plus je savais qu'il pouvait voir ce que je ressentais. Zut !  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Bibliothèque   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Bibliothèque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» La Bibliothèque de Mazarbul
» [Mission D] Du rififi dans la bibliothèque
» [Allemagne ]La bibliothèque de Cologne.
» Désordre à la bibliothèque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epic Hogwarts :: ϟ ROLE PLAYING GAME ϟ :: RPG DE DÉTENTE-